MV donne des ailes à sa F3 et améliore le paquet moteur-partie-cycle-électronique
Nouveauté

MV donne des ailes à sa F3 et améliore le paquet moteur-partie-cycle-électronique

MV Agusta annonce une nouvelle version conforme aux nouvelles normes anti-pollution de sa sportive tricylindre, en commençant par le modèle RR. Avec une aérodynamique affinée, un moteur toujours aussi performant, un châssis revu et des aides électroniques plus performantes elles aussi. La F3 Rosso Euro 5, moins chère et moins luxueusement équipée, n’a pas le nouveau pack aérodynamique mais a droit elle aussi à des améliorations.

Après le mise à jour pour 2021 des naked tricylindres chez MV Agusta, c’est au tour de la F3, soit la sportive basée sur la même plate-forme technique que ses soeurs Brutale et Dragster, d’être dévoilée dans une nouvelle version conforme aux nouvelles normes anti-pollution Euro 5. Mais pas seulement.

La marque italienne a diffusé un communiqué qui concerne précisément le modèle F 3 800, dans ses deux variantes Rosso (un peu moins chère et un peu moins luxueusement équipée) et RR (le top de gamme dans cette cylindrée de 798 cm3. ON remarque au passage que la F3 675, à la cylindrée plus petite, n’existe plus officiellement dans la gamme, même si elle est toujours utilisée par exemple dans le mondial Supersport, par le pilote finlandais Niki Tuuli.

Pour ce qui est du moteur et de la partie-cycle, les modifications apportées au modèle 2021 sont les mêmes que celles déjà explicitées pour les Brutale, Dragster et Turismo Veloce Euro 5 (lire notre présentation).

Pour faire court, tout l’intérieur du trois-cylindre en ligne avec arbre contra-rotatif a été repensé dans les détails, afin de réduire les frictions, améliorer le rendement, et donc de conserver le même niveau de performances que précédemment, mais en atteignant les objectifs d’émissions polluantes réduites inhérents à Euro 5. Les modifications concernent bien sûr aussi l’ensemble du système d’échappement, rendu plus fluide, plus efficace.

F3
La nouvelle MV Agusta F3 800 RR 2021, ici dans sa livrée rouge-grise

On a ainsi une puissance maximale déclarée de 147 chevaux, la même qu’auparavant, atteinte à 13000 tr/min, des chiffres qui sont de toutes façons remarquable pour une moto de cette cylindrée. Et un couple de pointe de 88 Nm (à 10100 tr/min).

Il y a aussi des améliorations du côté de la transmission, avec une nouvelle cloche d’embrayage plus efficace elle aussi, et un nouveau capteur pour le quickshifter bi-directionnel, qui devrait rendre ici encore plus fluides les changements de rapports, en montant comme en descendant. Et le système de refroidissement a changé et est à présent à double flux. Toutes ces modifications devraient aussi permettre de garantir une certaine fiabilité de l’ensemble moteur-transmission.

F3
Le moteur tricylindre a été revu pour plus d’efficacité et moins d’émissions polluantes, mais sans enlever des chevaux.

Et des éléments clés du cadre ont été revu, soit les plaques latérales, qui sont plus rigides dans leur nouvelle version. Un petit plus en terme de tenu de route et de précision.

F3
Le spolier avant est en carbone sur la RR, tout comme le garde-boues et les « épaules » du carénage avant.

Comme sur les autres tricylindres de MV Agusta (les « Trepistoni »), une nouvelle unité de mesures inertielles (une nouvelle IMU) est incluse dans cette F3 2021, et elle dialogue tant avec un contrôle de traction paramétrable prenant en compte l’inclinaison de la moto qu’avec un nouveau boîtier ABS Continental qui intègre à présent une fonction de virage, et un dispositif anti-soulèvement de la roue arrière revu lui aussi. Les aides au pilotage, comme les autres fonctions de la moto, se commandent via un nouveau tableau de bord TFT, plus grand et surtout plus lisible.

F3
La nouvelle interface de la F3, identique à celle qui équipe les Brutale, Dragster, Turismo Veloce et Superveloce 2021.

On a toujours à bord un module GPS et une connection Bluetooth qui permet de faire le lien avec un smartphone (sous iOS ou Android).

F3
L’aérodynamique a été pensée jusque dans les détails (le cache en carbone devant les étriers de frein avant) sur le modèle RR. On voit aussi les trois « ailettes » sur le côté droite de la moto.

Les freins, à double disque et étriers radiaux monoblocs à l’avant, et les suspensions, entièrement réglables, ne changent pas. Ni la position de pilotage. Les repose-pieds sont nouveaux pour 2021, dans le but d’assurer une meilleure prise aux bottes du ou de la pilote.

F3

MV déclare un poids à sec de 173 kg pour la F3 800 RR, qui est livrée avec une roue arrière d’une conception nouvelle, plus légère, et avec quelques pièces – dont le garde-boue avant – en carbone. Mais surtout la RR a droit à des appendices aérodynamiques particuliers, trois ailettes placées de chaque côté vers l’avant de la moto, et recouvertes par des carénages latéraux en carbone eux aussi. Selon MV Agusta, ces éléments, de pair avec d’autres sur l’ensemble de la machine, sont à même de générer une force de 8 kilos sur l’avant-train, à une vitesse de 240 km/h. Un gros plus sur circuit, évidemment.

La F3 800 Rosso est dépourvue de ces raffinements aérodynamiques, et est annoncée avec le même poids.

F3
Les deux coloris disponibles pour la F3 800 RR 2021. La moto de gauche est équipée du kit Racing.

Un kit « Racing » est disponible pour la RR, qui consiste en une ligne d’échappement spéciale plus légère, qui augmente aussi la puissance maximale, couplée avec une centrale électronique de gestion du moteur différente de la moto sans le kit. Ajoutez à cela un capot de selle passager et des leviers dédiés, et vous y êtes!

F3

La Rosso est annoncé à 16400 euros (soit environ  17795 francs), dans la seule couleur rouge. La RR est à 21900 euros (23760 francs), en blanc-rouge ou en rouge sombre-gris.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site de MV Agusta, ou vous adresser à notre partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, le garage vaudois Tricana Motorcycles, à Corseaux-sur-Vevey, spécialiste MV et Aprilia.

Photos: DR
Source comm. MV Agusta

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements