MV Agusta affine techniquement ses Brutale et Dragster tricylindres
Naked 2021

MV Agusta affine techniquement ses Brutale et Dragster tricylindres

La marque italienne ne se contente pas de rendre ses différents modèles de naked mid-size à hautes performances conformes aux nouvelles normes Euro 5 pour 2021. Elle apporte des améliorations dans le châssis, dans les suspensions, dans l’ergonomie et l’électronique de ses machines. Un nouveau tableau de bord fait son apparition, et la dynamique de contrôle des assistances au pilotage se raffine vers plus de performances et plus de sécurité en même temps.

Les Brutale et Dragster 2021 semblent visuellement identiques à leurs équivalents 2020. Mais le passage aux nouvelles normes anti-pollution et anti-bruit Euro 5, obligatoire pour toute machine neuve à partir de 2021, a donné l’occasion à la marque italienne MV Agusta de retravailler dans les détails les différents composants de ses naked de cylindrées moyennes ainsi que leurs fonctionnements.

Les nouveautés concernent bien sûr toute la famille des tricylindres, les motos à moteurs « Trepistoni » (en italien). Mais la première annonce pour 2021 ne concerne que les Brutale (en versions Rosso, RR et RR SCS) et Dragster (en versions Rosso, RR, RR SCS et RR SCS RC).

Less entrailles du Trepistoni sont retravaillées, avec de nouveaux revêtements du côté notamment de la distribution et de l’arbre moteur (toujours contra-rotatif) qui doivent réduire les frictions, et donc améliorer l’efficacité du moteur. La ligne d’échappement est aussi revue dans son design et surtout dans son fonctionnement, pour encore optimiser la délivrance de la puissance et du couple et améliorer la sortie sonore (à vérifier), et pour finir la cloche d’embrayage est nouvelle elle aussi – pour pouvoir passer les vitesses de manière plus fluide.

Brutale et Dragster
Le moteur Trepistoni de 798 cm3 est légèrement revu pour Euro 5.

Le résultat est qu’Euro 5 est atteint sans changer la cylindrée (798 cm3) ni perdre de chevaux. C’est toujours 140 ch en pointe, à 12300 tr/min. Et c’est pour ainsi dire pareil pour la courbe de couple, qui culmine à 87 Nm (il devait y avoir un Nm de plus sur la version 2020). Les valeurs maximales sont bien sûr un peu moins hautes sur les versions « Rosso » de la Brutale et du Dragster (110 ch), toujours présentes dans la gamme. Il s’agit de motos techniquement identiques, mais dont les performances sont un tout petit peu moins élevées et dont les finitions sont un peu plus simples. Et qui sont donc aussi un peu moins chères! Elles sont de plus disponibles dans des versions bridées à 35 kW, pour les détenteurs du permis A limité

Brutale Rosso 2021
La Brutale Rosso 2021.

Le poids à sec est le même, 175 kg. Ce qui en fait toujours des motos légères pour leur cylindrée, et sans doute toujours redoutablement agiles, grâce au célèbre arbre moteur contra-rotatif, qui diminue l’inertie lors des changements de direction (lire notre essai de la Brutale 800 RR Euro 4). Une remarque qui vaut bien sûr pour les Brutale et Dragster 2021. Mais aussi pour les autres modèles Trepistoni (F3, notamment), qui n’ont pas encore été dévoilés, au moment où nous écrivons ces lignes, dans leurs versions 2021.

suspensions MV Agusta
La fourche comme l’amortisseur sont réglables.

D’autres modifications de détail sur ces modèles 2021 concernent les suspensions. L’amortisseur arrière se fait plus progressif, nous dit MV Agusta, et donc plus confortable. Plus généralement, les réglages des suspensions, avant comme arrière, sont « optimisés ». Ils étaient déjà bien performants, notez. Il y a toujours un amortisseur de direction, réglable manuellement. Le rembourrage et le revêtement de la selle sont aussi nouveaux. Il faudra essayer!

Les longerons latéraux du cadre ont une plus grande rigidité, tant longitudinale que torsionnelle. De quoi sans doute aller chercher ces derniers centièmes de seconde qui manquent encore sur cette petite route de col… ou sur circuit.

Dragster RR 2021
Le Dragster est aussi fait pour cela!

Le reste se loge dans les équipements électroniques des nouvelles Brutale et Dragster. Un nouveau module ABS de Continental réduit au minimum le soulèvement de la roue arrière lors de freinages d’urgence (on ne pourra pas le déconnecter, et on ne sait pas s’il y a plusieurs modes de freinage sélectionnables) et fera en sorte, dans ces situations, que le pneu arrière reste en contact avec le bitume dans la suite du freinage. Cet ABS est actif en virage, tout comme le contrôle de traction et le contrôle du lever de roue avant. Ils se basent sur les données d’une nouvelle centrale inertielle de mesures des mouvements de la moto dans l’espace sur six axes (en réalité, trois axes avec deux types de mouvements possibles pour chacun d’entre eux).

Un Cruise Control est livré de série, ce qui est nouveau. Et il y a aussi un Launch Control (aide au démarrage sportif depuis l’arrêt) qui se pilote comme le précédent via les boutons du commodo droite.

MV Agusta écran
Le nouvel écran du tableau de bord 2021.

Enfin le tableau de bord, toujours en couleur, change de design et semble nettement plus lisible que le précédent. Il est livré avec un module Bluetooth permettant de le connecter à un smartphone. En utilisant l’appli MV dédiée, on peut alors ajuster les règlages électroniques de sa moto en buvant son café, entre deux balades. Un récepteur GPS est aussi installé dans la moto. Et on a à disposition un navigateur point par point (pas de carte) sur le tableau de bord.

Les deux modèles sont aussi disponibles comme auparavant dans une variante plus chère dite SCS (pour Smart Clutch System). Un embrayage « intelligent » qui fait que l’on n’a plus besoin de débrayer quand on s’arrête, ni de ré-embrayer quand on repart. Le quickshifter bidirectionnel (baptisé EAS par MV Agusta) est lui toujours présent.

Brutale RR SCS 2021
La Brutale RR SCS 2021, en noir.

Et pour finir le Dragster RR SCS (le modèle se distingue de la Brutale par sa poupe courte ses roues à rayons et ses rétros sur les embouts de guidon) a droit à une édition limitée « RC ». Soit l’abréviation de l’italien Reparto Corse. Avec des composants en carbone, un graphisme spécial et un échappement sport.

Mais jugez plutôt.

Dragster RR RC
La MV Agusta Dragster RR SCS RC 2021. Il n’y en aura que 200!

Ces Brutale et Dragster 2021 seront disponibles en Suisse à partir du mois de mars (on ne sait pas exactement à partir de quelle date). La Brutale Rosso sera à 12790 francs, tandis que la Brutale RR est annoncée à 16190 frs, et 16690 frs pour la RR SCS. Quant au Dragster Rosso, MV Agusta annonce un prix de vente suisse de 14190 francs, et de 18690 frs pour le Dragster RR (19190 frs pour la variante SCS). Enfin le rare Dragster RR SCS sera disponible pour 21590 francs.

Photos: DR
Source comm. MV Agusta

Article mis à jour le 12 février 2021 à 14:50

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements