Le Custom CMX 1100 Rebel propose mieux que des balades « pépère »!
Test Honda

Le Custom CMX 1100 Rebel propose mieux que des balades « pépère »!

Fort du succès rencontré par la CMX 500 Rebel, Honda propose maintenant la version « pour les grands » de ce Custom équipé du moteur de l’Africa Twin revisité pour le genre. Nous l’avons essayé dans sas version standard manuelle sur plus de 1000 kilomètres. Verdict!

Le Custom CMX 1100 Rebel propose mieux que des balades « pépère »! Au premier regard, on prendrait facilement la Honda CMX 1100 Rebel pour un Custom initié par deux célèbres marques américaines, voire une marque anglaise…
Mais, cette moto multi-usage est d’origine japonaise et équipée, s’il vous plaît, d’un propulseur remarquable, déjà présent sur la célèbre Africa Twin!

Autant dire que le ou la Rebel 1100 (c’est comme vous l’entendez) s’avère séduisant à plus d’un titre.

Rebel 1100
La Honda Rebel 1100, ici dans sa version DCT avec sa selle couleur marron et un porte-paquet.

Séduisante d’abord par son look brut et dépouillé. Sa couleur noire contribue à la rendre méchamment agressive. Son phare rond full LED, emprunté à sa petite soeur CMX 500 Rebel (lire notre test de la Special Edition) composé de quatre lentilles à diodes diffuse une lumière vive et dorée lorsqu’on l’a dans le rétroviseur. Avec sa selle passager style timbre-poste comme il se doit sur un Custom. Notez qu’une fois ce strapontin enlevé, la Rebel 1100 se prendra pour un pur Bobber!

Rebel 1100
Plein feux! Tout en LED.

Avec 700 mm de hauteur de selle, les pieds du pilote touchent évidemment bien à plat sur le bitume. Heureusement, car une fois à l’arrêt, il faut nécessairement de bons appuis afin de maîtriser le poids imposant de 223 kilos auxquels on rajoutera quelques kilos supplémentaires sous la forme d’un sac réservoir aimanté et un sac à dos posé sur la selle du passager et maintenu par un filet-araignée accroché au pare-boue. D’autant plus que le rayon de braquage n’est pas formidable!

Du point de vue esthétique, tout ça est improvisé, mais pour ceux qui voudraient se passer de cet attirail, Honda propose le Pack « Tour » qui comprend les deux selles rembourrées, un dosseret passager, un porte-paquet, des sacoches latérales en tissu et un pare-brise. Il existe aussi un Pack « Street » (voir la fiche technique).

Rebel 1100
La selle passager se démonte facilement et on peut ainsi l’imaginer en Bobber!

En route vers Nice

Accompagné par une Gold Wing 2021, laquelle sera aussi testée par ActuMoto, et deux Africa Twin, nous avons mis le cap sur le Sud avec par bonheur du soleil plein les mirettes!

Dernière vérification avant le départ: en ouvrant la selle par l’avant grâce à la clé de contact placée sur le côté gauche comme sur tout bon Custom qui revendique cette appellation, on y découvre un espace de rangement de trois litres et une prise USB-C, d’origine elle aussi!

Honda Rebel
L’écran de contrôle rond est très lisible, même en plein soleil.

Au départ de Genève, les bras tendus, le séant bien posé sur la selle accueillante – elle adopte une mousse de moyenne densité afin de privilégier le confort, tandis que sa forme a été travaillée de façon à assurer le maintien du pilote lors des fortes accélérations – nous avons donc pris l’autoroute jusqu’à Grenoble. Une bonne centaine de kilomètres pour jouer avec le régulateur de vitesse (tempomat) qui équipe d’origine le Custom CMX 1100 Rebel. Convainquant!

Et la crainte d’avoir rapidement mal aux fesses et aux genoux se dissipe rapidement. La position de conduite de la Rebel 1100 n’occasionne pas trop de fatigue grâce à la géométrie de la Rebel 1100 bien étudiée par Honda.

Le Custom CMX
A l’aise sur les routes des Gorges du Verdon.

Enfin, nous atteignons la route des Grandes Alpes où là, notre Custom CMX  Rebel 1100 change radicalement de comportement (si on le sollicite, bien sûr) et prend aisément des allures de « voyous »! Ceci, grâce à son moteur, valeur plus que sûre, issu de l’Africa Twin…

Retravaillé dans l’optique d’une utilisation Custom, le bicylindre en ligne de 1084 cm3 a été « raboté » en puissance et il ne propose plus que 87 chevaux contre les 102 de l’Africa Twin. Le couple aussi a été quelque peu diminué à 98 Nm contre 105 Nm.

Et, c’est là que se fait la différence! Le couple de la Rebel 1100 est disponible immédiatement et pousse jusqu’à 4750 tr/min, ce qui lui donne une force de poussée extraordinaire!

Au passage, on apprécie le son grave envoûtant émis à chaque ouverture des gaz!

De plus, le comportement du châssis tubulaire de notre petit démon se révèle stable et précis, ce qui lui confère une agilité et une maniabilité exceptionnelle.

Il est bien servie par la monte pneumatique d’origine (Dunlop D 428) accrochée à la route. Un régal de gravir le Col de la Bonette (la plus haute route d’Europe), surtout qu’il n’y a aucun reproche à formuler du côté du freinage confié à un seul disque de 330 mm de diamètre avec un étrier à montage radial. Le frein arrière, souvent utilisé dans les descentes, ne souffre quant à lui d’aucune critique. Du bon mordant sans blocage!

Le Custom CMX

Par contre, une certaine gêne concernant les suspensions réglables seulement en précharge  (ressort trop dur à notre goût) provoque quelques sautillements lorsque l’on attaque des routes  pas toujours très nettes!

Des vibrations se font aussi ressentir dans les mains vers 4500 tr/min, mais rien de bien méchant!

Rebel 1100
La Rebel 1100 est surprenante par ses aptitudes au sport, mais elle est avant tout conçue pour Cruiser!

Sur cette montée, nous utilisons bien sûr le mode Sport, le plus fun! Il est disponible parmi les quatre proposés (Rain, Standard, Sport et User). Et là, la Rebel 1100 n’a aucune peine à suivre les Africa Twin et Gold Wing.

Et si sa vocation première est de cruiser « pépère » le long des golfes clairs (oui, elle est facile celle-là!), la Rebel 1100 a montré sa face savamment cachée de petite dévergondée dans les lacets du Mercantour.

Alors, verdict; « Déçu en bien, comme on dit chez les Vaudois ».

 

La version DCT facilite la vie!

La version DCT de la Rebel 1100 est certes plus lourde de 10 kilos que la version standard, mais elle simplifie nettement la conduite en mode sport!

Précise dans son application, la boîte automatique à double embrayage se comporte à merveille lorsque l’on décide d’attaquer!

Et, si l’engagement des rapports proposés ne suffit pas en utilisation soutenue, les gâchettes – et + disposées au bas des commodes gauche sont disponibles pour intervenir afin de descendre ou monter un rapport, laissant ainsi une grande liberté sur l’ouverture des gaz par le pilote.

En mode standard le système DCT fonctionne extrêmement bien et contribue grandement au confort de conduite.

Pour plus d’infos sur la gamme Honda, vous pouvez consulter le site de Honda Suisse. Ou vous adresser à nos partenaires de l’Annuaire des professionnels de la moto: Moto Rush à Genève, Moto Loisirs et Michel Moto à Lausanne, le Garage J.-J. Cherix à Bex (VD) et Zufferey Motos à Martigny.

Photos: Zep Gori - Felix Romero - Honda/DR

Article mis à jour le 22 juillet 2021 à 10:21

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements