Une Suzuki GSX-S 950, plus simple et moins puissante que la 1000
Nouveauté 2021

Une Suzuki GSX-S 950, plus simple et moins puissante que la 1000

La marque japonaise annonce une version bis de son roadster musclé, avec un moteur identique dans sa cylindrée, mais qui ne développe que 95 chevaux. Pour pouvoir le brider à 35 kW, et le rendre ainsi bridable à 35 kW, et donc conforme au permis de conduire A limité. Le couple a par contre été retravaillé pour donner de meilleures accélérations à bas et mi-régimes. Et les assistances électroniques sont plus simples que celles de la GSSX-S 1000.

Elle s’appelle GSX-S 950 et on ne l’attendait pas vraiment. La nouveauté annoncé par Suzuki est plus ou moins une remplaçante de la GSX-S 750 Euro4, et comme elle, elle est bridable à 35 kW de puissance, ce qui permet de la conduire avec un permis A limité.

Mais son moteur de 999 cm3 est peu ou prou le même que celui de la GSX-S 1000 (version 2021, lire notre présentation), avec juste la puissance et le couple maximaux réduits. Pour pouvoir brider à 35 kW (47,5 ch), on ne doit en effet pas dépasser 95 chevaux en version libre (on ne sait pas à quel régime). Là où la GSX-S 1000 en délivre tout de même 152… à 11000 tr/min

GSX-S 950

Comme valeur de couple, en pointe, Suzuki annonce 92 Nm, atteints à 6500 tr/min. En 35 kW, on a encore 76 Nm, à seulement 3250 tr/min. A comparer avec les 106 Nm à 9250 tr/min de la GSX-S 1000 2021. Il semblerait, en analysant sommairement ces chiffres, que la 950 bridée offre de bonnes accélérations en bas des tours et dans les mi-régimes.

GSX-S 950

Les bouts de carénages, les caches en plastique, le tableau de bord LCD coloré (un peu), le cadre, le réservoir (19 l), la selle (810 mm) et les éclairages (tout en LED) sont identiques à ceux de la grande soeur. Sauf le nom du modèle sur les flancs, bien sûr!

GSX-S 950

Les autres changements sur la GSX-S 950 se situent dans les suspensions, les freins et les assistances électroniques. Plus de fourche réglable, et un mono-amortisseur uniquement ajustable en précharge, et des étriers avant toujours radiaux monoblocs à 4 pistons, avec des disques de bon diamètre (310 mm), mais désormais de marque Tokico. Au lieu de Brembo.

GSX-S 950
Des freins avant puissants et précis, mais moins premium que sur la 1000.

Enfin, il y a un ABS (obligatoire) et un contrôle de traction, qui est déconnectable. On peut le programmer en trois modes d’intervention (5 sur la 1000). Pas de modes moteur, cependant, contrairement à la version non bridable. Mais on garde bien sûr l’aide au démarrage (on appuie une seule fois brièvement sur le démarreur et ça suffit) et le contrôle de l’embrayage juste au dessus du ralenti, pour éviter que la moto ne cale quand on relâche l’embrayage pour prendre le départ. Et comme sur la 1000, tant l’ABS que le contrôle de traction ne tiennent pas vraiment compte de l’inclinaison de la moto.

GSX-S 950
La même, en version blanche.

Bien sûr, la GSX-S 950 est moins chère que la 1000: 12495 francs, au lieu des plus de 15000 de la GSX-S 1000. Et trois coloris disponibles: bleu, noir ou blanc (et rouge). On trouvera ce nouveau modèle, ou cette nouvelle variante, à partir du mois de septembre en Suisse. Plus d’informations bientôt sur le site de Suzuki moto Suisse.

Photos: DR
Source Suzuki Motorcycles

Article mis à jour le 16 juin 2021 à 21:56

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements