Des ailerons dans le carénage sur l’Aprilia Tuono V4
Hyper Naked

Des ailerons dans le carénage sur l’Aprilia Tuono V4

Comme pour la sportive RSV 4, Aprilia met à jour (et aux normes anti-pollution Euro 5) son super roadster sportif: les changements concernent l’aérodynamisme, les aides électroniques au pilotage, la partie-cycle (bras oscillant) et l’ergonomie (place pour les jambes autour du réservoir, selle, commandes…). Des paniers latéraux seront disponibles dans les accessoires pour la versions Tuono V4. La Tuono V4 Factory, elle, se distingue toujours en 2021 par ses suspensions électroniques, se jantes forgées et ses étriers de frein très sportifs.

L’Aprilia Tuono V4 est l’archétype de la moto sportive carénée transformée en naked (décarénée), avec une ergonomie un peu moins fatigante, sans pour autant renoncer aux qualités sportives du moteur et de la partie-cycle. Et pour le passage à l’année 2021 et aux nouvelles normes anti-pollution Euro 5, l’hyper naked italienne a droit à quelques évolutions de détail qui ne devraient pas changer fondamentalement son caractère.

Le moteur, premièrement, est à peu près identique à la version précédente. Même cylindrée de 1077 cm3, même architecture V4 à 65 degrés, même puissance de pointe de 175 chevaux (à 11350 ch), même couple maximal de 121 Nm (à 9000 tr/min), pour un poids en ordre de marche de 209 kg (Tuono V4 Factory). Sur le papier, ce ne sont toujours pas (plus) les valeurs les plus hautes dans ce segment. Mais ce qui compte aussi sur ce type de moto, c’est l’ensemble formé du propulseur et de la partie-cycle, et son efficacité. Autrement dit, rien ne sert d’avoir dix ou même vingt chevaux de plus si l’on n’arrive pas bien à les transmettre à la roue arrière et au sol, et si en définitive on ne va pas plus vite ni de manière suffisamment précise et contrôlée.

Aprilia ne donne que peu d’informations sur la manière dont ils ont réussi à se conformer à Euro 5 sur cette machine. On apprend juste que l’échappement est nouveau. Et on nous dit que la sonorité du moteur garde son caractère… il faudra vérifier, bien sûr.

Les changements annoncés sont ailleurs, dans le bras oscillant en aluminium, qui arrive pour 2021 avec une forme ressemblant de plus en plus à celle d’un bras de prototype de MotoGP. Visuellement, la masse est plus concentrée vers le bas. Ce qui, nous dit le constructeur et il a raison, donne notamment une meilleure stabilité lors des accélérations. Le cadre principal, lui, ne change pas. Ce n’était pas vraiment nécessaire, il était déjà très efficace.

La position de conduite évolue un chouïa, le réservoir d’essence étant redessiné. Les parties arrière du carénage changent aussi un peu. On devrait avoir un peu plus de place à bord, et cela devrait être un peu plus confortable. On rappelle que, depuis l’arrivée de la version « 1100 » de l’Aprilia Tuono V4, avec le moteur de 1077 cm3, des progrès ont déjà été fait pour ce qui est de la selle, qui n’est plus équivalente à un bout de bois (lire notre essai).

Aprilia Tuono V4
Les nouvelles Aprilia Tuono V4 et RSV4 2021.

Comme sur la RSV 4 2021 (lire notre présentation), l’avant de la moto est nouveau, intégrant des projecteurs s’inspirant de la nouvelle famille des Aprilia RS et Tuono 660, avec l’intégration de feux de jour et de phares de virage. Et puis, comme sur la sportive carénée, on a un double (semi-)carénage bien étudié en soufflerie qui améliore la pénétration dans l’air, la stabilité et l’évacuation de la chaleur du moteur. Avec des ailerons intégrés entre les deux couches du semi-carénage.

Enfin, côté électronique, on passe de 3 à six modes de pilotage (trois pour la piste, trois pour la route, avec trois qui sont personnalisables), à un nouveau calculateur inertiel sur six axes connecté aux différentes aides au pilotage, telles que le contrôle de traction, l’ABS, le contrôle de wheelie et, nouvellement, le contrôle du frein moteur. Les commandes au guidon et le tableau de bord (toujours en couleur, mais plus grand et plus complet) sont aussi nouveaux.

La Tuono V4 tout court sera disponible dès le mois d’avril 2021, pour 18395 francs (le prix 2020 est de 17695 frs) dans les coloris gris ou blanc. Avec un pare-brise nouveau et plus protecteur. Et des valises asymétriques dans le catalogue des accessoires!

La Tuono V4 Factory (en photo ici), uniquement produite en noir (surtout) et rouge est fournie, comme la version précédente, avec des suspensions électroniques semi-actives de chez Öhlins. Elle devrait elle aussi arriver en avril. Le prix de la version 2020 est de 20465 francs. Pour la version 2021, ce sera 20995 fr.

Photos: DR
Source comm. groupe Piaggio

Article mis à jour le 13 avril 2021 à 15:37

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements