Les Moto Guzzi V9 2021 ont un moteur plus moderne
Custom/Bobber italien

Les Moto Guzzi V9 2021 ont un moteur plus moderne

La Moto Guzzi V9, ou plutôt les Moto Guzzi V9 ont droit à un nouveau moteur pour 2021 – de quoi passer aux nouvelles normes anti-pollution Euro5, plus strictes. On parle de la moto au pluriel, parce que sur la même base, dès le début il y a eu la V9 Roamer, un custom à la roue avant fine et haute (19 pouces), et la Bobber, plus minimaliste et dotée de pneus « ballon » (inhabituellement larges, sur des jantes de 16 pouces), surtout à l’avant (lire notre essai de la version 2016).

Le groupe Piaggio, propriétaire de la marque de Mandello del Lario (siège de Moto Guzzi, dans le nord de l’Italie), est relativement avare d’informations dans son communiqué annonçant l’arrivée des V9 2021. Mais on comprend que le V2 transverse refroidi par air et huile, historiquement typique de Moto Guzzi, demeure. Par contre il s’agit d’un twin de conception nouvelle par rapport au moteur 2020. Et il n’est nul besoin de chercher longtemps d’où il vient: c’est un dérivé assez direct de celui qui équipe le nouveau best-seller Guzzi, la V85 TT (lire notre premier essai, et lire notre second essai également, aux conclusions assez différentes).

La cylindrée en elle-même ne change pas vraiment par rapport à la version précédente de la V9, on a en gros 850 cm3. En lisant la fiche technique sommaire donnée par Piaggio dans son communiqué, on comprend par contre que, si l’alésage, la course et le nombre de soupapes (2 par cylindre) sont identiques sur les nouvelles V9, la puissance et le couple maximaux, eux, progressent. Ils passent de 55 (à 6250 tr/min) à 65 chevaux, et de 62 Nm (à 3000 tr/min) à bien 73 Nm. Pour info encore, sur la V85 TT, on a 80 chevaux et 80 Nm. On a donc une version légèrement plus tranquille du moteur du trail, qui n’est en tant que tel pas un foudre de guerre mais insiste plutôt sur la puissance et le couple utiles sur route, sur les deux customs.

Les deux V9 ont aussi droit pour 2021 à un renforcement de la partie avant du cadre, ce qui selon Piaggio doit résulter en une plus grande précision et une plus grande stabilité du train avant.

V9 Roamer 2021
La V9 Roamer 2021.

On a encore de nouveaux repose-pieds, dont on nous dit juste qu’ils sont censés réduire les vibrations perçues par le pilote.

Et sur la V9 Bobber 2021, est également neuf le combiné d’instruments à l’avant, entièrement digital, ainsi que l’éclairage principal, à LED, qui intègre une fonction de feu de jour dont la forme évoque l’aigle, emblème historique de la marque de Mandello. La selle de cette variante a également été repensée, manifestement pour offrir plus de confort, tout comme les caches latéraux et le garde-boue avant. Pour des raisons surtout esthétiques.

Moto Guzzi V9
Détail de la V9 Bobber 2021.

Le contrôle de traction désactivable reste une fonctionnalité standard (l’ABS est bien sûr inclus, c’est une obligation légale en Europe et en Suisse). Sinon de nombreux accessoires sont au catalogue, et on peut toujours ajouter en option la connectivité Moto Guzzi MIA, pour faire dialoguer la moto avec un smartphone. Les V9 ont de fait toujours été présentées par Piaggio comme étant des motos destinées à être customisées et personnalisées. Cela ne change bien sûr pas avec ce nouveau millésime.

V9 Bobber Sport
Une des variantes de la V9 2020, la Bobber Sport.

Une seule couleur est disponible pour ces deux nouvelles versions: grise pour la Roamer, noir mat pour la Bobber. Mais il y a encore une édition spéciale limitée « Centenario » avec un coloris dédié, pour les 100 ans de la marque. Les premiers exemplaires devraient arriver en Suisse début mars. Les prix suisses sont connus: 12150 fr. pour la V9 Roamer, et 12190 pour la V9 Bobber. La Bobber « Centenario » est elle à 12350 fr. Les V9 2021 seront bien sûr toujours bridables à 35 kW de puissance maximale, pour les exigences du permis A limité suisse (catégorie A2 dans le reste de l’Europe).

On remarque pour finir que la différence est à présent minime, techniquement, par rapport à la V7, qui est la moto d’entrée de gamme de Moto Guzzi, et qui « récupère » elle aussi un moteur dérivé de la V85 TT (lire notre présentation).

Photos: DR
Source comm. groupe Piaggio

Article mis à jour le 1 février 2021 à 09:57

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements