Enea « Bestia » Bastianini empoche le titre
Moto 2 Portimão

Enea « Bestia » Bastianini empoche le titre

Première victoire pour Remy Gardner, premier titre pour Enea Bastianini! L’Australien remporte le premier GP de sa carrière devant Luca Marini et l’héroïque Sam Lowes! Les Suisses Thomas Lüthi et Dominique Aegerter terminent 16ème et 20ème.

Enea « Bestia » Bastianini passera en MotoGP l’an prochain, mais avant cela, il a mis un point d’honneur à remporter le titre mondial Moto2.

Enea "Bestia" Bastianini
Remy Gardner remporte le premier Grand Prix de sa carrière.

Dans la catégorie Moto2, ils étaient quatre pilotes (Bastianini, Lowes, Marini et Bezzecchi) à prétendre encore remporter le titre mondial, avec un avantage fortement marqué pour Enea « Bestia » Bastianini qui montera en motoGP l’an prochain avec le team Esponsorama, en remplacement du Français Johann Zarco!

Cet avantage marqué, Enea Bastianini a dû le défendre jusqu’au bout. Il aura réussi à gérer cette avance en s’assurant d’une cinquième place, au terme de cette course remportée par Remy Gardner.

D’entrée, Luca Marini s’emparait des commandes devant Remy Gardner et Enea Bastianini, mais le demi-frère de Valentino Rossi commettait une petite erreur, qui permettait à Remy Gardner et à Enea Bastianini de s’engouffrer.

Dès lors, la hiérarchie allait rapidement évoluer. D’une part, Enea Bastianini ne parvenait pas à suivre le rythme imposé par l’Australien. Le transalpin se faisait ainsi déborder par Luca Marini, Sam Lowes, Augusto Fernández  et même Marco Bezzecchi !

En tête de course, Remy Gardner produisait alors son effort pour tenter de creuser un écart. En vain, le binôme Luca Marini – Sam Lowes effectuait aussitôt la jonction, bien déterminés à ne pas le laisser s’échapper. Mieux encore, ces derniers étaient carrément en mesure de le doubler.

Au bout du compte, Sam Lowes finissait par lâcher du lest  tandis que Remy Gardner récupérait le leadership à deux tours du but et semait définitivement ses adversaires.

Il empochait ainsi son tout premier succès en mondial, 28 ans après le dernier triomphe de son père Wayne en 500 cm3.

Luca Marini et Sam Lowes (encore blessé!), qui n’auront pas démérité, héritaient quant à eux des deuxième et troisième places.

Lors de ce dernier GP on a admiré et on salue le courage et la détermination de Sam Lowes qui a lutté jusqu’au bout contre ses adversaire et surtout contre les souffrances endurées dans sa main droite à la suite de sa chute de la semaine dernière. Il avouera en interview avoir deux petits os cassés!

Du côté des pilotes suisses engagés, Thomas Lüthi échoue aux portes des points, à la 16ème (il était 24ème sur la grille de départ) place et Dominique Aegerter, qui remplaçait un pilote remplaçant chez NTS, termine 20ème.

 

La bio d’Enea Bastianini dressée par motogp.com

Date de naissance: 30 décembre 1997
Lieu de naissance: Rimini, Italie
Premier Grand Prix: Qatar 2014, Moto3™
Première pole position: Catalunya 2015, Moto3™
Premier podium: Catalunya 2014, Moto3™
Première victoire: Misano 2015, Moto3™
Grands Prix: 120
Victoires: 6
Podiums: 32
Pole positions: 8
Meilleurs tours: 5
Titres de Champion du Monde: Moto2™ (2020)

Carrière en Championnat du Monde : 

2014: Championnat du Monde Moto3™ – 9e position sur KTM, 18 courses, 127 points
2015: Championnat du Monde Moto3™ – 3e position sur Honda, 18 courses, 207 points
2016: Championnat du Monde Moto3™ – 2e position sur Honda, 16 courses, 177 points
2017: Championnat du Monde Moto3™ – 6e position sur Honda, 18 courses, 141 points
2018: Championnat du Monde Moto3™ – 4e position sur Honda, 18 courses, 177 points
2019: Championnat du Monde Moto2™ – 10e position sur Kalex, 18 courses, 97 points
2020: Championnat du Monde Moto2™ – CHAMPION DU MONDE sur Kalex, 15 courses, 205 points

Photos: motogp.com
source: motogp.com

Article mis à jour le 23 novembre 2020 à 07:31

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements