Le Suisse Jeremy Seewer à nouveau vice-champion!
Mondial motocross

Le Suisse Jeremy Seewer à nouveau vice-champion!

C’est le déjà champion Tim Gajser (pilote Honda) qui a remporté le tout dernier Grand Prix de 2020, devant les Français Romain Febvre (Kawasaki) et Gautier Paulin (Yamaha). Au pied du podium, Jeremy Seewer (Yamaha) a pu prendre l’ascendant au classement du championnat sur son rival KTM Antonio Cairoli, sixième de la première manche, et qui a dû abandonner dans la seconde en raison d’une casse mécanique.

Jusqu’au bout, ou presque, il y aura eu du suspens. Pas pour savoir qui est le champion du monde 2020 en MXGP (motocross). Cette partie-là a déjà été décidée il y a quelques jours, lors de l’avant-dernier Grand Prix de la saison, à Pietramurata – le pilote Honda et champion en titre Tim Gajser avait remporté la victoire, ce qui lui donnait déjà assez de points pour avoir droit à une nouvelle couronne (lire notre compte-rendu). Mais par contre il y avait encore une bataille à mener dans le dernier GP, toujours sur la même piste, en ce dimanche 8 novembre; celle qui tournait autour de la place de numéro deux! Le verdict est donc tombé: on a Jeremy Seewer à nouveau vice-champion en MXGP. Comme en 2019.

Si la lutte pour la deuxième place allait se jouer entre Jeremy Seewer (Yamaha) et Antonio Cairoli (KTM), c’est le fer de lance du team Kawasaki officiel, Romain Febvre, 4ème du mondial, qui a été le plus véloce lors des essais chronométrés dimanche matin. Avec, juste derrière, Seewer, et le Genevois Arnaud Tonus, coéquipier de Jeremy, qui a prouvé en cette fin de saison qu’il avait au moins récupéré sa vitesse, si pas toute sa forme physique, après ses blessures et sa chute qui l’avaient éloigné des pistes mondiales durant plusieurs GP.

Cairoli, lui, n’avait pas pu faire mieux que le 19ème temps. Dans des courses où chaque petit détail compte, pouvoir choisir sa place sur la ligne de départ peut avoir une certaine importance! On relève aussi que le troisième Suisse, Valentin Guillod (Honda) avait décroché un excellent dixième chrono.

Seewer à nouveau
Le premier virage pour les pilotes MXGP.

Au tomber de grilles, c’est Ivo Monticelli (GasGas) qui s’est détaché, très brièvement, poursuivi par Jeremy Seewer, Tim Gajser, Arnaud Tonus et Romain Febvre. Pas nécessairement dans cet ordre. Mais au bout de quelques virages, Gajser s’est placé juste derrière le pilote italien GasGas, laissant Arnaud Tonus en troisième place devant son coéquipier et compatriote. Tandis que Febvre, décidément très rapide sur cette piste, se faisait déjà pressant.

Il n’aura pas fallu très longtemps à l’officiel Kawasaki pour prendre le meilleur sur Seewer, puis, un peu plus tard, sur Tonus – qui a offert une bonne résistance. Et pour se lancer en chasse du champion du monde et d’Ivo Monticelli. Gajser, justement, a dû attendre plusieurs tours avant de pouvoir exécuter une manoeuvre propre sur le pilote GasGas. Febvre a suivi, et quelques virages plus tard s’est emparé des commandes. Puis les deux pilotes Yamaha ont profité d’une petite erreur de Monticelli pour prendre la troisième et la quatrième places.

Seewer a dû batailler fermer pour trouver l’ouverture sur son coéquipier, qu’il n’a trouvée qu’alors qu’il restait un peu plus de 11 minutes avant la fin de la course. Et à ce moment-là, il était trop tard pour refaire à la régulière son retard sur les deux pilotes de tête.

Dans les derniers tours, Febvre a donné tout ce qu’il avait, et il a réalisé l’exploit de passer le pilote Honda, pour s’emparer de la victoire de manche. Gautier Paulin, le troisième officiel Yamaha, qui met un terme cette année à sa carrière en MXGP, a fait de même avec Arnaud Tonus, repoussant ainsi le Genevois à la cinquième place finale de cette première manche.

Antonio Cairoli, il a pu exécuter un très bon départ sur sa KTM 450, mais cela ne lui a pas permis, à l’issue du premier tour, d’aller au delà de la sixième place, bloqué qu’il était dans la fin de la manche par la résistance d’Arnaud Tonus. Pas suffisant pour conserver la troisième place du classement général provisoire.

Quant à Valentin Guillod, il a perdu des places dans le premier tour et s’est retrouvé aux alentours de la 17ème place. Il est ensuite patiemment remonté, jusqu’à une nouvelle place dans le top 10. Comme lors du GP précédent sur cette même piste!

Cairoli out, Seewer à nouveau vice-champion!

La deuxième manche a livré un spectacle incroyable dès l’entrée du premier virage, Cairoli voulant sans doute réparer sa « mauvaise » performance du premier round, en se précipitant en tête. Un peu trop: il n’a pas réussi à prendre ce virage, coincé par Arnaud Tonus, qui semble avoir été un peu « poussé » par Gajser quelques fractions de secondes avant cela! les deux coureurs sont sortis brièvement de la piste, ce qui leur a fait perdre pas mal de temps et donc de places.

Seewer, entre-temps, avait pris la tête de la course, emmenant avec lui Gautier Paulin et Tim Gajser. Le champion en titre a trouvé une ouverture et l’a saisie. Il a fallu nettement plus longtemps à Febvre pour faire de même. Et la nouvelle est tombée: Antonio Cairoli avait dû abandonner, car son sélecteur avait été endommagé dans l’incident au premier virage! Il ne restait plus alors au Suisse qu’à terminer la course pour automatiquement obtenir la deuxième place du championnat…

Ce que Jeremy Seewer a fait. Mais Gautier Paulin a tout de même pu le dépasser durant la seconde moitié de cette seconde manche, le privant ainsi de la troisième place du podium, la course, et donc le GP, étant remporté par Tim Gajser, devant Romain Febvre, et donc Paulin.

Arnaud Tonus a livré un dernier effort pour obtenir la meilleure place possible compte tenu de sa mésaventure avec Cairoli. Ce qui s’est concrétisé par une neuvième place somme toute acceptable, et de quoi finir l’année avec la sixième place du dernier Grand Prix. Le Genevois, dont le contrat avec Yamaha expire cette saison, ne sait toujours pas s’il pourra continuer dans ce team l’an prochain (Seewer, lui, en est déjà assuré).

Guillod, s’il n’avait pas chuté dans cette seconde manche et n’avait pas été contraint à l’abandon (choc sur la tête), l’aurait conclue sur la douzième place. Le signe que ses ennuis de santé et sa fatigue chronique sont du passé! En l’état, il se classe 18ème du Grand Prix.

Et en MX2…

Les deux dernières courses de la saison 2012 se sont déroulées d’excellente manière pour le Britannique Ben Watson, membre du team officiel Yamaha, qui passera l’an prochain en MXGP (il a atteint la limite d’âge pour la catégorie MX2). Il a terminé troisième de la première manche, qui a été remportée par le déjà champion Tom Vialle (KTM), devant Maxime Renaux (Yamaha, troisième au classement général du championnat). Jago Geerts, le coéquipier de Watson, deuxième au championnat, a fini quatrième.

Seewer à nouveau vice-champion
Le pilote Yamaha Ben Watson, grand vainqueur de ce troisième (et dernier) Grand Prix sur le circuit de Pietramurata.

Ben a fait encore mieux dans la seconde manche, qu’il a remportée haut la main après notamment un départ canon. Et une chute de Geerts qui était en lutte avec lui. Cette chute a malheureusement provoqué l’abandon du vice-champion déjà désigné, avec une épaule fracturée.

Le pilote Husqvarna Jed Beaton s’est emparé de la deuxième place, et le jeune Isak Gifting (GasGas) de la troisième, Renaux étant quatrième et Vialle cinquième. Le Grand Prix est donc gagné par Watson, pour sa dernière course dans cette catégorie, avec Vialle en deuxième et Renaux sur la troisième marche du podium du jour. Et au championnat, c’est Vialle, Geerts et Renaux, Watson occupant la cinquième place derrière Beaton!

Loris Freidig, 4ème en EMX 2t, Brumann en Mx2 l’an prochain

Enfin un jour avant ce grand Prix du lac de Garde se déroulait aussi la toute dernière manche du championnat européen 2-temps, dans lequel courait cette saison le Suisse Loris Freidig (Yamaha), tout frais couronné champion suisse MX2.

Avec une sixième et une treizième places, Loris a fini au 10ème rang du jour. Et quatrième du championnat 2020.

La saison 2021 sera certainement riche en rebondissements, avec un Jeremy Seewer qui tentera de décrocher le titre, ou de faire aussi bien qu’en 2020, tout comme Tim Gajser, Antonio Cairoli, Romain Febvre, et bien sûr Jorge Prado (KTM), absent ces dernières course en raison du coronavirus, et son équipier Jeffrey Herlings, blessé. On ne sait par contre pas encore quel sera le sort d’Arnaud Tonus, ni de Valentin Guillod.

Mais on sait par contre déjà qu’il y aura à nouveau un Suisse en mondial MX2, en la personne du jeune Kevin Brumann (Yamaha)!

Photos: DR, Bavo, Yamaha, Ray Archer, KTM, Honda Proracing, HRC
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements