Tim Gajser et Tom Vialle déjà champions, et Seewer talonne Cairoli
MXGP-MX2 2020

Tim Gajser et Tom Vialle déjà champions, et Seewer talonne Cairoli

Lors du deuxième Grand Prix motocross sur la piste italienne de Pietramurata, Tim Gajser (Honda), en finissant deuxième de la première manche, a accumulé suffisamment de points pour décrocher le titre cette année aussi. Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha), actuel troisième du mondial, en décrochant le deuxième rang de ce Grand Prix, se rapproche du deuxième au classement général. En MX2, malgré la victoire de Jago Geerts (Yamaha), Tom Vialle, comme Gajser, est déjà champion.

Après une victoire et une troisième place au Grand Prix de Pietramurata, à Arco di Trento (I), le Suisse Jeremy Seewer talonne l’Italien Antonio Cairoli dans la course au titre de vice-champion MXGP 2020. Ce GP est l’avant-dernier de la saison, et le deuxième sur cette piste en quelques jours.

Et Seewer, qui avait manqué le podium de peu au Grand Prix du Trentin trois jours auparavant (lire notre compte-rendu), avait déjà posté le meilleur temps sur sa Yamaha officielle lors des essais chronos, en ce mercredi du mois de novembre. Il devançait de peu le pilote Kawasaki Romain Febvre, actuel quatrième du classement général provisoire, et le leader Tim Gajser (Honda). Arnaud Tonus, le second suisse du team Yamaha d’usine, avait quant à lui décroché le quatrième temps!

et Seewer
Le Suisse Jeremy Seewer (numéro 91, Yamaha) a pris la tête de la première manche.

Au tomber de grille, Gajser s’est empêtré dans les rangs et a perdu du temps, tandis que Seewer s’est installé en tête, très vite rejoint par Cairoli. Mais en voulant donner plus que le maximum dans sa volonté de dépasser le Suisse, le vétéran KTM, nonuple champion mondial, a perdu l’avant de la moto au pied d’une montée, sur le bord de la piste. Ce qui l’a fait plonger au delà du top cinq de la course!

Entre-temps, Tim Gajser entamait sa remontée, méthodique et sans bavure. Tout en semblant avoir quelques soucis avec son embrayage. Il a alors opté pour des trajectoires fluides et larges, sans doute pour ne pas devoir trop souvent changer de rapport. Et il a pu passer les deux pilotes Kawasaki, Romain Febvre et Clément Desalle, l’Italien Alessandro Lupino (Yamaha), pour finir par se retrouver presque dans la roue de Jeremy Seewer. A ce stade, s’il terminait la course, il était mathématiquement assuré d’être sacré champion 2020. Il a presque voulu top en faire, lui aussi… mais son team, sur la voie des stands, l’a exhorté à garder la tête froide.

C’est donc le Suisse qui a remporté cette manche, devant Gajser et un excellent Lupino. Avec ensuite Desalle, Febvre… et Cairoli.

Drapeau rouge en début de seconde manche

Le tout nouveau champion a connu un début de seconde manche terrible, assistant à la chute du pilote SR Honda Motoblouz Jeremy Van Horebeek (coéquipier du Suisse Valentin Guillod) au deuxième virage, pris dans sa roue arrière. Tim Gajser s’est arrêté et a fait signe aux commissaires d’intervenir, tandis que la majorité du peloton continuait sa course, Ivo Monticelli (GasGas) en tête, avec Antonio Cairoli pas très loin. Jeremy Seewer talonne à ce moment l’Italien, à quelques encâblures. La direction de course a pris la seule décision possible et a sorti le drapeau rouge avant que les premiers coureurs ne fassent un tour complet.

Van Horebeek a été pris en charge par l’équipe de soins. Au dernières nouvelles, il va bien. Mais n’a bien sûr pas pu participer à la seconde manche, dont le départ a été redonné un peu plus tard. Et cette fois-ci, c’est Tim Gajser qui a pris les commandes, devant Jeremy Seewer, Brent Van Doninck (Yamaha), Romain Febvre, Clément Desalle et Antonio Cairoli.

et Seewer
Jeremy Seewer: du style sur les bosses!

Gajser a gardé le contrôle sur la tête de la course durant toute la durée de celle-ci. Mais juste derrière lui, les choses ont été plus confuses.

Bataille entre Febvre et Seewer

Febvre, puis Desalle et Cairoli, ont pu passer le pilote Yamaha Van Doninck relativement tôt dans la course. S’en est ensuivi une bataille entre Febvre et Seewer pour le gain de la deuxième place, et entre Desalle et Cairoli pour celui de la quatrième.

Romain Febvre
Le pilote Kawasaki Romain Febvre, deuxième de la seconde manche.

C’est le pilote français sur la moto verte qui l’a emporté, reléguant le Suisse à la troisième position. Mais Desalle, lui, a bien résisté face aux assauts de l’officiel KTM – le seul des trois pilotes de l’équipe d’usine encore en lice, Herlings étant blessé et Prado absent pour cause de coronavirus.

Seewer talonne
L’officiel KTM Antonio Cairoli, vétéran du motocross mondial.

Le classement n’allait plus évoluer, ce qui assurait la victoire de Tim Gajser dans ce Grand Prix de Pietramurata, avec Seewer deuxième, Febvre troisième, deux points devant son coéquipier belge, qui a annoncé qu’il arrêtait sa carrière à la fin de cette saison, et Cairoli à la cinquième place.

et Seewer
Arnaud Tonus (numéro 4) a dû se battre pour remonter les rangs, dans les deux manches.

Le Genevois Arnaud Tonus n’a pas bien réussi ses départs, ni dans la première manche, ni dans la seconde – où il est tombé juste après le départ. Il a du se battre pour remonter des alentours de la 20ème place jusqu’à la 15ème place, respectivement la 17ème place.

Tim Gajser
Moment d’émotion pour le nouveau champion MXGP Tim Gajser.

Quand au troisième Suisse, Valentin Guillod, s’il a terminé la première manche à la 20ème place, il est arrivé au bout de la seconde sur un excellente dixième rang. Son meilleur résultat de toute la saison!

Au championnat, Gajser, on l’a dit, est couronnée, Cairoli reste deuxième, et Seewer le talonne, n’étant plus qu’à quatre points de lui dans le classement général, et pouvant logiquement espérer devenir vice-champion lors du prochain Grand Prix, dimanche, de nouveau sur ce circuit.

Et en MX2…

Il suffisait au pilote français Tom Vialle (KTM), leader du championnat, de remporter cette première manche. Mais les choses ont mal débuté pour lui, puisqu’il s’est vu infliger une pénalité à l’issue des essais chronométrés, pour (selon la direction de course) s’être arrêté sur la piste. Il a donc été le dernier à pouvoir choisir sa place sur la ligne de départ.

Tom Vialle
Tom Vialle, nouveau champion mondial en MX2.

Tom a cependant fait un départ plus que canon, propulsant en quelques secondes sa KTM de gauche à droite vers l’avant de la course. Il a pris le lead au premier virage, bousculant au passage Jago Geerts, et le large ensuite, franchissant la ligne de finish en solitaire, et laissant échapper sa joie d’être le nouveau champion MX2!

Il était suivi par l’Australien Jed Beaton (Husqvarna) et le Français Maxime Renaut (Yamaha). Jago Geerts, deuxième au général, est arrivé quatrième.

Jago Geerts
Jago Geerts qui emmène Ben Watson vers le podium dans la seconde manche.

En seconde manche, un accrochage au départ a semble-t-il endommagé le levier de sélecteur de vitesses de Vialle, qui a dû passer par les stands pour faire réparer sa moto, en pleine course. Il s’est retrouvé bon dernier, et a fait tout ce qu’il a pu pour atteindre la 23ème position.

C’est Jago Geerts qui en a profité, prenant les commandes dès le premier virage, suivi par son coéquipier Ben Watson. La première place finale du Belge et la deuxième du Britannique leur ont permis de s’adjuger la victoire du jour, respectivement la deuxième place du Grand Prix de Pietramurata. Le jeune Thibault Benistant, qui a été couronné champion européen 250 et participait à ces dernières courses du mondial MX2, dans lequel il évoluera l’an prochain, a décroché la troisième marche du podium.

Podium final pour le Suisse Freidig en championnat européen

La journée précédant ce Grand Prix de Pietramurata a vu se dérouler l’avant-dernier rendez-vous d’un autre championnat européen, celui consacré aux motos 2-temps. Et c’est un Suisse, le nouveau champion helvétique MX2 Loris Freidig, qui, avec deux sixièmes rangs dans les deux manches europénnes, occupe la troisième place du championnat EMX 2t.

Photos: DR, Bavo, Yamaha Racing, KTM, Honda Proracing
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements