A Estoril, Jonathan Rea empoche son sixième titre mondial
Mondial Superbike

A Estoril, Jonathan Rea empoche son sixième titre mondial

C’est le pilote Yamaha Toprak Razgatlioglu qui s’est imposé à l’issue de la première course en Superbike samedi sur le circuit portugais, devant Chaz Davies (Ducati) et Garrett Gerloff (Yamaha); comme Scott Redding (Ducati) a dû abandonner en raison d’une avarie, Jonathan Rea (Kawasaki), en finissant la course – au 4ème rang – est déjà assuré de remporter la couronne mondiale.

C’est son sixième titre mondial. Après le cinquième, remporté l’an dernier. Même s’il reste encore deux épreuves dimanche sur le circuit portugais d’Estoril, le pilote Kawasaki Jonathan Rea, 4ème de la première course, samedi, est déjà assuré de décrocher une nouvelle couronne en mondial Superbike.

La journée n’avait pourtant pas bien démarré pour le déjà quintuple champion, qui a chuté durant les qualifications et n’a donc pas pu obtenir une bonne place sur la grille de départ (seulement 15ème). La première position est revenue à l’officiel Yamaha Toprak Razgatlioglu, juste devant Leon Haslam (Honda) et Garrett Gerloff (Yamaha).

Mais comme le rival de Rea, Scott Redding (Ducati) est lui aussi tombé lors de la Superpole, avec un impressionnant high-side, il n’était pas mieux loti et partait carrément de la dernière place.

A l’extinction des feux, Razgatlioglu a pris les devants, et il a su toujours rester en tête de cette course. Rea, lui, a fait un bond en avant et s’est vite retrouvé aux alentours de la sixième position. Tandis que derrière, Redding faisait de même et remontait à la 15ème place.

La partie semblait très difficile pour Redding, à cause de son retard déjà conséquent au classement général sur le champion en titre. Mais elle n’était pas injouable, si le Britannique réussissait à gagner la course. Las pour lui, une avarie sur sa Ducati Panigale V4R l’a forcé à abandonner alors qu’il était treizième et qu’il continuait à progresser. Il suffisait alors à Rea de terminer l’épreuve pour être couronné. Et c’est ce qu’il a fait, dépassant même au passage Michael Ruben Rinaldi (team GoEleven, Ducati), et s’emparant au final de la quatrième place.

sixième titre mondial
Toprak Razgatlioglu (numéro 54) remporte une belle victoire après avoir décroché la pole.

Toprak Razgatlioglu a quant a lui remporté la course. Il a été rejoint sur le podium par un excellent Chaz Davies, dont c’est la septième et la dernière saison sur une Ducati officielle. Chaz était parti du quatrième rang, et il lui a fallu comme souvent plusieurs tours pour trouver un bon rythme lui permettant de dépasser des concurrents. Il faut dire qu’il a aussi été aidé par la chute de Michael Van Der Mark (Yamaha), dans la deuxième moitié de la course. Alvaro Bautista (Honda) a lui aussi chuté et est reparti, mais après avoir perdu par la force des choses beaucoup de temps. Son coéquipiers Leon Haslam, qui vient d’être reconfirmé chez Honda pour une nouvelle saison en 2021, a décroché la cinquième place.

Chaz Davies
Belle course aussi pour Chaz Davies (numéro 7), dont c’est la dernière saison sur une Ducati officielle.

Le troisième homme sur le podium ce samedi est l’Américain Garrett Gerloff, qui a croisé le fer avec Rea pendant une bonne partie de la course.

sixième titre mondial
Garrett Gerloff, sur la Yamaha numéro 31, a donné du fil à retordre au champion en titre Jonathan Rea (Kawasaki numéro 1, juste derrière).

Jonathan Rea a livré une saison 2020 pleine de talent, de courage et de détermination, sans pour autant dominer ses adversaires à chaque rendez-vous du championnat. Mais il s’est imposé ou il a fini sur le podium suffisamment de fois pour cumuler un nombre de points significatif qui lui a donné ce sixième titre mondial. On n’a pas vu cette année de scénario semblable à 2019, où un pilote, Alvaro Bautista (sur la Ducati) domine la première moitié, puis se met à commettre des fautes et à douter, tandis que Rea reprend le dessus et domine la seconde moitié.

Avec ce sixième titre mondial, qui fait suite à cinq couronnes successives, Rea rejoint un club de pilotes très select. Comme Giacomo Agostini (15 titres, dont 7 consécutifs), ou Valentino Rossi (7 titres, 5 consécutifs).  Marc Marquez, lui, en totalise six, cinq à la suite.

Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements