De nouvelles suspensions pour la Kawasaki Versys 1000 SE
Nouveauté 2021

De nouvelles suspensions pour la Kawasaki Versys 1000 SE

La marque japonaise annonce un upgrade des suspensions électroniques semi-actives de son méga-trail de voyage routier. On passe au système Skyhook de Showa, qui garde l’assiette de la moto stable en toutes circonstances.

Pour 2021, la Kawasaki Versys 1000 SE aura des suspensions électroniques semi-actives. Comme le modèle 2019-2020, direz-vous, et vous aurez raison. Mais le logiciel qui les gouverne n’est pas le même.

La marque japonaise a introduit les suspensions électroniques semi-actives en 2019 sur la variante SE de son grand trail de voyage quatre-cylindres. Le principe, en très résumé, est que l’amortissement de la fourche et du combiné arrière s’ajuste en continu en fonction des conditions de roulage et de règles de comportement définies par l’utilisateur. Ce qui a pour effet notamment de compenser lors d’un freinage l’effet qui fait que la moto plonge vers l’avant, en durcissant automatiquement l’amortissement.

La Versys n’est pas le seul grand trail de voyage à proposer ce genre de système. On le trouve aussi, sous des formes variées, chez BMW, KTM, Ducati et Honda.

Versys 1000 SE
La Versys 1000 SE est un grand trail de voyage bien équipé, l’un des rares du marché avec un moteur 4 en ligne.

Et dans ce monde fait d’algorythmes et de modes de fonctionnement prédéfinis, il y a des systèmes qui fonctionnent mieux que d’autres. C’est précisément un de ces systèmes les plus perfectionnés que Kawasaki a choisi pour la nouvelle version 2021 de la Versys 1000 SE.

Ce système est fourni par la marque de suspensions japonaise Showa, et il est baptisé EERA. Il a notamment été adopté par Honda sur la dernière CRF 1100 L Africa Twin Adventures Sports. Et il utilise un mode de calcul appelé « Skyhook ». Imaginez que la moto est suspendue par plusieurs cordes arrimées à un crochet, et que ce crochet garde une altitude constante, ne faisant que suivre la marche en avant et les changements de direction, sans monter ni descendre. Les changements de hauteur dûs aux irrégularités de la route sont alors réduits et amoindris.

Kawasaki Versys 1000 SE
La Versys 1000 SE 2019 avait déjà des suspensions électroniques semi-actives, mais un peu moins perfectionnées.

Le système précédent de la Versys 1000 SE était simplement nommé Kawasaki Electronic Control Suspension, ou KECS. Il fonctionnait déjà correctement, d’après notre propre ressenti (lire notre comparatif entre la Versys 1000 SE et la Ducati Multistrada 950 S).

Le nouveau système de Showa améliore ce fonctionnement, selon les dires de Kawasaki. Il prend notamment en compte deux paramètres supplémentaires, qui sont l’accélération verticale, et la vitesse de tangage. Cela devrait rendre les réactions des suspensions plus précises et plus adaptées encore aux conditions de roulage en temps réel.

Sinon, la Versys 1000 SE 2021 est peu ou prou identique à la version 2019, avec l’un des rares moteurs quatre en ligne (de 1043 cm3) du marché pour un gros trail de voyage, qui offre une grande souplesse tout en fournissant une bonne poussée: 120 chevaux à 9000 tr/min et 102 Nm à 7500 tr/min. L’accélérateur est électronique, et le pilotage dispose d’aides performantes (ABS de virage, contrôle de traction, etc.), qui se basent pour leurs interventions sur les données récoltées en continu par une centrale inertielle.

Kawasaki Versys 1000 SE
La Versys 1000 SE (ici en variante d’équipement Grand Tourer), dans le coloris vert et noir.

Côté confort, il y a un régulateur de vitesse ajustable, un pare-brise réglable en hauteur (à la main), des protège-mains, des phares de virage, la connectivité avec les smartphones, un tableau de bord TFT en couleurs, des commandes au guidon, etc. sans oublier un gros réservoir d’essence de 21 litres et une ergonomie personnalisable (système Ergo Fit de Kawasaki), plus encore une peinture qui s’auto-répare (ou du moins camoufle les petits dégâts).

Kawasaki Versys 1000 SE
Et ici dans le coloris gris avec des touches de rouge.

Les Versys 1000 SE 2021 seront disponibles en Suisse dès le 21 janvier, en deux coloris: vert et noir, traditionnel chez Kawasaki, et gris avec de petites touches rouges.

Le prix n’est pas encore arrêté, mais selon Kawasaki Suisse, il devrait être très proche de l’actuel, qui est de 18500 francs.

Il faut encore ajouter que la Versys 1000 standard, donc sans les suspensions électroniques semi-actives, rebaptisée Versys 1000 S dans la gamme 2021 et incluant quelques équipements qui étaient réservés dans les versions précédentes à la SE (comme le quickshifter, la connectivité, les feux de virage et la peinture haute résistance), ne figure pas au programme de l’importateur Fibag SA pour la Suisse.

Photos: DR
Source comm. Kawasaki

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements