La BMW G 310 GS plus accessible pour les petites mains
Modèle 2021

La BMW G 310 GS plus accessible pour les petites mains

Pour 2021, la GS d’entrée de gamme produite en Inde reçoit une poignée des gaz plus précise, la conformité avec les normes anti-pollution Euro5, des leviers ajustables, un embrayage plus facile à actionner et qui ne risque pas de bloquer la roue arrière, des phares entièrement à LED… et des coloris qui font penser à la célèbre grande soeur.

La grande GS a droit à une mise à jour pour 2021 (lire notre article), et il en va de même pour la petite soeur, la G 310 GS. Chez BMW, ce mois d’octobre 2021 est l’occasion de présenter deux modèles 2021 dans ce segment.

Bien sûr, la petite GS fabriquée en Inde (chez le partenaire TVS) d’après les spécifications de la marque allemande, n’a pas droit à toutes les sophistications de la R 1250 GS. Il s’agit avant tout d’une moto simple, facile d’accès, pas trop chère, légère et pensée pour un marché global où les grandes cylindrées sont plutôt rares.

Mais la G 310 GS nouveau millésime a elle aussi droit à des égards pour passer en 2021. Son moteur monocylindre refroidi par liquide et disposé « à l’envers » (avec l’admission devant et l’échappement derrière) a subi quelques petites modifications (BMW ne précise pas lesquelles) pour passer les nouvelles normes anti-pollution Euro 5, qui entrent en vigueur en 2021 en remplacement d’Euro 4. Et qui sont bien sûr plus contraignantes.

Mais avec 34 chevaux (à 9500 tr/min) et 28 Nm (à 7500 tr/min), on ne courait pas vraiment le risque de rendre la machine asthmatique en se calant sur les nouvelles normes. La cylindrée ne bouge pas et s’établit toujours à 313 centimètres cubes. Et l’échappement ne semble pas différent. Même remarque pour les suspensions, les freins, le cadre, le bras oscillant, la selle, les commandes… cette moto évolue donc peu par rapport à ce qu’elle était (lire notre essai comparatif avec la Kawasaki Versys X-300).

Sur la petite BMW, les modifications semblent plus se concentrer sur l’injection électronique. La commande des gaz se pare d’un système de contrôle électromoteur électronique. Pas un véritable accélérateur entièrement électronique. Mais une couche intermédiaire entre la poignée actionnée par la main du ou de la pilote et l’action du câble sur le moteur. BMW affirme que ce système rend la commande plus sensible. Ce que l’on peut probablement traduire par plus précise. Il sera donc plus facile de doser les gaz sur cette nouvelle version.

Le constructeur a aussi ajouté une aide au démarrage qui augmente automatiquement le régime de ralenti à froid pour éviter tout calage du moteur.

G 310 GS
Le nouveau phare avant à LED donne une identité plus marquée à la petite GS.

Les autres changements sont notamment ergonomiques. Les deux leviers à  main, de frein et d’embrayage, sont ajustables en écartement sur cette G 310 GS 2021. Et l’embrayage est assisté et le degré d’assistance augmente avec la grandeur de la force subie sur la commande à cause de la transmission. L’embrayage sera donc lui aussi plus facile à actionner et on risque beaucoup moins de bloquer la roue arrière et de la faire déraper en rétrogradant brusquement.

G 310 GS
Le nouvel embrayage doit empêcher les blocages, et donc les dérapages de la roue arrière quand on ralentit brusquement. Mais on peut encore facilement s’amuser dans le terrain.

Il faut encore signaler le nouvel éclairage avant entièrement à LED, plus visible. Et la petite cure d’apparence que les designers ont prescrit pour cette petite GS. Dans le but avoué de la faire encore plus ressembler à sa grande soeur, la célèbre R 1250 GS. Ce qui passe par un nouveau look pour le « visage » de cette petite moto, et par de nouveaux coloris et combinaisons de coloris.

 

 

 

 

G 310 GS
Un des nouveaux coloris.

Le prix suisse est déjà connu: 6630 francs, selon le site web suisse de BMW Motorrad. Et selon nos informations, la mini GS devrait être disponible dans notre pays au printemps 2021.

Photos: DR
Source comm. BMW Motorrad

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements