Harley ouvre son Instagram aux customiseurs pour un « No Show »
Custom Culture

Harley ouvre son Instagram aux customiseurs pour un « No Show »

Cette année, de nombreux « shows » (expositions) dédiés traditionnellement au monde du tuning moto n’ont pas pu ou ne peuvent pas avoir lieu en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. La marque américaine Harley-Davidson les fait migrer durant une semaine sur son compte Instagram, en présentant chaque jour plusieurs customiseurs présentant une de leurs créations dans une courte vidéo.

Il y avait le Show, il y a désormais le No Show. Harley-Davidson, la marque de moto qui suscite depuis longtemps le plus de créations et de transformations de ses motos faites par des ateliers de customisation ou par ses clients, a décidé de consacrer la semaine du 15 au 22 juin à une présentation de plusieurs dizaines de ces créateurs, ou customiseurs, en bon français… une manière de compenser (un peu) l’annulation de la plupart des expositions dédiées à cet art dans le monde cette année, en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Cette présentation a lieu sur la page Instagram du constructeur américain. Chaque jour, de six à douze customiseurs présentent dans de petites vidéos leur travail au travers de l’une de leurs préparations. C’est le concept du No Show, qui a aussi donné naissance, comme il se doit à une ligne d’habits spécifiques (vous vous en voudrez plus tard de ne pas avoir commandé ce T-Shirt No Show qui sera devenu collector).

No Show
Une création de Winston Yeh (Taiwan) de l’atelier Rough Crafts.

La musique faisant part intégrante de la Custom Culture, quatre artistes ont eux aussi posté des morceaux live sur le compte Insta de Harley: The White Buffalo, Hollis Brown et Kenneth Briand.

Trois des six jours portent le nom d’un « vrai » show custom qui aurait du avoir lieu cette année: « Mama Tried Motorcycle Show », « The Congregation Vintage Motorcycle Show » et « Born Free ».

No Show
Le customiseur espagnol Marcos Vasquez se présente.

A la fin de la semaine, les participants à ce No Show seront jugés par le public et par Harley et des prix seront accordés pour les motos qui ont remporté le plus d’adhésion. Une sorte de Battle of the Kings virtuelle (lire notre dernier article à ce sujet), mais cette fois-ci ouverte aux ateliers indépendants plutôt qu’aux concessionnaires de la marque.

Et allez vous faire votre opinion par vous-même sur la page Insta de Harley-Davidson.

Photos: DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements