Deux Romands au Touquet, Valentin Guillod et Florian Tâche
Enduro 2020

Deux Romands au Touquet, Valentin Guillod et Florian Tâche

La plus grande course sur sable et plage du monde débute début février en France – c’est la 45ème édition. Elle clôt la saison de course sur sable, et cette année deux pilotes Suisse y seront. Valentin Guillod, pilote engagé dans le mondial motocross en MXGP, et Florian Tâche, pilote amateur dont c’est la deuxième participation.

Cette année, sur quelque 1260 pilotes engagés dans la course sur sable appelée Enduropale, il y aura deux Romands au Touquet. Il s’agit du Fribourgeois Florian Tâche, qui portera le numéro 453, sur une moto de marque Sherco… et d’un autre Fribourgeois, bien connu du championnat suisse de motocross, Valentin Guillod, qui a triomphé en 2019. Et qui avait du mettre entre parenthèses une carrière mondiale prometteuse 4ème du mondial MX2 en 2015), faute de résultats ces dernières années, et finalement de guidon.

Depuis lors, Valentin Guillod (numéro 92) a retrouvé une place dans un team phare en MXGP pour la saison 2020. Au sein du team Honda SR Motoblouz français, aux côtés du Belge Jeremy Van Horebeek (numéro 49), 8ème du championnat 2019.

Or un des trois pilotes engagés par le team SR Motoblouz au Touquet en cette année 2020, Stéphane Watel, s’est blessé au genou lors de l’épreuve précédente du championnat français d’enduro sur sable. Josse Sallefranque, le manager de l’équipe, a donc fait appel à Valentin pour le remplacer, qui portera pour l’occasion le numéro 2. Aux côtés de Van Horebeek, toujours.

On précise que le Touquet, qui est agendé au dimanche 2 février pour sa 45ème édition, est l’ultime épreuve de la saison sur sable en France. Josse Sallefranque est conscient du fait que Valentin n’aura pas la tâche facile pour s’adapter aux conditions particulières de l’Enduropale. C’est ni plus ni moins que la plus grande course du genre, voire la plus grande course pour motos de tout-terrain au monde, ce qui veut dire qu’il y a non seulement beaucoup de participants, mais aussi beaucoup d’amateurs, et donc pas mal de monde à dépasser à chaque tour, sans oublier pas mal de chutes et d’abandons. Et puis le circuit lui-même ne figure pas parmi les plus faciles. La course se déroule sur 13 km, de 12h45 à 15h45, et ne peut avoir lieu que dans une fenêtre de quelques heures, entre deux marées.

Il y a aussi une course d’enduro vintage le vendredi, de quads et des catégories juniors le samedi. En tout, pas loin de 2000 motocyclistes et conducteurs de quads. Et un public et une équipe d’organisation également conséquents. En 2019, on avait dénombré 500000 spectateurs et spectactrices.

Florian Tâche, 27 ans, quant à lui, vient au Touquet pour la deuxième année consécutive. « Pour ma première participation, en 2019, je m’étais juste fixé comme objectif d’arriver au bout de la course, précise-t-il. On verra ce que je peux faire cette année. »

deux Romands au Touquet
Florian Tâche, d’Autigny (FR), avec sa Sherco 450, se réjouit de participer pour la deuxième fois à l’Enduropale du Touquet.

Il ne court qu’à côté de son job en Suisse, qui n’a rien à voir avec la moto. Et rame pour trouver des occasions pour s’entraîner. « Quand j’y arrive, je vais rouler à Loon, tout près du Touquet, mais cela n’a pas fonctionné cette fois-ci. Je peux aussi aller en Italie, où je connais un circuit de sable, mais ce n’est pas la même chose. » Il finance lui-même son activité de compétition, participe à quelques courses du championnat suisse d’enduro, et reçoit le soutien du patron du garage 3D Motos, dans la région lausannoise, qui est un spécialiste de la marque française Sherco (lire nos tests de plusieurs de leurs modèles 2020).

Florian a par ailleurs changé de monture pour sa seconde tentative, passant d’un moteur 2-temps à une enduro Sherco 450 cm3 4-temps. « On dit que c’est plus facile avec ce moteur, je verrai bien », sourit-il.

Pour suivre la course, il y a le site web de l’Enduropale, avec aussi des flahs sur les réseaux sociaux, et on peut retrouver une bonne partie aussi sur la chaîne télé L’Equipe, et partiellement sur France 3.

Photos: DR
Article à paraître sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements