Une éditions spéciale suisse de la Kawasaki Z 900 RS
Nouveauté 2020

Une éditions spéciale suisse de la Kawasaki Z 900 RS

La Kawasaki Z 900 RS est la première incursion de la marque japonaise dans le marché des motos néo-rétro avec une base technique moderne, celle de la Z 900. Et après l’adjonction de la variante Z 900 RS Cafe (lire notre test), voici que l’importateur suisse de Kawasaki, Fibag SA, propose dans sa gamme 2020 une édition spéciale de ce modèle.

La Z 900 RS à la Suisse est aussi une série limitée. Pas plus de 20 exemplaires seront proposés, tous assemblés et modifiés en Suisse. Et chaque client saura laquelle de ces 20 exemplaires il aura acheté, grâce à un chiffre en relief gravé sur le réservoir d’essence.

On voit ainsi sur la photo qui suit que la moto photographiée est la première produite des vingt prévues.

Kawasaki Z 900 RS
La Special Edition suisse est une série limitée. On voit ici la première des 20 motos prévues.

Ce qui la distingue vraiment de ses soeurs, c’est cependant la couleur bleu sombre de son réservoir et de ses flancs, orné de bandes claires et or qui se continuent sur la poupe de la moto. Il y a aussi des emblèmes de style vintage portant l’inscription Kawasaki (sur le réservoir) et Z 900 RS (sur les caches latéraux) qui viennent enfoncer le clou.

Et pour finir l’édition spéciale suisse est livrée de série avec des poignées chauffantes. Ferait-il plus froid en Suisse qu’ailleurs?

Z 900 RS suisse
La Z 900 RS Special Edition arbore des inscriptions dans un style encore plus vintage.

La machine est disponible de suite ou presque, au prix de 13990 frs, prix du transport inclus. A comparer aux 13300 de la Z 900 RS normale, dans les coloris khaki et noir, qui montent à 13500 francs dans le cas du modèle marron-orange.

Kawasaki Suisse propose encore une variante équipée d’un échappement Akrapovic, qui s’intitule Z 900 RS Performance, et qui coûte en gros 1000 frs de plus que le modèle de base.

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements