Suzuki Motos doit changer d’importateur en Suisse
Marché moto

Suzuki Motos doit changer d’importateur en Suisse

La société Frankonia, qui représente la marque japonaise pour le groupe belge Alcopa-Moteo dans notre pays, a annoncé qu’elle dénonçait les contrats avec les agents Suzuki en Suisse pour 2020. Mais il semblerait qu’un autre importateur puisse reprendre le flambeau.

La nouvelle vient de tomber, sous la forme d’une lettre très formelle. L’importateur actuel de Suzuki Motos pour la Suisse, la société Frankonia AG (ce qui veut dire SA en allemand), a écrit à tous les concessionnaires pour les informer que le contrat d’importation de cette marque a été dénoncé pour début 2020. Ce qui veut dire que Frankonia, et avec elle la maison mère belge dont elle dépend, Moteo (partie du groupe Alcopa), ne veut plus représenter Suzuki en Helvétie. On précise immédiatement que les produits Suzuki automobiles et liés aux bateaux sont représentés chez nous par quelqu’un d’autre, qui n’est autre que le groupe Emil Frey.

Mais cette annonce ne signifie pas pour autant que les motos et scooters Suzuki vont disparaître de Suisse. Le fait que les contrats aient été dénoncés maintenant, soit conformément aux dispositions contractuelles, laisse encore suffisamment de temps pour trouver un autre candidat qui puisse reprendre l’activité d’importation au point où elle se trouvait jusqu’ici. Et pour bien préparer la transition en vue de la prochaine saison motocycliste. Notamment pour l’arrivée plus que certaine d’un nouveau modèle de grand trail faisant écho au passé de la marque dans une incarnation moderne (lire notre article). Suzuki Moto France a par ailleurs diffusé il y a peu un troisième teaser sur son compte Facebook, où l’on voit cette fois-ci clairement la moto en question.

Et probablement aussi pour que des initiatives purement suisses comme la création d’une Virus 1000 R, une hyper naked sur base de la Supersport GSX-R 1000 RR (lire notre test), puissent continuer à être prises.

Au moment où sont écrites ces lignes, aucune déclaration officielle n’est faite par Frankonia. Mais nous savons de source sûre que plusieurs repreneurs sont évoqués, sans pour autant qu’un accord ait été signé. Encore une fois, il reste suffisamment de temps pour que les choses se fassent dans les règles de l’art.

Et puisque nous n’avons aucune certitude, nous pouvons hasarder une hypothèse. Le groupe Emil Frey pourrait être ce repreneur, lui qui a déjà d’autres produits de la marque Suzuki, et qui a aussi une marque de motos (et de scooters), Kawasaki, via la société Fibag AG. Ce n’est qu’une hypothèse, sur laquelle personne n’a pour l’instant voulu s’exprimer dans les sociétés concernées.

Nous souhaitons en tout état de cause qu’une solution soit trouvée, que le personnel de Frankonia, mais aussi les clients de la marque, puissent y trouver leur compte.

Photos: DR
Article à paraître sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements