La victoire est encore plus belle la nuit, pour Jonathan Rea
WorldSBK Qatar

La victoire est encore plus belle la nuit, pour Jonathan Rea

Le récital sans fausses notes de Jonathan Rea (Kawasaki) a illuminé la nuit qatarie. Le Nord-Irlandais, déjà sacré champion du monde, en veut encore et encore. Il a triomphé devant Chaz Davies (Ducati) et Alex Lowes (Yamaha).Le Suisse Dominic Schmitter (Yamaha) termine aux portes des points, à la 16e place.

 La course sans faute en Dans la nuit du désert qatari, la victoire est revenue à Jonathan Rea qui, comme Marc Marquez les protagonistes du Championnat MOTUL FIM World Superbike ont disputé la première des trois courses de l’ultime épreuve de la campagne 2019.
Sous les projecteurs du Losail International Circuit, c’est Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) qui s’élançait depuis la première place sur la grille devant Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) et Sandro Cortese (GRT Yamaha WorldSBK) et à l’extinction des feux, le Nord-Irlandais prenait un excellent départ devant Lowes et Cortese.
Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) se hissait à la quatrième place devant Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) et Leon Haslam (Kawasaki Racing Team) tandis que Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing) s’installait à la septième place devant Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). À la fin du premier tour, Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) pointait neuvième devant Markus Reiterberger (BMW Motorrad WorldSBK Team) et Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha).
Sykes chutait après un accrochage avec Haslam au premier virage du deuxième tour tandis que Leandro Mercado (Orelac Racing VerdNatura) se classait 11e devant Michael Ruben Rinaldi (Barni Racing Team) et Eugene Laverty (Team GoEleven). À l’avant, Rea conservait l’avantage sur Lowes qui comptait plus d’une seconde d’avance sur son homologue de chez Yamaha, Cortese.
Davies se rapprochait petit à petit du pilote allemand sans être inquiété par Razgatlioglu qui pointait à une seconde du représentant Ducati. Van der Mark de son côté était toujours sixième mais sous la menace de Bautista qui se faisait de plus en pressant, avec Haslam dans sa roue.
Quelques encablures derrière, Baz et Reiterberger se lançaient dans une bataille pour la neuvième place tandis que Mercado conservait le 11e rang devant Rinaldi et Laverty. Aux avant-postes, Davies parvenait finalement à dépasser Cortese pour la troisième place et tentait de rattrapper Lowes qui pointait toujours à moins de trois dixièmes de Rea.
L’Allemand chutait au virage 7 quelques instant plus tard, permettant à Bautista de récupérer la quatrième position devant Van der Mark qui dépassait Razgatlioglu alors qu’en milieu de peloton, Mercado devait abandonner suite à un problème technique.
Dans les derniers tours, Rea menait toujours, suivi de près par Lowes qui maintenait son avantage d’une seconde sur Davies. Bautista poursuivait la course à une solitaire quatrième place tandis que derrière lui, la lutte pour les points de la cinquième position faisait rage entre Van der Mark, Haslam et Razgatlioglu.
Huitième, Baz tentait de rattrapper les trois hommes devant lui, réduisant doucement l’écart tour après tour. Il était libéré de toute menace de la part de Reiterberger qui se classait neuvième devant Laverty.
Aux portes du Top 10, Camier réussissait à dépasser Rinaldi et Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK) pour le 11e rang tandis que son coéquipier, Ryuichi Kiyonari (Moriwaki Althea Honda Team), était 14e.
Razgatlioglu échappait de peu à un highside et se retrouvait dans le bac à graviers mais il reprenait la piste à la 13e place. Baz héritait ainsi du septième rang derrière Haslam et Van der Mark. Plus loin devant, Davies portait une attaque réussie sur Lowes et augmentait le rythme pour se rapprocher de Rea.
Sous le drapeau à damier, c’est le quintuple Champion du Monde qui s’adjugeait la victoire devant Davies. Lowes montait sur la plus petite marche du podium, inscrivant des points importants dans la lutte pour la troisième place du Championnat, tandis que Bautista concluait la course au quatrième rang.
Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements