Et voici la nouvelle Triumph Daytona 765!
Nouveauté 2019

Et voici la nouvelle Triumph Daytona 765!

La marque anglaise lève le voile sur les détails qui font de cette nouvelle sportive la plus efficace Daytona de tous les temps, avec un moteur dérivé de celui que Triumph livre aux motos du mondial Moto2, et une partie-cycle et une finition au top. Seuls deux fois 765 exemplaires seront construits. Mais il est probable qu’une Daytona plus accessible au grand nombre soit proposée ultérieurement.

La Triumph Daytona avait disparu du catalogue du constructeur anglais avec l’arrivée des nouvelles normes anti-pollution Euro 4. Et puis Triumph a été choisi pour fournir les moteurs des motos du mondial Moto2, dérivés de ceux des toutes dernières Triumph Street Triple. On ne pouvait en rester là. Voici donc la nouvelle Triumph Daytona 765, dévoilée en ouverture du Grand Prix moto de Silverstone (GB), qui est une série limitée.

Seuls 765 exemplaires (évidemment) seront produits pour les USA et le Canada, et 765 autres pour l’Europe, le Japon et le reste du monde. Chacun d’entre eux aura son numéro gravé au laser sur le té de fourche. La moto est strictement monoplace et est homologuée pour la route.

L’appellation 765 fait référence au moteur, un tricylindre en ligne tiré de la Street Triple 765. La précédente Daytona, la 675, avait elle aussi un triple, mais de plus petite cylindrée. Elle délivrait 128 chevaux à 12500 tr/min, pour 73 Nm à 11900 révolutions. Et elle pesait 184 kg. Au vu de sa cylindrée et de son architecture moteur, elle offrait notablement plus de couple aux mi-régimes (et donc d’accélération) par rapport avec les classiques quatre cylindres dérivés de la course de l’époque.

Ce sera toujours le cas, bien sûr. Triumph donne 130 chevaux pour la puissance maxi, délivrés 12250 tr/min, et surtout une pointe de 80 Nm à 9750 tr/min. Le poids n’est pas dévoilé pour l’instant. Mais on nous assure que la nouvelle Daytona est plus légère encore que l’ancienne. Elle le doit notamment à un carénage en fibres de carbones, et à des roues en alliage léger. Et le nouveau propulseur peut tourner plus haut, allant jusqu’à 13250 tr/min, et est plus costaud. Enfin ses rapports de vitesses, plutôt longs, ont été optimisés pour le circuit. Et la sonorité du pot Arrow a été bien travaillée, nous dit Triumph.

Daytona 765
L’exclusive Daytona 765 sera produite à seulement deux fois 765 exemplaires.

Côté freins, on a le top de Brembo, des étriers Stylema, qui sont censés offrir le meilleur en force, dosabilité et résistance sur la piste. Le levier de frein est réglable en écartement et pour le point d’attaque, comme sur la Street Triple RS. La Daytona 765 profite aussi du paquet d’aides électroniques développées pour sa soeur naked, adaptées bien sûr à la sportive. Cela inclut un contrôle de traction et un ABS déconnectable, des modes de pilotage électroniques adoptant chacun des réglages différents des courbes de puissance et de couple et de ces aides électroniques, dont un est configurable à l’envi. Et il y a un quickshifter bidirectionnel qui rend obsolète l’emploi de l’embrayage lors du passage des rapports.

Daytona 765
Si ce tableau de bord vous rappelle les Triumph de route actuelles, c’est normal.

Les suspensions sont signées Öhlins: NIX 30 (diamètre des jambes de fourche fixé 43 mm) à l’avant et TTX 36 à l’arrière. Elles sont bien sûr entièrement réglables. Et les pneus sont des Pirelli Diablo Supercorsa SP. Pour la route, mais aussi pour la piste.

Il reste encore à préciser que la moto a droit à un écran couleur TFT dans lequel on navigue avec les mêmes commandes que sur les Triumph récentes (un petit joystick sur le comod0 gauche, notamment). Et que l’image qui accueille l’heureux propriétaire quand il met le contact fait référence directe à l’actuel championnat Moto2.

Daytona 765
La Daytona 765 homologuée, à gauche, et le prototype utilisé par Triumph pour développer le moteur du Moto2.

La marque british répète à l’envi que rouler sur cette moto sera ce qui s’apparentera le plus à rouler sur une vraie Moto2 actuelle. Le moteur ne développe bien sûr pas la même puissance que celui des Moto2, mais il est certainement largement suffisant pour se faire plaisir sur circuit. Et le châssis maison de Triumph est plus que compétent.

Daytona 765
Au cas où l’on ne saurait pas que Triumph fournit les moteurs au championnat mondial Moto2… notez aussi les carénages en fibre de carbone.

Triumph n’a pas encore dit combien coûte cette beauté. Et si vous ne la commandez pas dans les semaines qui viennent, il y a sans doute peu de chance que vous puissiez en obtenir une… avis aux amateurs. Les motos commandées de cette Limited Edition devraient arriver en concessions au mois de décembre. Restez connecté, y compris sur le site de Triumph!

Photos: DR
Source comm. Triumph Motorcycles

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements