Johann Zarco n’en peut plus et quittera KTM dès la fin de la saison
Mercato MotoGP

Johann Zarco n’en peut plus et quittera KTM dès la fin de la saison

Stefan Pierer, le PDG de KTM a affirmé à Speedweek que Johann Zarco a demandé une résiliation de contrat. Le pilote et le constructeur vont travailler à trouver le meilleur accord possible.

Johann Zarco est au fond du trou, semble-t-il! Le double Champion du Monde et l’équipe autrichienne, associés depuis cette année, mettront un terme à leur collaboration en novembre.

C’est une nouvelle qui, en ce lundi, fait l’effet d’un véritable coup de tonnerre sur le monde du MotoGP… Red Bull KTM annonce en effet que Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) n’évoluera pas sous ses couleurs en 2020, alors qu’ils disposaient de deux années de contrat ; une décision prise d’un commun accord.

Le Français, qui a intégré cette structure début 2019 après deux années passées chez Tech3, a bien tenté de s’adapter. Réciproquement, l’équipe a aussi essayé sans relâche de façonner sa RC16 de telle sorte à lui convenir… L’objectif est à présent mis sur les courses restantes.

Ce qu’en disent Speedweek et GP Inside…

Johann Zarco n’en peut plus de sa situation dans l’équipe Red Bull KTM Factory Racing et a décidé de dire stop: c’est ce que révèle Stefan Pierer, ni plus ni moins que le PDG de KTM. Les deux hommes se sont rencontrés lors du Grand Prix d’Autriche, et Johann Zarco lui a demandé une résiliation de contrat.

Va-t-il terminer la saison 2019, ou ne le reverra-t-on jamais sur la KTM? «Il peut décider lui-même, il nous dira s’il veut rouler jusqu’à la fin de l’année», répond Stefan Pierer. D’après ce qu’il dit, KTM va faire son possible pour lui donner satisfaction et lui épargner les conflits juridiques, «afin qu’il puisse se concentrer sur son pilotage. Cette solution est la meilleure pour les deux parties».

«Il a soudainement semblé complètement détendu quand il a obtenu mon consentement pour la résiliation du contrat, poursuit le boss de chez KTM. Je suis curieux de voir si ce soulagement affectera ses performances en piste, et quels résultats il obtiendra lors du prochain Grand Prix s’il décide de continuer jusqu’à la fin de la saison.»

Au bord du burnout?

Les signes d’un divorce se multipliaient ces dernières semaines. Depuis son arrivée chez KTM, Johann Zarco se bat avec la RC16. Il ne parvient pas à s’adapter à la moto et en critique les performances. Il a du mal à voir le temps filer, savoir qu’il a les capacités pour rouler devant mais que le matériel dont il dispose ne le lui permet pas.

Alors qu’il devait être le leader des Oranges, il est dominé par son coéquipier Pol Espargaro et voit maintenant le rookie Miguel Oliveira, du team satellite Tech3, commencer à le devancer. La pression d’être pilote d’usine et de devoir enchaîner les tests sur une moto encore en développement n’aide pas à améliorer les choses.

À cela viennent s’ajouter des problèmes d’ordre psychologique : une séparation avec son manager de toujours, Laurent Fellon ; un calme qu’il ne parvient plus à garder dans le box ; l’aide de Jean-Michel Bayle pour lui permettre de « mieux contrôler le stress ». Stefan Pierer parle de « symptômes d’épuisement professionnel » (burnout) et estime que le pilote a atteint ses « limites psychologiques ».

Pour l’aider, KTM avait pensé à lui accorder une course ou deux de repos. Après la trêve estivale, Johann Zarco espérait revenir plus motivé que jamais et repartir de l’avant. Ses espoirs sont vite tombés à l’eau: il a terminé 14e à Brno et 12e à Spielberg.

Reste maintenant à savoir comment l’histoire va se terminer: Johann Zarco sera-t-il au Grand Prix de Grande-Bretagne, fin août ? Et ensuite, où ira-t-il?

Remplacé par Mika Kallio?

Toujours selon Speedweek, en cas de désistement abrupt, le Français pourrait être remplacé par le pilote d’essai maison, le Finlandais Mika Kallio!

Ce choix appartient à Johann Zarco. « Il peut décider lui-même, il nous dira s’il veut rouler jusqu’à la fin de l’année », assure le PDG de chez KTM, Stefan Pierer. On le verra donc peut-être au prochain Grand Prix de Grande-Bretagne, fin août. Ou peut-être pas.

S’il décide de quitter le championnat avant la fin de la saison, les Oranges ont un plan de secours : « Si Zarco cesse de rouler, le pilote d’essais Mika Kallio le remplacera jusqu’à la fin de la saison », a confié à Speedweek le très respecté Hubert Trunkenpolz, membre du conseil d’administration de KTM depuis 2007 et véritable pilier de la marque.

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements