Jolies montées à Boécourt malgré les blagues de la météo
Course de côte

Jolies montées à Boécourt malgré les blagues de la météo

Une course samedi, deux dimanche. Avec comme résultat, notamment, un nouveau leader pour le Swiss Moto Legend Trophy (motos construites entre 1977 et fin 1999), Willi Siegrist, et de même en classe Superbike (le Fribourgeois Raphaël Péclat, pour un petit point).

C’est cette année (2019) la dernière course de côte comptant pour le championnat suisse, celle de Châtel-St-Denis ayant disparu faute d’organisateurs. La montée de Boécourt – La Caquerelle, dans le canton du Jura, avait lieu le samedi 6 et le dimanche 7 juillet derniers. La journée de samedi a été perturbée par la météo, des intempéries amenant des débris et des branches sur la piste, pardon, la route. En conséquence, seule une des deux course prévues ce jour-là a pu avoir lieu.

Par contre, dimanche, et grâce au superbe travail fourni par les bénévoles du club organisateur, les deux courses au programme de la manche numéro deux se sont déroulées comme prévu. Boécourt est en effet traditionnellement un double rendez-vous dans le championnat suisse de la montagne. Qui compte aussi, le dimanche, pour le championnat d’Europe.

Un vaste éventail de catégories étaient présentes: Superbike, Supersport, Open, SMLT (Swiss Moto Legend Trophy, motos construites entre 1977 et fin 1999) et Vintage. Sans oublier les side-cars.

Boécourt
Raphaël Péclat au guidon de sa Yamaha R1 à Boécourt.

En Superbike, le Français Jean-Luc David (CE, Kawasaki 1000) a battu le record du parcours déjà sien de l’an passé en 1’19’’61. Mais sur l’ensemble du championnat (suisse), c’est le Fribourgeois Raphaël Péclat (Yamaha) qui prend les commandes du classement provisoire après Boécourt. Pour juste un point, devant Alexandre Machet (BMW) et Frédéric Bongard (Ducati).

Boécourt
Erwan Bannwart au départ de la course Supersport.

Le Suisse Erwan Bannwart (Kawa 600) a remporté les trois manches du CS Supersport, devant le Fribourgeois John Pilloud (Suzuki). Le leader du championnat est à présent Jeremy Bosson (Yamaha).

Boécourt
Willi Siegrist sur sa BMW R100.

En SMLT (régularité, motos entre 1977 et 1999), le Bernois Willi Siegrist, sur sa jolie BMW R100 de 1986, prend la tête du championnat après avoir assuré l’essentiel (2ème et 9ème à Boécourt). Le Vaudois Olivier Chabloz (7ème et 22ème), est deuxième. La course de samedi à Boécourt a été remportée par Mathias Seiler (Honda RC30), devant Siegrist et Alain Duroy (Suzuki GSX-R 750). Celles de dimanche ont vu la victoire de René Hohl (Honda 600), devant Pierre-Alain Baer (Honda 900) et Laurent Gaberell (Kawasaki 750).

« Le SMLT était de plus honoré à Boécourt par la présence d’un ancien pilote ayant participé plus d’une fois au Tourist Trophy, Hans Rudolf Brüngger », note Jean-Luc Ronchi, commissaire FMS et organisateur principal du championnat. On ajoute que John Pilloud a fait la course du Manx TT, et qu’Olivier Chabloz a participé deux fois au TT, en side-car.

 

Photos: DR, Jean Mesnil, Alexandra Depierreux
Article paru sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

  • Haller

    Bonjour
    Je suis ravi du fait que vous avez réalisé un reportage de la course de côte de Boécourt. Il y avait des vedettes au départ, notamment dans le cadre du Championnat d’Europe. Dommage que vous ne mentionnez pas toutes les catégories. Il y a bien de Suisses qui se battent pour le podium. La finale aura lieu le 18 août à 42660 Marlhes (F, dans le Dép. Loire) d’ailleurs. Le tracé de Marlhes est beaucoup plus technique que celui de Boécourt. Peut-être vous vous y rendez. Où, très facile à gérer, demandez à Alexandra Depierreux (B), la photographe d’une de photos ci-dessus. Elle écrit des reportages qui valent bien une publication et elle sera là en tant que photographe officielle du Championnat d’Europe (https://www.hillclimbeurope.com).

    • Jérôme Ducret

      Ravi que vous soyiez ravis. Je contacterai Alexandra Depierreux. Mais le travail de journaliste est à effectuer par des journalistes. Et je prends note que vous aimeriez avoir un résumé pour toutes les catégories. Si c’est faisable et intéressant (en particulier si des pilotes suisses se battent dans toutes ces catégories), nous nous efforcerons d’en tenir compte. Sachez cependant qu’une grande partie du travail de publication et d’édition sur ce site est certes fait par deux journalistes professionnels, mais de manière bénévole… il y a donc des limites de ressources humaines. Ce dont les internautes ne sont en général pas conscients, ou qu’ils préfèrent ne pas voir.

      Meilleures salutations

      Jérôme Ducret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements