« Mon but sera d’aider ma fille et de l’encourager dans ses passions »
Retraite de Melandri

« Mon but sera d’aider ma fille et de l’encourager dans ses passions »

L’un des pilotes les plus emblématiques du monde de la moto quittera la compétition à la fin de l’année. Histoire et portrait dressé par worldsbk.com. L’Italien mettra fin à 20 ans de carrière durant laquelle il a remporté, en 2002 le titre de champion du monde de la catégorie 250 cm3. Puis, il est passé par la MotoGP et le WorldSBK où il a forgé les plus beaux succès de sa carrière.

« Mon but sera d’abord d’aider ma fille et de l’encourager dans ses passions », cette citation de Marco Melandri donne une idée de quoi sera fait son avenir après la moto. (lire l’encadré
Avec 22 succès et 75 podiums en WorldSBK, Marco Melandri est l’un des protagonistes les plus accomplis de la catégorie. Il s’est construit une renommée dans le paddock du MotoGP de la fin des années 1990 jusqu’à la fin des années 2000, établissant des records en 125cc ainsi qu’en 250cc avant de remporter cinq courses en catégorie reine tout au long d’une carrière qui s’étend sur plus de 20 ans. Il fait d’ailleurs partie des 24 pilotes à avoir franchi la barre des 1000 points en MotoGP.
Mon but
En 2011, Melandri a rejoint le WorldSBK, se positionnant comme un adversaire redoutable pour la couronne, terminant son année de rookie avec le statut de vice-Champion derrière Carlos Checa. Il a empoché des victoires pour le compte de quatre marques différentes (Yamaha, BMW, Aprilia et Ducati). Il a fait son retour dans l’usine d’Iwata cette année, en association avec le GRT pour se battre pour le titre de meilleur pilote indépendant. Il est actuellement neuvième au classement général, avec 124 points et trois podiums. « Cela a été une décision difficile à prendre pour moi, déclare Melandri. J’y pense depuis un moment, et avant la course d’Imola j’ai finalement décidé que cette saison serait la dernière. Je suis toujours compétitif, et je crois qu’il est temps de m’arrêter, tant que j’aime encore ce que je fais plutôt que d’attendre de perdre le goût de courir et de ne plus décrocher de bons résultats. »
Le pilote italien y voit un certain soulagement : « Depuis que j’ai pris cette décision, c’est comme si un poids énorme avait disparu de mes épaules. Et maintenant que tout le monde sait que c’est ma dernière année, je suis d’autant plus motivé pour donner mon maximum à chaque course. D’abord pour moi, mais aussi pour remercier Yamaha et  le team GRT Yamaha de la confiance qu’ils m’ont témoignée. Cela a été une saison compliquée, mais ils ont travaillé tellement dur pour m’aider à révéler mon potentiel. Ils ne m’ont jamais abandonné et j’espère que mon expérience les a aidés à s’adapter plus rapidement au WorldSBK. J’ai hâte de finir l’année à leurs côtés et j’entends bien tout donner, faire de chaque tour un tour chrono et essayer de m’améliorer jusqu’au bout pour offrir à l’équipe les résultats qu’elle mérite. Après quoi il sera temps d’affronter le changement, d’avancer et de faire autre chose de ma vie. J’ai vécu des choses merveilleuses et je remercie tous ceux que j’ai rencontrés tout au long de ma carrière. »
Mon but
Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements