Yamaha Ténéré 700, l’aventure au bout du pneu
Test Yamaha

Yamaha Ténéré 700, l’aventure au bout du pneu

Cette nouvelle enduro de voyage faite pour de longues étapes en tout-terrain et à prix placé était très attendue. Notre confrère Tobias Kloetzli, rédacteur en chef du magazine frère Moto Sport Schweiz, est allé l’essayer en Espagne et est revenu convaincu.

La nouvelle Yamaha Ténéré 700 porte un nom qui s’appuie sur une histoire à la fois glorieuse et longue chez Yamaha.

Il y a de cela 36 ans, Yamaha présentait la première XT 600 Z Ténéré. Il s’agissait d’un développement sur la base de la légendaire XT 500 apparue en 1975. Un monocylindre avec lequel Cyril neveu avait remporté le rallye du Dakar, en 1979 et 1980. De là, et pour répondre à une demande insistante, Yamaha avait proposé en 1983 les premières Ténéré dotées d’un réservoir de 34 litres (réduit plus tard à 23). L’XTZ 750 Super Ténéré a suivi, en 1989, équipée d’un bicylindre en ligne de 69 chevaux. Elle a duré 8 ans et Stephan Peterhansel a quant à lui remporté six fois le Dakar. Avec ses 235 kilos, elle faisait déjà partie des géantes du tout-terrain. En 1991, elle a vu l’arrivée sur le marché d’une Ténéré 660 monocylindre. Et après une pause de dix ans, ce mono a repris du service entre 2008 et 2016, mais n’a plus connu le même succès et s’est progressivement déprécié. 2016 fut justement l’année où Yamaha présenta le concept T7 – une sorte de réplique de moto de rallye, mais bicylindre, qui a suscité beaucoup d’intérêt et d’espoirs. Un prototype assez proche de la production de série a suivi en 2017, la Ténéré 700 «World Raid», qui fut testée sur des milliers de kilomètres et dont le développement s’est poursuivi, avec la collaboration de teams de course Yamaha et de la communauté de fans de la Ténéré du monde entier.

En habits de rallye

Cette toute nouvelle Ténéré 700 prend son inspiration, esthétiquement, dans les actuelles motos de rallye, mais elle n’est pas conçue pour être engagée dans une compétition – cela fait en effet longtemps que cette discipline sportive est destinée uniquement aux motos de 450 cm3. Le nouveau moteur de la 700 est un bicylindre en ligne, avec des manetons décalés sur le vilebrequin, comme c’était le cas pour feu la Yamaha XTZ 750 Super Ténéré. Un des buts étant d’imiter les pulsations d’un V2. Ce moteur est bien connu, puisqu’il est utilisé dans la Yamaha MT-07, qui est la moto la plus vendue en Suisse, et ce depuis plusieurs années. Mais, pour la Ténéré 700, contrairement à ce qui a été fait pour la MT-07 et pour ses soeurs la Tracer 700 et la XSR 700, Le CP2 (pour «Cross Plane Twin») de 689 cm3 est posé dans un tout nouveau châssis en double berceau, avec aussi un nouveau bras oscillant et des suspensions KYB de haute qualité et ajustables. Enfin ce propulseur, qui délivre toujours 74 chevaux en pointe, s’est vu doté d’une bande régimes utiles plus large, obtenue en adaptant la boîte à air, la ligne d’échappement et les cartographies d’injection. 

Pensée pour l’aventure

Avec des débattements de 200 mm et des roues de 21 et 18 puces, la nouvelle Ténéré est évidemment conçue pour un usage en tout-terrain. Et côté électronique, cela se réduit au minimum – pas de modes de pilotage, pas de contrôle de traction ni d’anti-wheelie ou de Launch Control, et encore moins de connectivité. Elle renonce à toute assistance de ce type, à part l’ABS, qui est obligatoire, et que l’on peut déconnecter. Elle est en revanche livrée avec des équipements utiles comme par exemple une prise 12 V, des protections du moteur et pour les mains, des crochets pour arrimer les bagages ou même une pratique molette pour ajuster à la main la précharge de l’amortisseur fixé sur une biellette. Les repose-pieds, larges, sont escamotables, tout comme le levier du sélecteur et celui du frein à pied. Et puis le garde-boue avant, placé assez bas, peut être remonté de quelques millimètres pour les expéditions dans la boue. Enfin il y a des poignées passager sous la fine poupe et le réservoir de 16 litres permet sans problème des voyages de plus de 300 km.

Yamaha Ténéré 700
On peut réhausser le garde-boue avant de quelques millimètres.

Nous n’avons pas été conviés en Afrique pour l’essai de la nouvelle Ténéré. Yamaha prouve qu’il n’est nul besoin d’aller très loin pour rencontrer l’aventure. Développée en Italie et construite en France par MBK, cette nouvelle moto se trouve dans son élément dans les Alpes ou dans des pays européens relativement proches. De par sa polyvalence, elle doit convaincre pas seulement lors de longues étapes en tout-terrain, mais aussi dans les trajets au quotidien et sur des routes de cols. Le point de départ de notre parcours de test de 500 km fut ainsi Tortosa, en Espagne, au sud de Tarragone. Il pénétrait dans l’arrière-pays et offrait le passage par des canyons spectaculaires, sur des plaines similaires à des steppes, sur des routes de montagne très variées et le tout avec environ 50% hors du bitume.

Fine et accessible, la nouvelle Ténéré

Je me hisse sur ma Ténéré, juste devant l’hôtel. Mais même avec une selle à 875 mm du sol, mon mètre septante cinq me permet étonnamment de toucher la terre des deux pieds. Le résultat d’une selle étroite et d’une taille fine. Les pilotes de moins de 1m70 devraient eux aussi s’y retrouver. On a face à soi un tableau de bord à cristaux liquides, dans un format similaire au tripmaster utilisé en rallye. Il est bien lisible et vous offre de manière claire les données les plus importantes, comme la vitesse, le régime du moteur, une jauge d’essence, un indicateur de rapport engagé, la température de l’air et de l’huile, deux partiels, ou la consommation (moyenne) d’essence.

Yamaha Ténéré 700
L’afficheur à cristaux liquides adopte le format « rallye ».

Pour manipuler cet affichage, il faut se servir d’un bouton placé du côté droit du guidon, ce qui n’est pas idéal quand on roule. On en arrive vite à tripoter ce bouton situé à droite… avec la main gauche.

Pour les grands comme les petits voyages

La Yamaha Ténéré 700 se révèle être une moto polyvalente, déjà quand on roule en ville, cette aventurière de 204 kg (avec les pleins) se laisse manoeuvrer avec décontraction dans la circulation urbaine. Le guidon est haut et solide et vous installe en une position droite et relax. Le revêtement et le rembourrage de la selle sont plutôt durs et sportifs, mais ce n’est pas inconfortable. Les genoux ne sont pas pliés, et on peut bien agripper la moto avec les jambes. Le twin de cette Yamaha répond présent dès la moindre rotation de la poignée des gaz et il accélère avec force dès les plus bas régimes. On traverse ainsi l’agglomération avec facilité. Et quand l’horizon s’élargit, le bicylindre régale de belles accélérations dans les mi-régimes. Quand on arrive aux 6000 tr/min, le moteur exprime tout son potentiel et vous invite à un pilotage plus sportif.

Yamaha Ténéré 700
La nouvelle Ténéré 700 est étonnamment précise sur la route, malgré ses suspensions de type off-road.

Nous voici donc déjà dans «Virageland», sur des routes à l’asphalte impeccable. On voit rapidement que des roues étroites et hautes ne doivent pas être un obstacle. La 700 est facile à diriger d’une courbe à l’autre et elle dessine une trajectoire propre dans des virages de toutes dimensions et rayons. Les suspensions de type offroad ne sont pas du tout du genre mollachu, ce qui fait que cette aventurière reste composée sur l’asphalte et se laisse piloter de façon très précise. Les deux disques de freins brembo, à l’avant, contribuent à cette bonne tenue. Ils sont faciles à doser, agissent de façon subtile et s’il le faut ralentissent avec une grande efficacité sans qu’il faille exercer une grande force. L’ABS, lui, n’intervient jamais trop tôt.

précharge de la nouvelle Ténéré 700
On peut ajuster la précharge à la main grâce à cette molette.

Notre japonaise européenne est capable de rouler très vite sur route ouverte, elle offre un excellent retour d’information sur ce qui se passe sous les roues et insuffle de la confiance à son pilote. On doit ajouter que ce bon comportement est certainement dû aussi aux pneus, des Scorpion Rally STR, qui ont été développés exprès pour cette moto, et qui assurent une bonne adhérence. La garde au sol n’est jamais un problème. La Ténéré ne propose pas de contrôle de traction, mais on arrive facilement à «doser» ses 74 chevaux, ce qui fait qu’on ne regrette que très peu souvent l’absence d’un anti-patinage. Il serait pourtant un plus côté sécurité pour les pilotes moins expérimentés, tout spécialement sur des routes froides et humides. En nous acquittant d’une étape de liaison, nous pouvons aussi constater que la bulle protège assez bien le pilote du vent. Seule la moitié supérieure du casque est exposée, ce qui peut susciter, selon le casque choisi, du bruit ou des turbulences.

Découverte en tout-terrain avec la Yamaha Ténéré 700

Nous sommes à un tournant. Notre guide enclenche son clignotant et nous prenons une piste caillouteuse. Grâce au guidon plutôt haut, la position debout est elle aussi décontractée. On peut agripper la Ténéré et la diriger avec les jambes, presque comme sur une vraie machine d’enduro. Sur une piste qui devient de plus en plus sauvage, il y a du débattement en réserve dans les suspensions KYB, dont le tarage est sportif (rigide). Et on a un bon feedback. La Yamaha est maniable et reste étonnamment stable en ligne droite, sans jamais devenir nerveuse, même en passant sur des pierres. Elle est facile à faire virer et se laisse magnifiquement diriger via la poignée des gaz. Ici non plus, l’ABS ne relâche pas les freins trop tôt et apporte une sécurité supplémentaire quand on se meut sur un terrain peu connu. Si on le désire, on peut aussi le désactiver d’une pression sur un bouton.

Wheelie
Les suspensions absorbent tout avec aisance.

Et on arrive à progresser juste au-dessus du régime du ralenti en deuxième et même en troisième rapport, quand il s’agit de s’aventurer sur des sentiers plus étroits serpentant dans un sous-bois. Les suspensions n’ont pas atteint leurs limites, que ce soit sur de petits décrochages en pierre, sur des vaguelettes du terrain ou même durant des sauts. Autrement dit, la Ténéré nous a presque autant diverti que le paysage lors de ces 500 km.

La selle de type enduro, plutôt dure, ne s’est jamais montrée inconfortable. On peut dire que Yamaha a réussi un grand coup avec cette nouvelle Ténéré, qui nous a vraiment convaincu durant ce test. Et le prix (11590 frs) est lui aussi intéressant.

Famille Ténéré
La famille Ténéré 700 au complet.

Les bonnes choses se font attendre

Le seul problème est que la saison est déjà bien engagée et qu’il va falloir patienter cette année pour pouvoir jouir d’une Yamaha Ténéré 700. Ce n’est qu’en septembre, au plus tôt, que l’on pourra en obtenir une selon la voie habituelle, chez un concessionnaire. Pour l’instant, il est possible d’en commander une en ligne jusqu’à la fin du mois de juillet, en bénéficiant de 400 francs de rabais. Les premières livraisons sont dans ce cas prévues en juillet. Mais celui ou celle qui ne fait pas partie des 120 chanceux devra attendre jusqu’au mois de septembre.

Et pour les impatients, nous avons une petite vidéo réalisée par nos collègues du magazine frère alémanique Töff. En allemand, malheureusement.

Photos: Francesc Montero - Jonathan Godin/Yamaha/DR
Article à paraître sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

  • laurent fillard

    Perso je roule toujours avec ma vieille et increvable XT 600 de 1988 achetée en 1993…. Je n’ai toujours pas trouvé mieux depuis en matière d’efficacité et de simplicité. Ce n’est pas cette ‘Ténéré’ qui sera ma prochaine moto. Merci pour votre article très bien fait. Salutations

    • Jérôme Ducret

      Bonjour,

      Nous vous souhaitons encore plein de plaisir sur votre vénérable XT!

      Jérôme Ducret/co-rédacteur responsable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements