Fenati a présenté des excuses qui ne l’ont pas empêché d’être exclu de son team! MV Agusta et Forward Racing ont aussi résilié son contrat.
Moto2 Affaire Fenati

Fenati a présenté des excuses qui ne l’ont pas empêché d’être exclu de son team! MV Agusta et Forward Racing ont aussi résilié son contrat.

L’Italien a bien tenté de s’excuser auprès du monde entier, cela n’a pas empêché son équipe Marinelli Snipers Team de l’exclure de sa structure. Pour beaucoup, son comportement lors du dernier GP de Saint Marin Moto2 est criminel! Et son futur employeur MV Agusta et Forward Racing a aussi décidé de casser son contrat. De plus, une plainte pénale pourrait être lancée à son encontre.

La nouvelle est tombée ce lundi matin: Romano Fenati est exclu et n’évoluera plus sous les couleurs du team Marinelli Snipers Team cette saison. L’équipe a effectivement décidé de se séparer du pilote, qui s’était vu présenter un drapeau noir en course, avant d’écoper par la direction de course de deux courses de suspension pour sa conduite jugée « irresponsable » face à son compatriote Stefano Manzi (dont il a tiré le levier de frein en passant à côté de lui à plus de 200 km/h).

L’équipe, qui avait envoyé un premier communiqué pour se dissocier des faits de son pilote, a estimé que cet incident nuisait totalement à son image et à celle de ses sponsors.

Voici les termes exacts du communiqué paru lundi matin.

«Le team Marinelli Snipers a décidé de rompre son contrat avec Romano Fenati pour son comportement antisportif, inqualifiable, dangereux et préjudiciable pour l’image de tous. Avec un immense regret, force est de constater que ce geste irresponsable a mis en danger la vie d’un autre pilote, un geste qui ne peut en aucun cas être pardonné. Le pilote ne participera à plus aucune course avec le team Marinelli Snipers. L’équipe, Marinelli Cucine, Rivacold, tous les autres sponsors qui nous accompagnent et toutes les personnes qui l’ont toujours soutenu, s’excusent auprès de tous les fans.»

D’autre part, son peut-être ex futur employeur MV Agusta a confirmé ne plus vouloir Fenati! C’est par un message sur les réseaux sociaux que Giovanni Castiglioni, président de MV Agusta a déclaré qu’il il fera tout ce qui est en son pouvoir pour casser le contrat qui lie MV Agusta à Romano Fenati après le geste inadmissible de celui-ci à l’encontre de Stefano Manzi lors de la course des Moto2 qui s’est déroulée hier à Misano. «Cela a été la pire et la plus triste chose que je n’ai jamais vue lors d’une course de motos. Les vrais sportifs n’auraient jamais agi de cette façon. Si j’étais Dorna, je le bannirais du monde de la compétition.
Concernant son contrat pour une future position en tant que pilote MV Agusta Moto2, je m’opposerai moi-même de toutes les manières pour le casser. Cela n’aura pas lieu».

Et le contrat vient d’être résilié…

MV Agusta et Forward Racing ont décidé que Romano Fenati ne représentera pas leurs couleurs la saison prochaine suite aux récents faits. La faute grave commise par Romano Fenati à l’encontre de Stefano Manzi, ce dimanche en course, aura également des répercussions sur son avenir, fait savoir un communiqué publié par Forward Racing, team au sein duquel l’Italien devait justement évoluer la saison prochaine. MV Agusta et Forward Racing ne souhaitent en effet plus de Romano Fenati comme représentant. L’accord entre MV Agusta Reparto Corse Forward Racing et le pilote est donc résilié.

Les excuses de Fenati

De son côté, Romano Fenati a publié un communiqué pour présenter ses excuses, suite à ce geste « inqualifiable » commis durant la course Moto2.

Voici les termes exacts parus sur son site:

«Je m’excuse auprès de toute la communauté sportive. Ce matin, à tête reposée, j’aurais aimé que tout ceci ne soit qu’un mauvais rêve. Je pense et repense sans cesse à ce moment… Mon geste est inqualifiable. Je n’ai pas été digne d’un homme. Un homme aurait fini la course et aurait été voir ensuite la Direction de Course pour tenter d’obtenir justice pour les faits antérieurs. Je n’aurais jamais dû réagir aux provocations. Les critiques qui me sont adressées sont tout à fait légitimes, je les comprends.»

«Je voudrais m’excuser auprès de tous ceux qui croyaient en moi et auprès de tous ceux que j’ai pu blesser en agissant de la sorte. L’image que j’ai donnée de moi-même et du sport est vraiment horrible. Je ne suis pas comme ça. Ceux qui me connaissent bien le savent. Dans ma carrière, j’ai toujours été un pilote correct. L’an passé, je suis un des rares à ne pas avoir reçu de sanctions. Je n’ai jamais mis en danger la vie d’un autre pilote, au contraire ! J’ai toujours été contre les pilotes qui avaient une conduite dangereuse sur la piste.»

«Malheureusement, il est vrai que je suis de nature impulsive. Mais je n’avais absolument pas l’intention de faire du mal au pilote. Je voulais tout simplement lui faire comprendre que ce qu’il m’avait fait était dangereux et que moi-aussi j’aurais pu lui faire ça. Je ne veux pas me justifier. Je sais que mon geste n’est pas justifiable. Je veux juste présenter mes excuses au monde entier.»

«Maintenant je vais avoir le temps de réfléchir et de clarifier mes idées.»

Affaire à suivre…

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com, paddock-gp.com, MV Agusta

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *