Plan B pour le team suisse au motocross des Nations avec Guillod, Seewer et Auberson
MXoN 2018 Redbud USA

Plan B pour le team suisse au motocross des Nations avec Guillod, Seewer et Auberson

Arnaud Tonus ayant dû déclarer forfait, c’est Valentin Guillod, malgré son omoplate fracturée, qui représentera la Suisse en catégorie MXGP. Plus Killian Auberson en MX2, et bien sûr Jeremy Seewer en Open.

Bonne nouvelle. Malgré son omoplate fracturée au Grand Prix motocross de Turquie, il y a quelques jours de cela, le pilote suisse Valentin Guillod participera bel et bien au motocross des Nations à Redbud, USA, début octobre. Et comme le pilote MXGP genevois Arnaud Tonus n’est pas encore suffisamment remis de sa blessure qui  l’a empêché de courir cette année, c’est le plan B pour le team suisse au motocross des Nations.

Le plan B, cela veut donc dire Valentin Guillod (au lieu de Tonus) en MXGP, la catégorie 450 cm3 (il arborera le numéro 13), et le Vaudois Killian Auberson, récent champion Swiss MX2, en 250, donc en MX2 (numéro 14). Ce dernier semble avoir pu décrocher une KTM d’usine pour cet événement.

« Il reste environ trois semaines, ça devrait juste le faire, explique Valentin Guillod. Je viens de reprendre l’entraînement physique, vélo et course à pied. Je ne me suis pas encore remis sur la moto. On verra si je pourrai le faire une semaine avant d’aller aux Etats-Unis, ou directement là-bas. » Il précise qu’il courra sur sa KTM de MXGP, celle qu’il utilise actuellement au sein du team Standing Construct. Et il souligne que tant le public que la fédération motocycliste suisse soutiennent l’effort du team suisse au motocross des Nations. « L’opération de crowdfunding a très bien fonctionné, c’est positif. »

Et pour la catégorie Open, qui mélange 250 et 450, ce sera le futur officiel Yamaha, le Suisse Jeremy Seewer, double vice-champion du monde en MX2 et actuel 8ème du championnat MXGP, qui assurera le coup sur sa Yamaha (quasi) officielle (numéro 15).

Alors bien sûr, sur le papier, cette équipe B ne semble pas aussi prometteuse que celle qui était envisagée au départ (Tonus, Seewer, Guillod). Mais Killian Auberson a récemment démontré qu’il était capable de s’affirmer au niveau mondial. Et Jeremy Seewer n’a plus rien à prouver. Reste Valentin Guillod, dont le niveau de forme sera déterminant.

Photos: DR, Jey Crunch

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 47 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises, mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *