Dovizioso enflamme l’Italie auGrand Prix de la Riviera di Rimini
MotoGP Misano 2018

Dovizioso enflamme l’Italie auGrand Prix de la Riviera di Rimini

En remportant de superbe manière sa course, Andrea Dovizioso a volé la vedette au héros local Valentino Rossi. Et la fête aurait été encore plus belle si l’autre pilote Ducati n’était pas allé à la faute lors de l’avant-dernier tour. Thomas Lüthi a terminé 22e.

Ducati renoue avec la victoire à Misano, après le succès de son pilote officiel Andrea Dovizioso, qui remonte au second rang du Championnat. Et Dovizioso enflamme l’Italie!

enflamme

Jorge Lorenzo (Ducati Team), qui s’élançait de la pole position, faisait figure de grand favori en ce dimanche. Quatre poles en cinq ans, 11 premières lignes lors des 12 dernières éditions et quatre victoires dont trois en MotoGP™… à vrai dire les statistiques parlaient d’elles-mêmes et le pilote ibérique était bien parti pour triompher !

À l’extinction des feux, le représentant Ducati conservait en effet les commandes devant Jack Miller (Alma Pramac Racing), Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Andrea Dovizioso (Ducati Team). Lequel ne perdra justement pas de temps, car en seulement quelques virages, l’Italien était déjà revenu dans la roue de son coéquipier.

Voyant la menace se profiler, Marc Márquez s’empressait alors de doubler Jack Miller et parvenait à effectuer la jonction sur les deux Ducati. Trois pilotes pouvaient dès lors prétendre à la victoire.

Pendant ce temps là, Jack Miller se faisait piéger, ce qui donnait le champ libre au groupe Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) – Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) – Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) – Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) – Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), très exactement positionnés dans cet ordre. Mais une fois de plus, la hiérarchie ne tardera pas à évoluer. Maverick Viñales perdra d’ailleurs deux positions, passés successivement par Álex Rins et Cal Crutchlow. Le Britannique prenait finalement l’ascendant sur tous ses adversaires ; tandis que Dani Pedrosa venait à bout de Valentino Rossi.

En tête, la donne allait s’inverser à partir du sixième tour avec cette attaque d’Andrea Dovizioso sur Jorge Lorenzo ; une manœuvre qui se révèlera décisive pour la suite et pour cause ! L’Italien fut en mesure de prendre progressivement ses distances… Plus jamais il ne sera rejoint.

Un duel s’engageait alors entre les deux futurs coéquipiers de chez Honda Jorge Lorenzo et Marc Márquez. Les deux Espagnols se passèrent à plusieurs reprises. À six tours du but, le Majorquin décidait d’en finir. Ce dernier se défaisait de son compatriote pour se lancer à la poursuite du leader. Mais alors que Jorge Lorenzo grappillait du terrain, le drame arriva ! Le vainqueur du GP d’Autriche se faisait en effet piéger dans le virage 15. Deux boucles restaient alors à couvrir. Le pilote ibérique parviendra à repartir pour terminer aux portes des points.

Andrea Dovizioso triomphait de son côté avec une avance de presque trois secondes. L’Italien s’offrait ainsi la 20ème victoire de sa carrière, sa troisième cette année. Une victoire d’autant plus importante que le team Ducati ne s’était plus illustré sur cette piste depuis Casey Stoner en 2007 ! La dernière fois que le constructeur italien avait par ailleurs enchaîné trois victoires, c’était en… 2008 !

Marc Márquez poursuivait quant à lui sa série de podium avec une deuxième place. Cal Crutchlow, qui n’avait plus figuré au sein du Top 3 depuis sa victoire de Termas de Río Hondo, termine de son côté au troisième rang.

Derrière on retrouvait ensuite : Álex Rins, Maverick Viñales et Dani Pedrosa. Week-end à oublier pour le local de l’étape Valentino Rossi, qui ne faisait pas mieux que septième en raison de quelques petits soucis de grip.

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), Álvaro Bautista (Ángel Nieto Team) et Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) complètent le Top 10.

La première Aprilia RS-GP, celle d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) termine 14e, deux places devant l’unique représentant KTM présent à l’arrivée Bradley Smith (Red Bull KTM Factory Racing) ; Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) ayant en effet chuté pour son retour à la compétition.

Christophe Ponsson (Reale Avintia Racing), second tricolore engagé ce week-end, se classe 23e. Le Belge Xavier Siméon (Reale Avintia Racing) est pour sa part parti à la faute en début d’épreuve.

Au Championnat, Marc Márquez possède désormais 67 points d’avance sur Andrea Dovizioso, qui récupère le statut de dauphin vis-à-vis de Valentino Rossi.

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *