L’Italie voit rouge grâce à Lorenzo!
MotoGP

L’Italie voit rouge grâce à Lorenzo!

Lorenzo a survolé les qualifications. Márquez est allé au tapis et Rossi a peiné!

Jorge Lorenzo, auteur de quatre poles en cinq ans sur la côte adriatique, a battu le précédent record absolu de la piste pour deux dixièmes.

Jorge Lorenzo (Ducati Team) est toujours redoutable au Misano. Le Majorquin s’y imposé à quatre reprises dont trois en MotoGP™ et ces derniers temps, le pilote Ducati est au sommet de forme. Pas si étonnant donc de le retrouver au sommet du classement, en ce samedi après-midi.

À vrai dire, l’Espagnol s’est installé aux commandes de ces qualifications, dès sa seconde tentative avec un tour 1’31.763, qui constituait déjà un record… Mais le Majorquin a enfoncé le clou dans les toutes dernières secondes en allant chercher un chrono en 1’31.629, qui lui permettait de battre sa propre pole référence de 239 millièmes.

Jorge Lorenzo inscrivait ainsi la 68e pole de sa carrière. Autre statistique remarquable : voici quatre fois que le pilote ibérique domine la grille du GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini… en cinq ans. Autant dire que Jorge Lorenzo apparaît comme le grand favori en vue de ce dimanche !

Jack Miller (Alma Pramac Racing) aura pour sa part créé la surprise en venant hisser sa Desmosedici GP17 en deuxième position à un peu plus d’un quart de seconde. La première ligne aurait pu être 100% Ducati. La firme de Bologne, qui considère un peu ce GP comme sa deuxième épreuve nationale, en rêvait… Malheureusement c’était sans compter sur une dernière offensive de Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) et voici le Catalan qui venait repousser Andrea Dovizioso (Ducati Team) en deuxième ligne.

Aux côtés de l’Italien, on retrouvera ensuite Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui aura décidément vécu une session bien agitée. Parti à la faute dans le virage 15 à cinq minutes de la fin, le Champion du Monde allait tout de même parvenir à repartir au guidon de sa deuxième moto, après un joli sprint. Le représentant du team Repsol Honda tentera même d’aller chercher son futur coéquipier. En avance au terme du premier secteur, le Catalan se fit quelques frayeurs et préféra assurer. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), victime d’une nouvelle chute – cette fois à hauteur de la courbe 1 – complétera la deuxième ligne.

La troisième rangée sera quant à elle composée du héros local Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), de Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3).

Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) se classe pour sa part dixième, juste devant Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) et Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), les deux repêchés de la Q1. À vrai dire, l’Italien, qui n’aura couvert que très peu de tours, se sera lui aussi fait piéger.

Le Français Christophe Ponsson (Reale Avintia Racing), qui dispute son premier GP, fermera la marche, juste derrière le Belge Xavier Siméon (Reale Avintia Racing).

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *