Les MV Agusta Brutale 1000 2023: moins de vibrations, plus de contrôle
Nouveauté 2023

Les MV Agusta Brutale 1000 2023: moins de vibrations, plus de contrôle

La marque italienne annonce quelques nouveautés sur ses Brutale 1000 RR et RS, dont l’introduction d’un arbre moteur secondaire contra-rotatif, qui ferai diminuer les vibrations parasites de plus de la moitié et donnerait plus de précision et d’agilité dans les changements de direction et de rythme. La selle est aussi nouvelle pour 2023, et la commande d’accélération évolue, pour éliminer les à-coups quand on coupe les gaz.

La Brutale 1000 est le sommet de la gamme chez MV Agusta, la naked ultime, qui développe jusqu’à 208 chevaux de puissance et est capable d’accélérer jusqu’à dépasser les 300 km/h.

Cette incroyable machine quadricylindre reste bien sûr au programme pour 2023, dans la version RR bardée de carbone et dotée de suspensions semi-actives, et dans sa variante RS un peu moins chère et un peu (on a dit un peu) plus basique (lire notre présentation).

Brutale 1000 RR
La Brutale 1000 RR, en noir.

Toutes deux utilisent un quatre-cylindres en ligne doté de soupapes radiales (une exclusivité MV Agusta), avec des bielles forgées, en titane. Et toute une série de processus de construction qui visent à réduire les frictions au maximum.

Brutale 1000 RR
La variante RR est ornée de nombreuses pièces en fibre de carbone.

Mais son constructeur annonce les avoir améliorées. Pas au niveau de sa puissance, ou de sa vitesse. Ni à celui de son design, qui reste inchangé et qui en fait immanquablement une MV Agusta.

Les améliorations apportées sur ce modèle ne sont pas non plus visibles au premier coup d’oeil. Elles se cachent dans les entrailles de la moto, plus précisément dans son moteur.

Comme sur les MV tricylindres de cylindrée plus petite, la Brutale 1000 reçoit pour 2023 un arbre moteur contra-rotatif. Il tourne dans le sens inverse des roues, deux fois plus vite que le vilebrequin. Et de ce fait, il annule une grande partie des vibrations secondaires à haute fréquence générées par le mouvement primaire du moteur 4-cylindres. Plus du 50%, selon MV Agusta.

Cet effet est bénéfique à plus d’un titre. La diminution des vibrations permet d’avoir des rétroviseurs dont la vision n’est pas troublée. C’est aussi un plus en termes de confort pour le ou la pilote.

Brutale 1000
Le tableau de bord de la Brutale 1000 RR. Le cockpit de la RS est presque identique. A part les rétroviseurs, placés sur des tiges, et les suspensions, aux réglages conventionnels.

Mais surtout cela confère à la Brutale 1000 une plus grande agilité dans les changements de direction, une plus grande vivacité dans les accélérations ou les ralentissements, car il y a moins d’inertie dûe à l’effet gyroscopique.

Brutale 1000 RR
Fourche téléscopique Öhlins semi-active sur la RR.

Et cela réduit bien sûr aussi l’usure des composants en mouvement dans ce moteur, ce qui n’est pas négligeable au vu des performances dont il est capable! On pense en particulier aux composants électroniques, qui pourraient à la longue être endommagés (connections rompues) par les oscillations à haute fréquence répétées.

Brutale 1000 RR
Amortisseur Öhlins semi-actif à l’arrière pour la Brutale 1000 RR.

Une autre nouveauté est la selle, dont la partie antérieure est plus épaisse. Ceci afin d’éviter que l’on ne glisse vers l’avant.

Enfin la commande d’accélération permet sur cette évolution des deux modèles RR et RS d’avoir une « course négative » de la poignée. MV Agusta ne donne pas de définition très claire, mais affirme que cela supprime les éventuels à-coups que l’on pouvait ressentir lorsque l’on coupait les gaz ou que l’on débrayait.

Brutale 1000 RR
La selle de la variante RR de la Brutale 1000.

Les assistances électroniques au pilotage déjà présentes sur les modèles 2022 restent: contrôle de traction sensible à l’angle, ABS de virage, contrôle du lever de roue avant, Launch Control, quickshifter bidirectionnel, régulateur de vitesse ajustable, écran en couleur, connectivité et lien GPS, notamment.

Brutale 1000 RS
La selle de la variante RS.

Et, pour la RR, on a une gestion électronique semi-active des suspensions, on l’a dit.

La RS adopte une fourche inversée Marzocchi et un amortisseur Sachs, tous deux entièrement réglables. Sur la RR, les suspensions sont de marque Öhlins. Les deux variantes ont de plus un amortisseur de direction Öhlins, et des freins à étriers radiaux Brembo Stylema à l’avant. Le top en la matière pour une moto de route.

Brutale 1000 RS
La Brutale 1000 RS 2023, dans sa couleur grise. Avec des rétroviseurs sur tiges, contrairement à ceux de la RR, placés directement sur les embouts du guidon.

La Brutale 1000 RS 2023 est disponible en deux coloris: gris, ou rouge. La RR en rouge (avec collecteurs d’échappement couleur bronze) ou en noir (collecteurs gris).

On ne sait pas  quand exactement elles arriveront sur le marché, mais on connaît déjà les prix: 24500 francs pour la RS, 30900 francs pour la RR.

Brutale
Une signature lumineuse caractéristique.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de MV Agusta. Ou vous adresser à notre partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Tricana Motorcycles, à Corseaux-sur-Vevey (VD).

Photos: DR
Source comm. MV Agusta

Article mis à jour le 15 novembre 2022 à 08:08

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements