Supersport – A Magny-Cours, Domi Aegerter ajoute une 10ème victoire à sa saison
Mondial Superspot

Supersport – A Magny-Cours, Domi Aegerter ajoute une 10ème victoire à sa saison

Arrivé en France avec seulement 5 points d’avance sur son poursuivant au classement général Lorenzo Baldassarri (Yamaha), le Suisse Dominique Aegerter (Yamaha) a limité les dégâts dans la course 1 le samedi, en finissant troisième, derrière Baldassarri et Glenn van Straalen. Une course stoppée avant la fin sur drapeau rouge. Puis, dimanche, Aegerter a pu remonter tour après tour et a fini par s’imposer sur le Français Jules Cluzel (Yamaha) et l’Italien Nicolo Bulega (Ducati). Baldassarri, lui, a craqué dans le dernier tour!

Si Most, en République tchèque, a été  un désastre pour le pilote suisse Dominique Aegerter (team Ten Kate, Yamaha) cette année, Magny-Cours, en France, a été une belle occasion saisie par le champion en titre de marquer à nouveau des points et de consolider son avance au championnat mondial Supersport 2022 sur son plus proche rival, l’Italien Lorenzo Baldassarri (team Evan Bros, Yamaha).

En effet, Dominique Aegerter est arrivé en France après deux courses qui ne lui ont rapporté aucun point en République tchèque, et un dégât d’image (lire notre compte-rendu). Il n’avait plus que 5 points d’avance sur Baldassarri avant la course 1 le samedi à Magny-Cours.

Magny
Le Suisse Dominique Aegerter s’est qualifié 5ème sur la grille de départ à Magny-Cours, tandis que son rival Lorenzo Baldassarri était 2ème.

Aegerter a pu se qualifier en cinquième position sur la grille de départ, après des essais libres et des qualifications perturbés par une météo changeante. La pole a été décrochée par Federico Caricasulo (Althea Racing, Ducati), Baldassarri obtenant la deuxième place, devant Adrian Huertas (MTM, Kawasaki) et le troisième du championnat, Nicolo Bulega (Aruba.it, Ducati).

Samedi à l’extinction des feux, Caricasulo a pris un bon départ, suivi de près par Baldassarri. Ce dernier a passé le pilote du team Althea au bout de quelques virages, tandis que derrière Bulega avait fort à faire avec plusieurs Kawasaki, dont celles de Can Oncu (Puccetti Racing) et de Huertas.

Et Aegerter s’est fait surprendre à la fois par Olie Bayliss (Barni Spark Racing, Ducati) et Glenn van Straalen (EAB, Yamaha) et s’est retrouvé huitième dans ce premier tour! Puis Bulega a loupé sa trajectoire et a rétrogradé de plusieurs places, tandis que le Suisse passait Bayliss et progressait jusqu’à la sixième place.

Un peu plus tard, c’est Adrian Huertas qui a complètement loupé son freinage et est redescendu à la hauteur de Bayliss. De quoi redonner la cinquième place à Aegerter, tandis que devant Caricasulo reprenait son bien à Baldassarri.

Et les bouleversements dans ce groupe de tête ont continué, Oncu surprenant Baldassarri, qui s’est alors trouvé aux prises avec van Straalen. Aegerter a profité de cette dernière bataille pour prendre l’avantage sur le pilote du team EAB et pour se glisser juste derrière son rival, le numéro 7 du team Evan Bros.

Puis van Straalen a placé un dépassement astucieux, profitant de la rivalité entre Aegerter et Baldassarri, tandis qu’Oncu était en tête depuis un peu plus d’un tour. Et le Suisse a perdu encore une place en faveur d’Adrian Huertas. Retour à la sixième position!

Le lead a encore changé, Caricasulo réussissant à prendre l’avantage sur Can Oncu. Baldassarri a ensuite placé une attaque avec succès sur van Straalen qui tentait de faire sauter le verrou Kawasaki devant lui pour s’emparer de la deuxième place. Dominique Aegerter, qui devait empêcher son rival de prendre trop de points dans cette course, a repassé Huertas, s’est fait reprendre, puis a récidivé et a pu se remettre en chasse du petit groupe de tête.

Caricasulo
Problème technique dams la course 1 pour Federico Caricasulo, qui avait pourtant obtenu la pole.

Il faudra également deux tentatives à Baldassarri pour passer Oncu. Et van Straalen a pu faire de même un tour plus tard. Caricasulo, lui, semblait bien parti pour remporter sa première victoire de la saison, quand sa Ducati a subitement lâché, refusant de continuer à avancer à vive allure. Le malheureux Italien a été contraint à l’abandon, et a donc offert la première place sur un plateau au rival d’Aegerter.

Le temps que le pilote suisse trouve la bonne combinaison pour dépasser Oncu sans se faire reprendre, l’écart par rapport à van Straalen était de plus d’une seconde. Mais la lutte que le pilote EAB et le numéro 7 se livraient les ralentissait. Et Aegerter reprenait du terrain.

Magny-Cours
Le trio gagnant de la course 1, au moment où elle a été interrompue par un drapeau rouge: Lorenzo Baldassarri, devant Glenn van Straalen, devant Dominique Aegerter.

Alors qu’il restait encore huit tours et que van Straalen n’était plus qu’à un peu plus de 7 dixièmes, un incident entre deux pilotes (Kyle Smith et Bahattin Sofuoglu, le premier faisant tomber le second) a contraint à sortir le drapeau rouge.

Et comme on avait dépassé les deux tiers de la course, il n’y a pas eu de nouveau départ et les résultats sur la piste ont été considérés comme définitifs. Victoire donc pour Lorenzo Baldassarri, devant Glenn van Straalen et Dominique Aegerter. Un Aegerter qui du coup était encore en tête du championnat, pour quelques points!

Démonstration de remontada du Suisse dans la course 2 à Magny-Cours

Le départ de la course 2, le dimanche, n’a pas non plus réussi à Dominique Aegerter. Il a pris un bon départ mais s’est fait piéger dans le trafic sur les trois premiers virages du circuit de Magny-Cours, ce qui l’a fait redescendre à la septième position. Caricasulo, lui, a pu prendre un peu d’avance, devant Baldassarri et Bulega. Avec cette fois-ci le Français Jules Cluzel (Yamaha), parti de la 10ème place, qui avait pu s’arrimer à la tête de la course.

C’était la dernière apparition de Cluzel à Magny-Cours en tant que protagoniste du mondial Supersport. Le pilote du team GMT 94, qui a plusieurs fois été vice-champion ou troisième du championnat, a en effet annoncé qu’il allait raccrocher son cuir à la fin de cette saison.

Puis « Balda » a dépassé Caricasulo, et Dominique Aegerter a passé Olie Bayliss, ce qui lui a permis de progresser jusqu’à la sixième position. Derrière donc Cluzel, qui lui même suivait Oncu.

Si l’on avait stoppé la course à ce stade, Baldassarri aurait eu un avantage de 10 points au classement général du mondial sur Aegerter. Quelques tours plus tard, le seul changement a été le passage de Cluzel de la cinquième à la quatrième place. Et il a fallu encore un moment avant que Domi Aegerter réussisse lui aussi à dépasser Can Oncu.

Dans le sixième tour, Federico Caricasulo a repris l’avantage sur la Yamaha numéro 7 de Baldassarri. Et il l’a ensuite bloquée durant plusieurs tours, défendant très bien son avantage. Mais pendant ce temps, Aegerter, qui avait du chemin à faire, remontait sur Bulega. Et Cluzel se trouvait pour sa part déjà en troisième position.

Trois tours plus tard, le Suisse avait passé Bulega, puis Cluzel, tandis que Baldassarri avait repris les commandes de la course, mais n’arrivait pas à distancer Caricasulo.

Dominique Aegerter
Dominique Aegerter devant le Français Jules Cluzel.

Et le numéro 77 a continué sa progression, centième par centième de seconde, se rapprochant de Caricasulo. Ce dernier a alors fait une erreur, n’a pas pu arrondir son virage, est arrivé dans le gravier et est tombé, sans mal pour le pilote ni pour la moto. Il a pu reprendre la course, mais très loin du trio de tête, composé donc de Baldassarri, Aegerter et Cluzel.

A ce nouveau stade de la course, il restait cinq tours avant le drapeau à damiers, et Baldassarri et Aegerter avaient exactement le même nombre de points au classement général! Et le numéro 77 se faisait pressant sur le numéro 7.

Magny-Cours
Le wheelie de la victoire pour le Suisse.

Un tour plus tard, le Suisse était en tête. Il a défendu sa place comme un lion jusque dans le dernier tour, faisant parler son expérience et son talent. Baldassarri a tenté un extérieur, et a perdu l’avant de sa Yamaha au moment où il tentait de recroiser la trajectoire du Suisse pour le passer par l’intérieur. Les jeux étaient faits, Dominique Aegerter s’est imposé avec plusieurs secondes d’avance sur un Jules Cluzel aux anges de monter sur le podium pour sa dernière apparition à Magny-Cours. Et Bulega, loin derrière, a complété le podium. Devant le Français Valentin Debise, double champion dans le championnat national, invité spécial à Magny-Cours. Et qui pourrait bien reprendre le guidon de Cluzel l’an prochain.

Dominique Aegerter
Domi Aegerter a de quoi être satisfait de sa performance sur le circuit français de Magny-Cours.

Baldassarri a pu juste sauver une cinquième place.

Pour le classement complet de ces deux courses, c’est par ici.

C’est donc à présent avec une dixième victoire de la saison et 19 points d’avance sur son rival que Dominique Aegerter va pouvoir entamer la suite du championnat mondial Supersport. Et avec certainement un avantage psychologique. On note que l’autre pilote suisse, Marcel Brenner (VFT Racing, Yamaha), n’a pas pu prendre part à ces deux courses en raison d’une blessure.

Et en Superbike…

En mondial Superbike, la pole est revenue au sextuple champion du monde Jonathan Rea (Kawasaki), devant le champion en titre Toprak Razgatlioglu (Yamaha) et le pilote BMW Scott Redding. Alvaro Bautista (Ducati), actuel leader du championnat, était 4ème sur la grille de départ.

La course 1 a été riche en surprises, avec Rea qui a chuté, tout seul, alors qu’il se trouvait dans le groupe de tête. Et Razgatlioglu, lui aussi parti pour une victoire potentielle, qui est parti dans le bac à gravier, a perdu l’équilibre à la fin de sa course, puis est remonté en selle. Il a effectué une spectaculaire remontée de la 23ème place et a fini onzième, bien dans les points. Contrairement à Rea qui avait un tour de retard et en a marqué zéro.

Alvaro Bautista
Alvaro Bautista (Ducati), vainqueur de la course 1.

Bautista a plus que profité de cet état de fait en remportant la course 1, devant Scott Redding et le pilote du team privé (Ducati) Axel Bassani. Qui devançait le coéquipier de Bautista, Michael Ruben Rinaldi. Les deux pilotes sont en compétition en ce moment pour savoir qui aura la seconde place dans le team Ducati officiel la saison prochaine!

Magny-Cours
Toprak Razgatlioglu a remporté la course Sprint du dimanche matin (Sprint Race).

Puis Razgatlioglu a remporté la course Sprint dimanche matin, devant Bautista et Rea. Redding finissant quatrième. Cela a légèrement changé l’ordre de départ de la course 2, Razgatlioglu pouvant se placer en première position, Bautista passant de la 4ème à la 2ème place, Rea de la première à la troisième, et Redding de la troisième à la quatrième.

Jonathan Rea
Jonathan Rea a perdu des points à Magny-Cours.

Razgatlioglu a pris un bon départ dans la course 2 dimanche après-midi. En l’espace de deux tours, Bautista l’a dépassé, puis s’est refait dépasser, et Rea s’est aussi mêlé à la bataille. Jusqu’au moment fatidique où Rea, voulant forcer le passage sur le pilote Ducati, l’a poussé et l’a fait tomber. Apparemment, de manière involontaire. Mais la course était finie pour Bautista.

Toprak Razgatlioglu
C’est comme cela que Toprak Razgatlioglu célèbre ses victoires.

Razgatlioglu a continué sur sa lancée et a remporté la course, devant Rinaldi et Bassani. Rea, puni par une pénalité Long Lap, a fini 5ème, derrière son coéquipier Alex Lowes. Et devant Scott Redding. Pour les résultats complets de ces trois courses, c’est par ici.

Au classement général (provisoire), Alvaro Bautista est bien sûr toujours en tête, avec 30 points d’avance sur le deuxième, qui est à présent non plus Rea, mais Razgatlioglu. Ce dernier devance Rea de 27 points.

Prochain rendez-vous: les 24 et 25 septembre prochains, à Barcelone!

Photos: DR, Daniel Battavoine
Source worldsbk.com

Article mis à jour le 25 septembre 2022 à 20:40

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements