Motocross – le Suisse Jeremy Seewer remporte en France son premier Grand Prix de 2022
MXGP-MX2

Motocross – le Suisse Jeremy Seewer remporte en France son premier Grand Prix de 2022

Malgré un départ en dehors des places décidées par la course qualificative, qu’ils ont décidé de ne pas faire samedi en raison des conditions de la piste après un orage, les ténors du championnat ont assuré le spectacle dimanche au Grand Prix de France, à Ernée. L’officiel Yamaha Jeremy Seewer s’est défait du pilote GasGas Jorge Prado dans les derniers tours de la première manche, et il est arrivé deuxième de la seconde. Ce qui suffit pour que le Suisse remporte le Grand Prix, devant Prado et devant l’un de ses deux coéquipiers chez Yamaha, Glenn Coldenhoff. En MX2, victoire du Français Tom Vialle (KTM), actuel leader du championnat, sur son rival Yamaha Jago Geerts.

La journée des courses qualificatives du mondial motocross, samedi sur le circuit très technique d’Ernée, a été perturbée en France. Par la météo. Une grosse averse s’est abattue sur la piste de terre dès la fin de la course du championnat européen 125 cm3. Et elle a continué lors de la course qualificative du mondial MX2 (250 cm3), samedi toujours. La pluie a cessé avant la tenue de la course de qualifications pour la catégorie reine, le MXGP. Mais l’état de la piste était peu encourageant.

A tel point que près de la moitié du paddock a décidé de ne pas participer à cette course qualificative! Et pas n’importe quelle moitié: le leader du classement et pilote officiel Honda Tim Gajser – son coéquipier Mitch Evans a suivi – l’Espagnol Jorge Prado (GasGas), 4ème du classement actuel, le pilote Husqvarna Pauls Jonass, mais aussi deux des équipiers du team Yamaha officiel, le Suisse Jeremy Seewer, 3ème du mondial, et le Hollandais Glenn Coldenhoff, 5ème.

Le Français Maxime Renaux, troisième pilote Yamaha et vainqueur du Grand Prix précédent en Espagne (lire notre compte-rendu), a par contre relevé le défi. Il est tombé deux fois dans la boue en France durant cette course, qu’il a terminée 4ème, derrière Henry Jacobi (Honda privée), Jeremy Van Horebeek (Beta) et Brent Van Doninck (Yamaha privée).

Maxime Renaux
Le Français Maxime Renaux, un des trois pilotes officiels Yamaha, a pris le risque de participer à la course qualificative le samedi. Avec une piste dans un état délicat.

Et le second pilote officiel Husqvarna, Brian Bogers, était aussi de la partie. Il a fini 7ème, mais s’est fait mal durant la course, et a dû déclarer forfait pour la suite du Grand Prix en France!

Le Suisse Valentin Guillod, du team privé iXS-hostettler Yamaha, était là lui aussi. Il est tombé durant la course et a semble-t-il abîmé sa Yamaha. Comme il s’est en plus retrouvé malade en fin de journée, et qu’il avait ce même week-end prolongé aussi un rendez-vous important dans le championnat suisse, auquel il donne la priorité cette année, il a fait l’impasse sur les courses du mondial dimanche.

Et Valentin Guillod a bien fait, puisqu’il a remporté les deux manches dimanche en MX2 à Muri, et une manche en MX Open, la seconde, finissant deuxième de la première. De quoi asseoir encore plus son emprise sur le championnat suisse 2022!

Pour revenir au Grand Prix d’Ernée, en France, tous les pilotes qui n’avaient pas pris part à la course de qualification samedi ont eu droit aux dernières places sur la grille de départ dimanche. A partir de la 22ème place, après que les 21 pilotes qui avaient participé à cette course eurent fait leur choix. Plus exactement, les 19 pilotes, Bogers et Guillod étant forfait. Et l’ordre de choix des places pour la suite était déterminé par les temps lors des essais chronos du samedi. Ce qui veut dire, dans l’ordre, Tim Gajser, Jeremy Seewer, Jorge Prado, et ainsi de suite.

Jorge Prado
Le pilote GasGas Jojrge Prado.

Ces pilotes-là se sont donc tous retrouvés sur la partie la plus à l’extérieur de la zone de départ. Ils avaient donc le plus de mètres à parcourir avant le premier virage, un droite pas très serré. Et au départ de la première manche, c’est l’inoxydable Jorge Prado qui a signé le holeshot et les pris les commandes de la course, devant Henry Jacobi … et le Suisse Jeremy Seewer!

Au premier virage, plusieurs concurrents se sont emmêlés les roues et sont tombés, sur la partie gauche du virage, dont Gajser, Renaux, Coldenhoff, Evans… ils ont pu reprendre la course, mais avec un retard plus ou moins conséquent.

en France
Prado (en rouge) et Seewer (en blanc) en tête de la manche numéro 1, juste après le départ, tandis que plusieurs autres pilotes s’emmêlent les roues à l’extérieur du premier virage, en haut sur cette photo.

Aux avant-postes, Jeremy Seewer avait passé Jacobi, et avait réussi à se rapprocher à environ une seconde de Prado. Il a pris l’avantage sur l’Espagnol à deux tours de la fin, et Prado n’a ensuite plus réussi à garder le contact. Et c’est Van Doninck qui a décroché la troisième place.

Tim Gajser, lui, a dépassé un nombre impressionnant de concurrents, avant de commettre une petite erreur vers la fin de la course, alors qu’il appliquait la pression derrière l’Espagnol Ruben Fernandez (Honda privée), qui était septième. Le Slovène a corrigé son erreur peu de temps après et a pu encore d’emparer de la cinquième place au détriment de Jeremy Van Horebeek.

Deux Yamaha contre Prado

Dans la manche numéro 2, Jorge Prado a à nouveau signé le holeshot, avec à sa suite Nicholas Lapucci (Fantic), Jeremy Seewer, le Français Benoît Paturel (Honda privée), et Glenn Coldenhoff. Et le pilote GasGas a passé le premier tour en tête. Ruben Fernandez a brièvement dépossédé Seewer de la troisième place, et Paturel a fait de même, avant de chuter. Ce qu’a aussi fait Lapucci.

Au bout de quelques tours, Coldenhoff a livré le tour le plus rapide de la course et il a pu progresser jusqu’à inquiéter le leader de la course, avec son coéquipier Seewer sur ses talons, ou presque.

Tim Gajser
Le Slovène Tim Gajser (Honda) a dû jouer des coudes pour obtenir des places correctes dans chacune des deux manches. Ou du moins meilleures que celles de son poursuivant au classement général du mondial, le Français Maxime Renaux.

Gajser, qui avait commencé la manche en 13ème position, était entre-temps arrivé à la sixième place, qu’il avait extorqué à Ben Watson (Watson). Maxime Renaux était à ce moment-là cinquième, derrière Fernandez. Le Français a commis une erreur qui a ouvert la porte à Gajser. Ce dernier a ensuite continué son effort pour s’emparer de la quatrième place.

Coldenhoff a attendu le dixième tour pour prendre le meilleur sur Prado à la réaccélération, sur l’une des montées les plus coriaces du circuit d’Ernée. Gajser, qui faisait le forcing pour se porter assez près de Jeremy Seewer, a alors commis sa seconde erreur du Grand Prix en France, ce qui a permis au pilote suisse de se concentrer sur la GasGas de Prado. Seewer a réussi à se faufiler dans l’entrée d’un virage à gauche très serré, jouant des coudes vis-à-vis de son adversaire. Il a ensuite décidé de ne pas risquer le tout pour le tout, et s’est contenté de la deuxième place, derrière Coldenhoff. Elle lui assurait en effet la victoire en France, au cumul des deux manches.

en France
Les félicitations du team Yamaha pour Jeremy Seewer (avec la GoPro sur le casque), deuxième de la seconde manche derrrière son coéquipier Glenn Coldenhoff (numéro 259), après avoir remporté la première.

Prado a donc fini troisième, devant Gajser et Fernandez. Cela lui a valu la deuxième place du Grand Prix, une de mieux que Coldenhoff. Et Renaux était huitième, ce qui ne lui a pas permis de reprendre des points à Tim Gajser au championnat. Ce dernier est toujours en tête, de 73 points (!) sur Renaux. Seewer demeure lui troisième, à 7 points de Prado.

Et en MX2 ….

Contrairement au MXGP, tous les pilotes de la catégorie MX2 ont pris part samedi à la course qualificative, dans des conditions d’adhérence assez difficiles, sous la pluie. Le pilote GasGas Simon Laengenfelder a terminé en tête, devant le leader du championnat, le Français Tom Vialle (KTM), et un autre Français, Thibault Benistant, le coéquipier du Belge Jago Geerts dans le team officiel Yamaha. Un Jago Geerts qui est tombé au premier tour et n’a pas pu reprendre la course. Il s’est donc retrouvé dans les places les plus extérieures sur la grille de départ dimanche.

Cela ne l’a pas empêché de se catapulter dans le top 5 au premier virage, puis de rapidement se mettre en chasse de son vieux rival Tom Vialle, et finalement, après un essai loupé à cause d’une chute, de le surpasser dans les derniers tours, en franchissant la ligne de finish avec 1,4 seconde d’avance. Laengenfelder est arrivé troisième. Benistant, lui, a connu un étrange problème de grille de départ, et il a fini 8ème.

Tom Vialle
Le Français et pilote KTM Tom Vialle en plein effort.

Le Suisse Kevin Brumann, membre du même team que Valentin Guillod, mais engagé en MX2, a terminé 15ème.

Dans la seconde manche en France, Benistant a eu sa revanche en s’emparant de la première place peu de temps après le holeshot, remporté par Vialle. Le pilote KTM s’est aussi fait passer par Geerts, et les deux membres du team Yamaha d’usine ont livré une belle bataille, gagnée dans le dernier tour par Benistant. En décrochant la 3ème place, Tom Vialle a remporté le Grand Prix, d’un point, sur Geerts, avec la troisième place pour Benistant. Et Vialle mène donc toujours au championnat, de 11 points, sur son rival de chez Yamaha.

Pour les résultats complets de ce Grand Prix d’Ernée en France (an anglais), c’est par ici.

Le prochain Grand Prix sera celui d’Allemagne, à Teutschenthal, le week-end des 11-12 juin.

Article mis à jour le 13 juin 2022 à 12:59

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements