MotoGP – Enea Bastianini ouvre le bal des victoires en s’imposant au Qatar
MotoGP 2022

MotoGP – Enea Bastianini ouvre le bal des victoires en s’imposant au Qatar

Le pilote du team Gresini Racing (Ducati), deuxième sur la grille de départ, a mené une course opiniâtre et intelligente. Il s’est emparé des commandes dans le dernier tiers, aux dépens de Pol Espargaro (Honda), avec Brad Binder (KTM) dans son sillage. Le poleman Jorge Martin (Pramac Ducati) s’est fait éliminer par Francesco Bagnaia (Ducati), et le champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha) n’a pas pu faire mieux que neuvième.

C’est bien le pilote d’une Ducati qui est monté sur la plus haut marche du podium à l’issue de la première course de la saison en MotoGP, au Qatar. Mais pas forcément celui que l’on attendait. Au lieu du poleman Jorge Martin, c’est l’Italien Enea Bastianini (Gresini Racing) qui s’est imposé. Et avec la manière.

Enea vient des rangs de l’ « académie » VR46 créée par le champion (à présent) retraité Valentino Rossi. Comme Luca Marini, Francesco Bagnaia, et Marco Bezzecchi, en MotoGP, et comme Celestino Vietti, le vainqueur de la course Moto 2 (lire notre compte-rendu).

Bastianini s’est déjà distingué l’an dernier, en tant que rookie de la catégorie, avec trois podiums, battu de peu par Jorge Martin pour la distinction du rookie de l’année. Et sur la piste de Losail, en plein désert du Qatar, il a montré que ce n’était pas un feu de paille, en s’emparant de la deuxième place des qualifications, samedi. Devant un certain Marc Marquez (Honda), huit fois champion du monde, excusez du peu.

Cela faisait donc deux Ducati en première ligne, mais pas celles du team d’usine, Jack Miller étant quatrième et Francesco Bagnaia carrément neuvième. Il y avait par contre une deuxième Honda officielle en deuxième ligne, celle de Pol Espargaro, 6ème, derrière son grand frère Aleix Espargaro (Aprilia).

Le champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha) n’avait pas pu faire mieux que le onzième rang des qualifications.

A l’extinction des feux, Marc Marquez a su tirer son épingle du jeu pour virer en tête au premier virage, son coéquipier Pol Espargaro dans sa roue, et un surprenant Brad Binder (KTM, septième des qualifications) s’emparant de la troisième place. Enea Bastianini (numéro 23) était alors quatrième. Et Martin avait été relégué en huitième place, derrière Aleix Espargaro, Joan Mir (Suzuki) et Quartararo qui avait pu passer plusieurs pilotes. Miller (Ducati, 43), lui, avait également loupé son départ, et se retrouvait neuvième, tandis que Bagnaia était carrément quinzième!

Enea
Au bout de quelques tours, Pol Espargaro (Repsol Honda, 44) a passé son coéquipier Marc Marquez et pris la tête de la course. Brad Binder (KTM) et Joan Mir (Suzuki) sont alors 3ème et 4ème, devant Enea Bastianini.

Jack Miller a expliqué post-course qu’il avait remarqué un problème sérieux sur sa machine, qui apparemment ne lui donnait pas tous les chevaux à disposition et bridait sa puissance. Il finira par abandonner, ne trouvant pas de solution.

A la mi-course, la famille Ducati va connaître un second crève-coeur, lorsque Bagnaia, dans sa tentative de dépassement sur Martin, perdit l’avant et fit chuter avec lui le pilote du team Pramac. Deux abandons de plus. Il ne restait plus que Johann Zarco (Pramac), assez loin dans les rangs, et Enea Bastianini, qui était à l’opposé dans le quintet de tête.

Tout devant, Marc Marquez a élargi involontairement sa trajectoire dans un virage, et son coéquipier ne s’est pas fait prier pour prendre la tête de la course. Brad Binder, lui, était alors troisième. Manifestement, KTM a trouvé des solutions pour rendre ses machines de MotoGP plus compétitives en 2022 qu’en 2021!

Le coéquipier de Brad Binder chez KTM, Miguel Oliveira, était parti de plus loin, étant seulement 14ème sur la grille de départ. Il était en train de remonter quand il a perdu la roue avant et a dû se retirer de la course.

Jorge Martin
Le crash du pilote Pramac Ducati Jorge Martin. Causé par le pilote Ducati tout court Francesco Bagnaia.

A dix-sept tours de la fin, Binder a pris la deuxième place à Marc Marquez, profitant d’une erreur du pilote Honda, et Bastianini a repris la quatrième place à Joan Mir. Et dans le même tour, il a fait le coup de l’aspiration à Marquez, dans la grande ligne droite du circuit, et s’est emparé de la troisième position.

Et il n’a fallu que deux tours de plus à « Bestia » pour passer Brad Binder et s’en aller tenter de rejoindre Pol Espargaro! Et peu de temps après, Aleix Espargaro prouva que l’Aprilia RS GP 2022 était à présent aussi forte que les autres machines sur piste, en avalant tout cru Marc Marquez pour s’emparer de la quatrième position.

Enea
Brad Binder sur la KTM d’usine.

Bastianini finira par trouver l’ouverture sur un Pol Espargaro qui commençait à avoir des problèmes d’adhérence avec ses pneus mous, et Binder l’a suivi. Pol a juste pu rester devant son frère Aleix dans le dernier tour, tandis que Enea Bastianini décrochait une victoire qui lui arracha des larmes.

Enea
L’émotion d’Enea Bastianini.

Joan Mir a franchi la ligne d’arrivée dans le sillage de Marc Marquez, et Alex Rins, le coéquipier de Mir, a suivi a bonne distance. Venaient ensuite Zarco, qui avait passé Quartararo dans la dernière ligne droite grâce à l’avantage en vitesse pure de sa Ducati sur la Yamaha de son compatriote, et pour finir le top dix, Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda).

Pol Espargaro
Pol Espargaro, troisième de ce Grand Prix après avoir mené la course durant plusieurs tours, est de retour!

Pour les résultats complets de ce Grand Prix, c’est par ici!

Les pilotes et les teams se retrouvent du 18 au 20 mars prochain en Indonésie, sur le circuit de Mandalika, à Lombok.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 7 mars 2022 à 00:06

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements