Le SR GT, un scooter de type sportif-adventure chez Aprilia
Nouveauté 2022

Le SR GT, un scooter de type sportif-adventure chez Aprilia

La firme italienne présente un nouvel engin à roues hautes, dans un style qui fait immanquablement penser aux sportives de la marque. Il se base techniquement sur le Piaggio Medley, auquel il emprunte le moteur monocylindre et le système Start & Stop qui éteint le moteur au feu. En Suisse, seule la version 125 cm3 sera disponible, avec freinage combiné ou (plus tard et en option) ABS.

Aprilia l’a baptisé le SR GT. Les deux premières lettres indiquent qu’on se trouve en présence d’un scooter, pas d’une moto. Et les SR précédents avaient tous, sinon des performances vraiment sportives, au moins l’aspect. GT indiquerait qu’on se trouve face à un scooter apte au touring. Esthétiquement parlant, ce nouveau SR GT est ce qu’on pourrait appeler un « crossover », un scooter relativement sportif avec un look de baroudeur prêt à en découdre dans le terrain, et avec des suspensions hautes, sans pour autant renoncer à la praticité qui va de pair avec ce moyen de locomotion (coffre sous la selle, bouclier avant, transmission automatique, béquille centrale, platines repose-pieds …).

SR GT

Ce nouveau venu est disponible en deux variantes esthétiques, la standard, et la Sport, cette dernière se distinguant notamment par des coloris bi-tons et des décos qui font allusion aux motos Aprilia sportives.

SR GT

En y regardant de plus près, le SR GT partage une base moteur et technique avec le Piaggio Medley (lire notre essai du modèle 2020). On rappelle que le groupe Piaggio possède la marque Aprilia. Entre autres.

Cela donne un élément fondamental pour ce scooter à l’esthétique de crossover: un moteur monocylindre dit iGet refroidi par liquide, disponible en 125 et en 200 cm3. En Suisse, seul le 125 sera proposé. Il développe un maximum de 11 kW (15 chevaux, la limite légale pour un 125 cm3) à 8750 tr/min, et un couple maxi de 12 Nm à 6500 tr/min. Fait pas si commun pour un moteur de cette cylindrée, il est équipé d’un système Start & Stop. Le moteur, une fois qu’il a atteint sa température normale de fonctionnement, s’éteint tout seul en cas d’inactivité prolongée. Ce qui veut dire après quelques secondes à l’arrêt, en attendant que le feu passe au vert. Et il suffit ensuite de tourner la poignée des gaz pour qu’il reparte, en toute simplicité.

Les suspensions, on l’a dit, sont hautes. Devant, c’est une fourche Showa de 33 mm de diamètre, avec une excursion de roue avant de bien 122 mm. Et à l’arrière, on a deux amortisseurs, eux aussi de marque Showa, qui sont réglables en précharge, sur cinq crans. Avec un débattement de 102 mm. Comme la garde au sol minimale est de bien 175 mm, on a de quoi franchir à peu près tous les obstacles présentés par la ville, et même de quoi rouler en tout-terrain léger, sur ce qu’on appelle une route « blanche ».

SR GT
La variante Sport du SR GT, dans le coloris rouge.

Les roues, hautes, participent à ce tableau, 14 pouces à l’avant, 13 à l’arrière. Les pneus ont des crampons à profils bas, ce qu’on appelle aussi des blocs. Là encore, pour signaler que le SR GT est éventuellement prêt à sortir des sentiers asphaltés.

On note le guidon tubulaire bien laissé en évidence, comme sur une moto. Et la face avant, avec ses éclairages à LED en fente de chaque côté, plus un projecteur central, à LED lui aussi, qui fait immanquablement penser à une Aprilia RS ou RSV4. Une impression renforcée dans la déclinaison Sport par les coloris (jaune ou rouge) et les décos.

SR GT
Un guidon tubulaire un peu comme sur une moto!

Pour ralentir, c’est frein à disque antérieur, 260 mm, profil à « marguerite », et frein arrière également à disque, 240 mm, marguerite pour la version Sport. Le 125 n’a pas d’ABS de série, mais un freinage combiné avant-arrière. Il semblerait que l’anti-blocage puisse être installé comme option. Ce qui aura bien sûr un coût.

SR GT

Le poids en ordre de marche (avec les pleins) est annoncé à 144 kg, le réservoir de 9 l devrait, selon les chiffres d’Aprilia, permettre de rouler sur quelque 350 km avant de refaire le plein. Contrairement à un Piaggio Medley, on n’a pas de plancher (plus ou moins) plat entre la selle et le bouclier avant, la place centrale étant occupée par un « tunnel » qui comprend notamment le réservoir d’essence.

SR GT

Au chapitre du rangement, le coffre sous la selle a une contenance déclarée de 25 litres, suffisante pour un casque sans mentonnière et quelques autres objets. Et un vide-poche dans le bouclier avant qui est doté d’une prise de recharge USB. Il y aura bien sûr un top-case dans les accessoires.

 

On note aussi que le porte-plaque est placé en position basse, sur la roue postérieure. Ce qui n’a à priori pas grand chose à voir avec la sportivité ni avec le tout-terrain, mais est un détail de design permettant de libérer la poupe et la partie arrière de la selle. La partie arrière offre deux poignées de maintien, pour un passager, et les feux stop et les clignotants sont là aussi à diodes.

SR GT

A l’avant, en plus du bouclier typique d’un scooter, on a un petit pare-brise. Si l’on veut plus de protection, il faudra piocher dans la liste des accessoires. On y trouvera aussi un module Bluetooth permettant la connectivité avec un smartphone. Le tableau de bord, à cristaux liquides et mode d’affichage négatif (blanc sur fond noir), est bien lisible. Il donne les indications usuelles.

SR GT
Le SR GT standard, en variante grise.

Le SR GT devrait être disponible dès à présent (mars 2022), avec pour la version standard le choix entre le bleu, le gris ou le noir, avec des jantes noires, et pour la version Sport, on l’a dit, on peut sélectionner le jaune, le rouge ou le gris, avec des jantes rouges. Pour un prix suisse de 4795 frs pour la variante standard, et de 4995 francs pour le Sport.

SR GT
Toutes les commandes se trouvent sur le guidon. A Gauche (ici) ou à droite. Le bouton basculeur de droite sur le commodo gauche sert à activer ou désactiver le Start & Stop.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site suisse d’Aprilia, ou vous adresser notamment à nos partenaires de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, MOTOSROCHAT à Genève, GCO Motors à Aubonne, ou Tricana Motorcycles à Corseaux-sur-Vevey.

Photos: DR
Source comm. Aprilia

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements