Une Triumph Speed Twin Breitling Edition, à 270 exemplaires
Edition limitée

Une Triumph Speed Twin Breitling Edition, à 270 exemplaires

Les deux marques anglaise (de moto) et suisse (de montres) lancent deux modèles spéciaux s’inspirant l’un de l’autre. Côté Triumph, c’est la Speed Twin néo-classique qui se pare de coloris et finitions spéciaux et arbore des suspensions premium. Attention, seul sept exemplaires sont prévus pour la Suisse!

Breitling et Triumph Motorcycles avaient annoncé l’an dernier qu’ils allaient collaborer pour présenter des produits communs, ou du moins aux références croisées. Un peu comme ce qu’a fait par exemple Ducati avec Lamborghini, dans le cas de la Diavel Lamborghini (lire notre article). Les premiers fruits de cette collaboration entre la marque de motos britannique et le fabricant de montres de luxe suisse sont visibles.

Il s’agit d’une Triumph Speed Twin Breitling Limited Edition. Une variante du modèle Speed Twin produite à très peu d’exemplaires – 270 – pour que cela reste un produit exclusif. Et qui va de pair avec une édition spéciale de la montre-chronomètre Top Time de Breitling, que l’on a déjà vu dans des éditions spéciales liées à des modèles de voitures célèbres (Ford Mustang, Chevrolet Corvette) ou à des customiseurs moto tout aussi célèbres (Deus). Qui s’appelle donc Top Time Triumph. On peut acheter (commander) les deux séparément, ou ensemble. Et dans ce dernier cas de figure, on a droit à quelques petits raffinements supplémentaires.

Breitling

La Speed Twin Breitling est une Speed Twin avec des finitions et des coloris et graphiques spéciaux. Côté couleurs, on a un bleu clair très particulier, qui est la recréation du bleu de la Triumph Thunderbird de 1951, telle qu’elle fut notamment utilisée dans le célèbre film The Wild One en 1953. Avec Marlon Brando, oui. On trouve le coloris sur une partie du réservoir d’essence, avec une deuxième teinte noire dans la ligne peinte à la main par l’artiste décorateur de chez Triumph, Gary Devine, qui réalise aussi d’autres détails de décoration sur cette édition limitée.

Bretling

Les détails de finition incluent des cadrans de tableau de bord qui font un clin d’oeil au cadran de la montre Breitling, un capot de phare noir, et des appliques anodisées sur les couvercles d’embrayage et d’alternateur. On trouve de plus le « B » stylisé de l’horloger sur les flancs du moteur et sur la selle noire en cuir spéciale elle aussi.

Breitling

Par rapport à la Speed Twin de série, cette édition spéciale limitée conserve bien sûr le moteur parallèle en ligne à refroidissement partiellement liquide qui produit du couple en abondance, ainsi que les suspensions avant et les freins renforcés pour le modèle 2021 (lire notre essai au Portugal). Mais les suspensions arrière ont droit à un upgrade de luxe, avec deux amortisseurs Öhlins (et donc de couleur dorée) multi-réglables à bonbonnes séparées.

Breitling
Les suspensions arrière de la Speed Twin Breitling sont plus premium que celles de la Speed Twin « ordinaire ».

Sinon la moto dispose d’un accélérateur électronique et de trois modes de pilotage, plus un contrôle de traction désactivable et un ordinateur de bord affichant ses infos dans les deux petites fenêtres digitales du tableau de bord. Comme sur la Speed Twin standard.

Breitling
La Top Time Triumph de Breitling.

Chaque exemplaire est livré avec un numéro sur le guidon et un certificat d’unicité co-signé par les PDG de Triumph et de Bretling. Et si on la commande avant le 22 août 2022, on peut avoir sa montre Top Time (un peu plus de 5000 francs) avec elle aussi un numéro de production, qui plus est qui correspond à celui de la moto. La Speed Twin Breitling est annoncée à partir de 19900 francs pour la Suisse. Il n’y aura que sept exemplaires pour notre pays. Il est donc conseillé de faire très vite connaître son intérêt!

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites web de Triumph Motorcycles et/ou de Breitling, et vous adresser notamment à notre partenaire dans l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Triumph Lausanne (Moto Evasion) à Crissier (VD).

Photos: DR
Source comm. Triumph Motorcycles

Article mis à jour le 24 février 2022 à 12:14

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements