Un cruiser encore plus rebelle chez Indian, la Scout Rogue
Nouveauté 2022

Un cruiser encore plus rebelle chez Indian, la Scout Rogue

La marque américaine ajoute une nouvelle variante dans la famille Scout, qui se distingue des autres surtout visuellement. Mais aussi avec une roue plus haute (19 pouces), une selle monoplace de série (comme la Scout Bobber) et un saute-vent dans les mêmes teintes que le reste de la moto.

Son nom, c’est la Scout Rogue. « Scout », parce que c’est clairement une variation à partir de l’Indian Scout, et « Rogue » (quelque chose comme sans foi ni loi, en traduction libre) pour souligner le côté rebelle que lui donne sa finition particulière et quelques petits ajouts par rapport à la Scout « normale ».

En résumé, ce qui distingue ce nouveau modèle du reste de la famille Scout d’Indian, qui comprend aussi la Scout Bobber, c’est une roue antérieure plus haute: 19 pouces, au lieu de 16 sur la Scout et la Bobber. De quoi redresser fièrement la proue du cruiser, et probablement – à vérifier – lui donner un peu plus de maniabilité et à la fois de stabilité directionnelle en virage.

La Scout Rogue est aussi fournie avec un petit saute-vent de couleur qui entoure le phare avant halogène, avec des finitions qui donnent l’impression que la moto a été plongée tout entière dans le même bain de couleur sombre, et avec une selle monoplace à l’arrière recourbé. Pour offrir un meilleur support au pilote en roulant.

Scout Rogue

Ces modifications sont minimes, mais elles transforment l’aspect de la machine. Qui sinon est toujours propulsée par le V Twin Indian, un moteur moderne refroidi par liquide, de 1133 cm3. Il développe, rappelons-le, un maximum de 94 chevaux. Ce qui permet légalement de le brider à 35 kW, et donc de le proposer pour les possesseurs du permis A limité, passage obligé en Suisse (et ailleurs en Europe) avant le permis gros cube (sans limitation de puissance). Le couple, lui, atteint 97 Nm à 5600 tr/min.

Scout Rogue

A l’arrière, la partie-cycle est identique à celle de la Scout, avec un bras oscillant en aluminium, et deux amortisseurs en « diagonale », aux débattementx limités (51 mm), dont on peut ajuster la précharge. Devant, la fourche télescopique conventionnelle n’est pas réglable. Elle offre le même débattement que celui de la Scout. Il n’y a qu’un disque de frein avant, avec un étrier à deux pistons. Le réservoir d’essence de 12,5 l est le même techniquement que celui de la Scout.

Scout Rogue

En guise d’assistances au pilotage, on a uniquement l’ABS légal. Et des pneus Metzeler Cruisetec… le tableau de bord est lui assez simple, arborant un compte-tours à aiguille et une petite fenêtre digitale pour le reste. Il y a par contre une prise USB sous la selle, pour recharger son smartphone.

La Scout Rogue est annoncée à 17990 francs dans le coloris « Black Smoke Midnight » (vraiment très noir), et 18290 frs en Stealth Grey (gris) ou en Sagebrush Smoke (vert-gris très foncé). L’importateur suisse estime que les premiers exemplaires devraient arriver en Suisse au mois de mai 2022.

Scout Rogue
Les amortisseurs avec bombonne séparée et réglage manuel de la précharge, sans outil, font partie des accessoires déjà au catalogue.

La liste des accessoires comprend d’ores et déjà un tableau de bord secondaire avec aiguille indiquant par une shiftlight quand il faut passer le rapport supérieur, une selle passager, avec un repose-dos, et des amortisseurs avec bombonnes séparées et réglage manuel sans outil de la précharge. Et Indian nous informe encore que le saute-vent et la selle solo sont disponibles aussi pour la Scout de base (toutes les années de production ne sont pas concernées).

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le site suisse d’Indian Motorcycle, ou vous adresser à notre partenaire de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Biker Syndicate à Crissier VD.

Photos: DR
Source comm. Indian Motorcycle

Article mis à jour le 7 février 2022 à 23:10

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements