Jeffrey Herlings sacré champion du monde de motocross au GP de Mantova
MXGP-MX2

Jeffrey Herlings sacré champion du monde de motocross au GP de Mantova

Le suspens aura duré jusqu’au bout du championnat mondial, jusqu’à la dernière course du dernier Grand Prix, disputé dans et sur le sable de la piste de Mantova. Le pilote KTM Jeffrey Herlings, après avoir remporté le premier GP sur ce même circuit trois jours plus tôte, s’y est imposé le mercredi dans les deux manches, une première fois devant son rival pour le titre Romain Febvre (Kawasaki), avec le champion en titre Tim Gajser comme troisième homme, et ensuite Gajser suivi de Febvre. Le Suisse et vice-champion en titre Jeremy Seewer (Yamaha) a fini 4ème, du Grand Prix comme du championnat.

Il n’y avait pas eu depuis de nombreuses années un si petit écart de points entre les prétendants au titre mondial MXGP. En arrivant aux deux derniers Grand Prix de l’année, celui de Lombardie et celui de la cité de Mantova, au nord de l’Italie, tous deux disputés à trois jours d’intervalle sur la même piste de Mantova, un petit point (!) séparait le Français Romain Febvre (Kawasaki numéro 3, déjà un sacre mondial), en tête du classement, du champion KTM Jeffrey Herlings (numéro 84, surnommé The Bullet, quatre titres dans sa besace). Et le champion en titre Tim Gajser (Honda, numéro 243, quatre titres lui aussi) était à peine plus loin – trois points du porteur de la plaque rouge de leader. Lire à ce propos notre compte-rendu du GP du lac de Garde, à Pietramurata, qui a vu le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha) renouer avec la victoire.

La première manche du Grand Prix de Lombardie a vu triompher Romain Febvre, tandis que Herlings, en deuxième position après avoir dépassé le Suisse Jeremy Seewer, l’auteur du holeshot, chutait au tout début de la course. Seewer ne pouvant l’éviter, les motos des deux pilotes se sont entremêlées, permettant à une dizaine de concurrents de les passer.

Herlings a cependant mené la charge avec plusieurs tours les plus rapides en course, et il a fini deuxième. Tim Gajser, qui avait été « poussé » en dehors de la piste au premier virage, et qui était revenu dans la course et sur la piste en « coupant » le virage, mais à la même place à laquelle il se trouvait avant sa sortie, a fini la manche en troisième position. La direction de course lui a cependant infligé une grosse pénalité qui l’a fait rétrograder à la 8ème place! C’est donc le vétéran Antonio Cairoli (KTM 222, neuf titres mondiaux), qui se retire à la fin de cette saison, qui a hérité de la troisième place, devant le pilote Honda Ruben Fernandez.

Jeremy Seewer, lui, a également mené une opération de remontée tambour battant, pour arriver cinquième.

Jorge Prado (double champion MX2, KTM) a été le plus rapide au tomber de grille de la seconde manche, mais il a vite été dépassé par son coéquipier Jeffrey Herlings. Et il a ralenti Febvre, qui a mis quatre tours avant de pouvoir lui aussi le passer. Prado a encore perdu des places au profit de Gajser, qui a fini troisième, derrière Herlings et Febvre, puis de Cairoli, puis de Seewer, à nouveau cinquième de manche après avoir dû rattraper un mauvais départ.

Le mercredi, pour le Grand Prix de Mantova, l’écart entre Febvre et The Bullet se montait à trois points, Gajser, à 12 points du leader, étant distancé en raison notamment de sa pénalité, mais pas hors de la course.

de Mantova
Jorge Prado (KTM), numéro 61, a décroché le holeshot, mais il n’a pas tenu face aux assauts de Herlings, Febvre, Gajser, Seewer et Cie.

C’est une fois encore Jorge Prado qui a décroché le holeshot, avec derrière Febvre, Seewer et Herlings, mais au bout de quelques virages, The Bullet a trouvé l’ouverture et a pris les commandes de cette première manche du dernier Grand Prix de la saison. Il a fallu par contre quatre tours à Febvre pour faire de même, et Herlings avait déjà plus de 4 secondes d’avance.

Puis Tim Gajser, parti d’un peu plus loin, a rattrapé lui aussi Prado, avec dans son sillage Cairoli et Seewer. Et il a lui aussi réussi, non sans difficultés, à trouver une ouverture. Et peu de temps après, Antonio Cairoli, qui venait de se faire doubler par le pilote suisse, a voulu répliquer en se glissant à l’intérieur du virage juste devant Seewer (numéro 91). Mais ce faisant il a plus ou moins provoqué la chute du pilote Yamaha, et les deux hommes et les deux motos se sont retrouvés à terre en un seul bloc, la moto de Seewer sur celle de Cairoli. Le numéro 91 a voulu tout de suite repartir et il a redémarré sa Yamaha, endommageant sans le savoir ni le vouloir le sélecteur de la KTM de son adversaire. Qui a dû rentrer au paddock, démoralisé.

Gajser a ensuite continué à pousser pour finir sa saison en beauté, et ce faisant il a incité Febvre à pousser lui aussi, mais le trio de tête est resté le même jusqu’au bout, malgré d’évidents problèmes de bras de la part de Herlings (syndrome des loges) vers la fin de la course. A ce stade, Febvre et le Néerlandais avaient exactement le même nombre de points. Mais il fallait que le Français fasse mieux que son rival dans la seconde manche, car ce dernier avait eu à son actif plus de victoires durant cette saison!

de Mantova
Romain Febvre (Kawasaki), deuxième de la première manche du dernier Grand Prix de la saison.

Quant à Jeremy Seewer, retardé ici aussi par la chute en début de manche, il a donné du gaz et a fini cette fois-ci quatrième, dépassant avec brio de nombreux autres pilotes, dont Prado.

de Mantova
Deuxième manche: Romain Febvre (Kawasaki numéro 3) va bientôt prendre les commandes de la course. Mais Herlings (numéro 84) n’est pas loin!

En deuxième manche, la plus importante de toute la saison car elle allait décider du titre, Romain Febvre a fait tout juste, ou presque. Il a dépassé Prado juste après les premiers virages, et a voulu creuser l’écart. Herlings et Gajser ont cependant eux aussi pris l’ascendant sur Prado, ce dernier laissant peut-être un peu plus facilement passer son coéquipier que le pilote Honda… et Herlings, extrêmement concentré, a mis la pression sur le pilote français, et a fini par prendre le lead. Le numéro 3 ne s’est pas trop laissé distancer, mais il n’a pas réussi à revenir suffisamment près pour inverser la situation. Il a même chuté vers la fin de la course, son pneu arrière trouvant soudainement trop de traction et lançant sa Kawasaki dans un wheelie involontaire et incontrôlé.

Tim Gajser, qui n’en demandait pas tant, a sauté sur l’occasion, et il est parti chercher Herlings. Mais le Slovène a manqué de temps et n’a pas pu empêcher le « Bullet » de remporter une nouvelle victoire. Le titre lui était de toutes façons acquis après la chute de Febvre.

de Mantova
Le pilote slovène Tim Gajser (Honda), champion MXGP 2020, devant ses fans. Il est troisième de ce championnat 2021.

Herlings est donc le nouveau champion, son cinquième titre, le deuxième en MXGP. Febvre se console (mal) avec le titre de vice-champion, et Gajser avec la troisième place du championnat. Quant à Jeremy Seewer, une nouvelle quatrième place, dans la seconde manche, le fait grimper à cette même place finale au championnat, devant Prado et Cairoli!

Voici le commentaire de Jeffrey à la fin de ce dernier Grand Prix:

« Je suis aux anges, mais en même temps j’ai un peu mal pour les deux pilotes derrière moi. Je sais ce que cela fait, je l’ai déjà vécu par le passé! Je veux leur dire merci pour avoir fourni un super championnat. Ce sport fait qu’à la fin un seul peut gagner. Mais ils ont été fantastiques, et je les respecte profondément. »

de Mantova
L’adieu de Tony Cairoli, neuf fois champion du monde (8 pour KTM), à ses fans et au public, à Mantova.

Le Suisse Valentin Guillod (Hostettler Yamaha), seul autre helvète engagé à Mantova (Arnaud Tonus était encore trop mal en point et Kevin Brumann, en MX2, toujours blessé), a fini sa saison sur deux 20èmes places.

Pour les résultats complets de ce Grand Prix de la cité de Mantova (en anglais), c’est par ici!

Et en MX2…

Dans la plus petite catégorie, la titre était déjà attribué, à Maxime Renaux (Yamaha). Mais la place de vice-champion était encore à prendre, avec deux prétendants: Jago Geerts, le coéquipier de Renaux, et Tom Vialle (KTM), le champion en titre.

MX2 Vialle
Le départ de la première manche du dernier GP de la saison, à Mantova, Holeshot pour Tom Vialle (numéro 28, KTM), mais la course reviendra à Jago Geerts (Yamaha, numéro 93).

Jago Geerts a remporté le premier GP à Mantova, celui de Lombardie, devant Renaux et Vialle. Et il a fait de même au second GP, celui de la cité de Mantova, avec son rival Tom Vialle deuxième au début de la première manche, puis subissant une chute. Vialle souffrait déjà d’une blessure au pied « acquise » lors d’un précédent GP, et il n’a pas eu d’autre choix que de se retirer, laissant de fait la médaille d’argent au pilote Yamaha. Kay de Wolf (Husqvarna) a terminé deuxième de cette manche, juste devant Maxime Renaux.

MX2 Geerts
Jago Geerts remporte le Grand Prix de la cité de Mantova, et finit deuxième du championnat.

La seconde manche a été remportée par Renaux, devant Geerts, qui est tombé vers la fin, mais sans perdre de place, et le pilote KTM Mattia Guadagnini (rookie de cette catégorie). Une première et une deuxième place étaient suffisantes pour donner le GP à Geerts, devant Renaux et Guadagnini.

Photos: DR, Archer, Bavo
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements