Kawasaki va lancer 26 nouveaux modèles d’ici 2025, dont 10 électriques, hybrides ou à hydrogène
Développements futurs

Kawasaki va lancer 26 nouveaux modèles d’ici 2025, dont 10 électriques, hybrides ou à hydrogène

La firme japonaise Kawasaki Heavy Industries vient de créer une filiale baptisée Kawasaki Motors, qui regroupe toutes ses activités dans les domaines des motos, des scooters, des quatre roues destinés au tout-terrain, et des motomarines. Et un des buts avoués pour assurer une croissance durable passe par l’arrivée de nouveaux modèles de deux-roues avec des moteurs électriques, ou hybrides, ou à compresseur utilisant l’hydrogène comme carburant.

La date est fixée, 2025. D’ici à cette date, qui n’est pas si éloignée que cela, la marque Kawasaki va s’ouvrir à la production de deux-roues motorisés qui seront propulsés par des techniques plus respectueuses de l’environnement. Avec une approche à trois pans qui inclura des motos (et des scooters?) électrique, ou à moteur hybride, et/ou à moteur à hydrogène. Avec la possibilité que les véhicules hybrides combinent l’hydrogène comme carburant avec la propulsion électrique.

Cette annonce est l’un des points clés de la déclaration faite tout récemment par Kawasaki à l’occasion de la création de sa nouvelle compagnie, Kawasaki Motors Ltd, qui est dédiée à la production de véhicules à deux, ou quatre roues (pour le tout-terrain, et pour le jardinage), ainsi qu’à des motomarines, de par le monde. Aussi étrange que cela puisse peut-être paraître, cette division n’existait pas jusqu’ici en tant qu’entité économiquement distincte de la maison mère, Kawasaki Heavy Industries, qui produit par ailleurs aussi des trains, des bateaux, et des turbines d’avion.

La nouvelle compagnie se voit attribuer le logo « River Mark », que Kawasaki appose sur certains de ses produits de haute technologie, comme par exemple les motos de la famille H2, avec leur moteur compressé aux accélérations surpuissantes.

Le but est clairement la croissance économique, avec des ventes qui devraient se monter à 410 milliards d’unités pour cette année 2021, et qui devraient plus que doubler d’ici à 2030. Sans oublier une marge de profit qui croîtrait elle aussi, passant de 6,1% (prévus) en 2021 à plus de 8% en 2030. Une croissance qui est qualifiée par Kawasaki de « durable ». Et qui doit s’adapter aux besoins des clients. Et, avons-nous envie de dire, aux cadres légaux en cours de changement, avec plusieurs gouvernements dans des marchés développés (Grande Bretagne), ou en cours de développement (Inde), qui forcent ou qui poussent l’arrivée de solutions de mobilités plus durables, et notamment à propulsion électrique.

2025
Le prototype de moto électrique montré par Kawasaki.

Kawasaki a remontré à cette occasion un prototype de moto électrique, qui consiste visiblement en une adaptation d’un modèle existant. Sans détails. Mais la firme japonaise parle aussi, on l’a dit, pour 2025, de moteurs hybrides, de propulsion utilisant l’hydrogène comme carburant, et de machines utilisant la suralimentation, à l’image des Ninja H2 et Z H2 (lire notre essai de la variante SE) actuelles. Une image purement de synthèse d’une Ninja 650 futuriste équipée de ce genre de propulseur figure d’ailleurs dans la présentation de Kawasaki. Signe que l’on va aussi voir des machines moins puissantes et moins premium utilisant ces technologies.

Dans le détail, la firme d’Akashi promet 16 nouveaux modèles de deux-roues motorisés d’ici 2025, et 10 qui seront des véhicules électriques. Encore une fois, moto ou scooter, ce n’est pas précisé. Ce sera peut-être les deux. Et Kawasaki ajoute qu’il ne s’agira plus de vendre des objets, mais du plaisir! Ce qui est déjà bien sûr en grand partie au coeur de son activité actuelle. Et qui est bien sûr en phase avec le slogan anglais de la marque: « Let the Good Times Roll » (en gros, « Laissons-nous l’occasion de profiter de bons moments »).

Pour lire la présentation en entier (et en anglais), prière de suivre ce lien.

Photos: DR
Source Kawasaki Motors

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements