En Superbike, Razgatlioglu repart de Barcelone avec un point d’avance sur Rea
WorldSBK Montmelò

En Superbike, Razgatlioglu repart de Barcelone avec un point d’avance sur Rea

Le pilote Yamaha a connu un problème technique qui l’a contraint à l’abandon alors qu’il avait l’avantange sur son rival pour le titre dans la première course, remportée par Scott Redding (Ducati) dans des conditions humides, puis il s’est classé deuxième de la course Sprint dimanche matin, derrière le champion en titre Jonathan Rea (Kawasaki), et encore deuxième de la deuxième course du dimanche, entre les deux Ducati de Rinaldi et Redding.

Le pilote Yamaha officiel Toprak Razgatlioglu a montré à Barcelone que sa détermination de remporter le titre mondial Superbike était forte. Il menait le mondial de quelques points après la dernière manche à Magny-Cours. Malgré un abandon dans la première course samedi à Barcelone, il repart en effet avec un point d’avance sur son grand rival, le champion en titre Jonathan Rea (Kawasaki), qui a déjà décroché six fois de suite ce titre.

La première course de ce premier rendez-vous du mondial Superbike à Barcelone (il y en a encore deux de suite les deux week-ends qui viennent) a débuté dans des conditions difficiles, avec la pluie comme invitée. Tom Sykes (BMW) était en pole, devant Razgaltioglu et Rea. La deuxième ligne était composée dans l’ordre de l’officiel Ducati et 3ème actuel du championnat Scott Redding, d’Alex Lowes, le coéquipier de Rea, et de celui de Razgatlioglu, Andrea Locatelli. Plus loin – on verra qu’ils ont eu une influence sur la course – se trouvaient le coéquipier de Redding, Michael Ruben Rinaldi, 8ème, et Axel Bassani, 11ème sur une Ducati privée.

Sykes n’a pas vraiment réussi son départ et s’est retrouvé au milieu du paquet des coureurs, tandis que Razgatlioglu partait déjà en tête, suivi par son coéquipier, par Rinaldi et par un excellent Axel Bassani! Et à peine plus loin, on trouvait Rea, qui a été dépassé par plusieurs pilotes au départ, ainsi que Redding. Après juste quelques virages, le champion en titre avait cependant corrigé le tir et s’était mis en chasse de son rival Razgatlioglu, qui portait comme les autres pilotes Yamaha une combinaison blanche et rouge en hommage aux 60 ans de présence de Yamaha en course, leurs motos étant décorées de la même manière. On ajoute que cette déco n’avait pas porté chance au pilote Yamaha du team GMT, Garrett Gerloff, tombé dans le tour de reconnaissance, avec une moto trop détruite pour qu’il puisse même prendre le départ!

Les deux prétendants au titre ont échangé plusieurs fois la première place, se livrant à des manoeuvres délicates sous la pluie qui continuait à tomber. Juste derrière eux, Bassani et Rinaldi étaient à la lute pour la troisième place, avec avantage pour le pilote du team privé.

Puis Rea a commencé à s’échapper, et Bassani s’est porté à la hauteur de Razgatlioglu pour lui contester la deuxième place. Là encore, on a assisté à quelques belles passes d’armes entre le titulaire du team Yamaha et son jeune adversaire sur sa Ducati. Plus loin, Scott Redding était coincé en dixième position, derrière Sykes, avec encore devant eux de nombreux pilotes, dont Locatelli, dont le coéquipier de Sykes Michael Van Der Mark, dont aussi les Britanniques Leon Haslam (Honda) et Lowes, habitués des courses « humides ».

Razgatlioglu a cru se défaire de Bassani pour remettre Rea dans sa ligne de mire, mais l’Italien a repris son bien quelques tours plus tard! Le champion Kawasaki avait alors près de 3 secondes d’avance sur ses poursuivants. C’est à peu près à ce moment que Redding a pu faire sauter le bouchon Sykes et a entamé sa remontée. Son coéquipier Rinaldi s’était lui fait passer par Van Der Mark et Lowes, tandis que Leon Haslam arrivait à faire la jonction avec ce groupe compact en lutte pour les places après le podium. Et Redding s’est joint à la fête quelques tours plus tard!

Alors qu’il restait onze tour à effectuer, Razgatlioglu a pu faire l’intérieur à Bassani au bout de la ligne droite, cette fois-ci en restant devant le pilote Ducati. Rea, lui, perdait alors des fractions de seconde à chaque tour, probablement handicapé par son choix de pneumatiques pour cette course.

Les deux poursuivants de Rea ont logiquement fini par le dépasser, avec Razgatlioglu toujours en tête et qui pouvait s’attendre à bien augmenter son avance au championnat si les positions ne variaient pas. Van Der Mark et les deux Ducati officielles étaient de plus en plus proches du champion en titre. Mais à six tours de la fin, la Yamaha de Toprak a connu un problème technique, et le pilote turc a été contraint d’abandonner!

Puis Rinaldi et Redding se sont placés eux aussi devant Van Der Mark, et pour finir devant Rea. Les derniers tours ont vu un duel entre Ducati, et c’est Scott Redding qui l’a emporté, avec Bassani deuxième et Rinaldi troisième. Rea a pu limiter les dégâts, avec son principal rival hors course, en finissant 4ème, devant Van Der Mark. A ce stade, le pilote Kawasaki avait à nouveau un avantage, pas d’un point d’avance au championnat, mais de six points.

Revanche de Rea dans la course Sprint

Et le lendemain, la course Sprint s’est déroulée elle sous le soleil. A l’extinction des feux, et après le premier virage, le trio de tête était composé dans l’ordre par Razgatlioglu, Redding et Rea. Puis Rea s’est porté devant Redding et a commencé à partir en chasse de Razgatliolgu, qui a défendu avec brio sa première position. Quant aux deux BMW, celle de Van Der Mark a percuté celle de Sykes, noyant dans le gravier tout espoir de points pour le poleman. Mais à sept tours de la fin (il y en a dix pour une course Sprint), Lucas Mahias (Kawasaki) et Chaz Davies (Ducati) se sont percutés, le second des deux pilotes devant être emmené à l’hôpital pour cause de fractures. Le drapeau rouge a été brandi, la course stoppée. Elle a repris plusieurs minutes plus tard, cette fois-ci pour seulement cinq tours.

L’ordre de départ, changé en fonction des positions du dernier tour avant l’interruption, étaient le suivant: Razgatlioglu, devant Rea, devant Redding! Un contact entre les deux hommes forts du championnat dans les premiers virages a eu pour conséquence de reléguer Rinaldi, qui avait fait un excellent départ, loin de la tête. Puis la bataille a continué entre Rea et son adversaire turc, Rea semblant avoir un léger avantage. Andrea Locatelli a quant à lui chuté et Redding, qui avait un peu perdu le contact avec les deux rivaux, en évitant Locatelli, a dû passer par le bac à gravier. Il s’est retrouvé dernier.

Mais après une escarmouche de plus entre Rea et Razgatlioglu qui a fait perdre du temps au second, c’est le pilote Honda Alvaro Bautista qui s’est emparé de la deuxième place, un fait inhabituel pour cette saison du mondial Superbike. Razgatlioglu a fini par le repasser, mais le pilote Honda s’est accroché à sa troisième place et a pu la défendre jusqu’au bout, et même la reprendre des mains de Lowes. Rea s’est imposé devant son rival et Bautista. La course Sprint ne donne cependant que peu de points. Son principal intérêt est la position qu’elle permet d’avoir sur la grille de départ de la deuxième et dernière course, le même jour.

Victoire de Rinaldi dans la dernière course

Rea était donc placé en première position, devant son adversaire aux couleurs bleues, avec Bautista troisième. Razgatlioglu a pris le meilleur départ, et il a commencé à mener la meute. Rea, un peu dépassé au premier virage, a vite repris la deuxième place, devant Bautista. Ce dernier était sous la pression de Rinaldi, tandis que Redding, onzième sur la grille, avait pu passer plusieurs concurrents et se trouvait dans le top cinq. Rinaldi a profité de sa bonne forme du moment pour passer Rea, qui a fait tout ce qu’il a pu pour récupérer la deuxième place, sans succès, jusqu’à ce qu’un nouveau drapeau rouge, causé par un incident entre Lucas Mahias et Tom Sykes, stoppe la course!

Le nouveau départ s’est fait selon les résultats de la course Sprint. Sans Lowes, qui était tombé au début de la course et avait été percuté par la moto de Lachlan Epis, puis emmené au centre médical pour des contrôles, ni Sykes, emporté au centre médical lui aussi pour des contrôles et des soins (commotion cérébrale). Cette fois-ci, il n’y aurait que 19 tours.

Grâce à un freinage exceptionnel, c’est encore une fois Razgatlioglu qui a pris la tête, suivi par Rinaldi et Rea. Le pilote Kawasaki a pu dépasser Rinaldi quelques virages plus tard, mais sans qu’un des trois pilotes prenne un avantage significatif. Puis, dans le deuxième tour, Rinaldi a repris son bien, et quatre tours plus tard, il s’est emparé de la tête de la course. Les deux pilotes, le rouge devant le bleu, ont alors haussé le rythme et ont laissé Jonathan Rea derrière, tour après tour, Toprak donnant tout ce qu’il avait pour rester au contact du pilote Ducati.

Rea a à nouveau eu une baisse de régime, et il a dû batailler comme un lion pour tenter de sauvegarder sa troisième place. Mais il s’est fait passer par Locatelli, puis par Redding, et enfin par Bautista!

un point d'avance

Tout devant, le pilote Yamaha numéro 54 avait réussi à revenir sur son adversaire, et même à la dépasser, et les deux pilotes ont commencé un nouveau duel qui a duré plusieurs tours, mais dont Rinaldi est sorti victorieux. Le pilote Ducati a remporté la course, devant Razgatlioglu, et la Ducati de Scott Redding, qui avait pu se défaire de Locatelli et contrer les assauts de Bautista.

un point d'avance
Un Michael Ruben Rinaldi qui peut être fier de son week-end à Barcelone.

Rea, lui, a fini en sixième place, clairement battu. Et Toprak Razgatlioglu termine le week-end avec un point d’avance!

Un point d’avance, c’est peu, mais si le pilote Yamaha montre la même détermination pour les prochaines course prévues à Barcelone, Rea aura beaucoup de mal à reprendre l’avantage. Pour les résultats complets de ces trois courses, c’est par ici. Et pour connaître le sort des pilotes suisses engagés à Barcelone en Supersport, c’est par ici.

Photos: DR
Source worldsbk.com

Article mis à jour le 20 septembre 2021 à 18:23

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements