Une Kawasaki Z 900 SE, avec de meilleurs freins et suspensions
Nouveauté

Une Kawasaki Z 900 SE, avec de meilleurs freins et suspensions

La marque japonaise annonce de nouveaux coloris sur son roadster fétiche, la Z 900, et une nouvelle version de ce modèle, la SE, avec des freins plus sportifs et des suspensions de même.

Elle s’appelle la Z 900 SE, et elle vient compléter la gamme des roadsters portant le nom générique Z chez Kawasaki. C’est en résumé une Z 900 plus haut de gamme, revue dans ses freins, ses suspensions, son coloris et bien sûr son prix.

Kawasaki n’annonce pas encore de prix ni de date de livraison précise, mais il s’agit d’un modèle 2022, dont les premiers exemplaires devraient arriver en Suisse au premier trimestre de l’an prochain.

Z 900 SE

La Z 900 SE hérite logiquement du même moteur et du même cadre que la cousine Z 900. Un quatre-cylindre en ligne liquide quadrisoupape de 948 cm3 qui délivre un maximum de 125 chevaux à 9500 tr/min, et un couple de pointe de 98,6 Nm à 7700 tr/min.

Comme sur la Z 900 standard, on a nu embrayage assisté et anti-dribble, ce qui facilite son utilisation et évite les blocages de la roue arrière lors de rétrogradages musclés. Il y a aussi un tableau de bord TFT en couleur, avec un module Bluetooth pour se connecter à un smartphone, des modes de pilotage électroniques, un ABS, et un contrôle de traction déconnectable.

Z 900 SE
Le style Sugomi partagé dans toute la ligne Z de Kawasaki se retrouve bien sûr sur cette nouvelle Z 900 SE. Elle se distingue visuellement surtout par des nuances de coloris (le sabot moteur est vert) et par des suspensions dorées.

Et bien entendu la SE est identique, du point de vue du design, à sa cousine moins chère et moins sophistiquée. Elle s’en distingue cependant visuellement par une combinaison de couleurs spécifique: vert et noir, avec un cadre vert brillant et des suspensions dorées.

Z 900 SE
L’amortisseur Öhlins S46 de la SE, avec sa bonbonne de gaz séparée.

A l’avant, la fourche inversée a les mêmes dimensions que celle de la Z 900, et comme elle, elle est réglable en précharge, et détente. Plus sur la SE, le réglage de la compression. A l’arrière, le changement est encore plus conséquent, puisque que la SE reçoit un amortisseur central de marque Öhlins, réglable en précharge, compression et détente, à l’action plus subtile et plus sportive que celle de l’amortisseur de la Z 900 standard (qui est lui aussi réglable, mais seulement en détente et précharge). Kawasaki prend la peine de préciser que cet amortisseur, doté d’une bonbonne de gaz séparée et d’une molette de réglage manuel de précharge, est de même facture que celui qui équipait feue la Z 1000 R!

Z 900 SE
Les nouveaux équipements de frein avant Brembo de la SE. Il y a aussi des câbles en acier tressé.

On a aussi une montée en grade du côté du freinage sur la nouvelle SE. Les disques, étriers et pistes des freins avant de la Z 900 SE sont de marque Brembo, une référence dans ce domaine. Il y a encore un maître-cylindre de frein avant de marque Nissin qui devient radial, et surtout un câble de commande en acier tressé avec une durite de type aviation. De quoi offrir certainement une plus grande endurance et un meilleur ressenti.

De plus amples informations, et tout particulièrement le prix pour la Suisse, seront communiquées lorsque nous les aurons! En attendant vous pouvez consulter le site web de Kawasaki Suisse, et relire notre essai en Espagne de la Z 900 actuelle (version 2020).

Sur le modèle Z 900 standard, Kawasaki annonce par ailleurs de nouveaux coloris pour 2022: « Pearl Robotic White » et « Metallic Matte Graphenesteel Gray », ce qui signifie en gros blanc et gris avec des accents rouges, « Candy Lime Green » et « Metallic Spark Black » (vert et noir), ou « Metallic Spark Black » et « Metallic Flat Spark » (deux noirs différents, avec des accents verts).

Photos: DR
Source comm. Kawasaki

Article mis à jour le 24 septembre 2021 à 08:42

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements