Pecco Bagnaia remporte sa première victoire en MotoGP à Aragon!
MotoGP 2021

Pecco Bagnaia remporte sa première victoire en MotoGP à Aragon!

Le jeune pilote Ducati a tenu bon face aux assauts de l’octuple champion du monde Marc Marquez (Honda), sur un circuit que le hérault de Honda apprécie et où il est le roi. Le champion en titre Joan Mir décroche la troisième marche du podium, tandis que le leader du classement Fabio Quartararo, en difficultés, réussit à sauver une huitième place.

L’Italien Francesco Pecco Bagnaia (de son vrai nom Francesco Bagnaia) est actuellement deuxième du classement provisoire du championnat MotoGP 2021 (lire notre compte-rendu du GP précédent). Et il a posté le meilleur temps samedi sur le circuit Motorland d’Aragon, devant son coéquipier au sein du team Ducati Corse Jack Miller. Avec comme troisième sur la grille de départ l’homme en tête du classement, le pilote Yamaha Fabio Quartararo.

Le pilote Ducati a pu conserver la tête de la course dès le départ et le premier virage, mais con coéquipier a viré un peu trop large, ce qui a a permis à un certain Marc Marquez (Honda, 4ème sur la grille) de s’insérer à la deuxième place, alors que Quartararo était relégué à la cinquième place, derrière Aleix Espargaro (Aprilia). Toujours dans ce premier tour, Alex Marquez (LCR Honda), le frère de Marc, a perdu le contrôle de sa machine et est parti à la faute.

MotoGP Aragon
Le départ de la course sur le circuit du Motorland Aragon. On voit les deux Ducati rouges de Bagnaia et Miller, ainsi que l’Aprilia d’Aleix Espargaro, tout à droite. Marc Marquez, sur la Honda rouge-jaune et blanche, va gagner plusieurs dizaines de mètre au freinage qui va suivre…

L’homme fort du championnat, malgré sa troisième place en qualifications, avait des difficultés à tenir le tempo des pilotes les plus rapides en course. Il a passé la sienne à défendre bec et ongles sa place, mais n’a pas pu empêcher d’abord Joan Mir (Suzuki), puis Jorge Martin (Pramac ducati). Il s’est alors retrouvé menacé par le pilote KTM Brad Binder.

En tête de course, Francesco Pecco Bagnaia et Marquez ont commencé à asséner des rythmes très rapides et ils ont vite commencé à s’éloigner de Jack Miller. Et au 4ème tour, les deux pilotes avaient déjà une avance d’une demi-seconde, avec Bagnaia solidement installé en tête et très régulier, alors que Marquez essayait à chaque tour de refaire son retard dans les freinages de certains virages, notamment le chicane du Motorland. On rappelle à toues fins utiles que l’octuple champion du monde Marc Marquez souffre encore de son épaule après ses déboires de l’an passé, et qu’il n’est pas encore à 100% de ses capacités!

Comme la quasi totalité des pilotes avait choisi des pneus souples pour l’arrière, il était important de pouvoir ne pas trop les maltraiter durant la première moitié de course, afin de pouvoir compter sur eux vers la fin. Cet état de de fait a eu pour conséquence que très peu de concurrents ont tenté de prendre un avantage décisif durant cette partie de la course. Et donc les écarts entre les six premiers étaient réduits.

Cela n’a pas résolu pour autant les problèmnes de Fabio Quartararo, qui s’est fait passer par le duo KTM Binder-Iker Lecuona, et qui s’est alors retrouvé neuvième, avec Takaaki Nakagami (Idemitsu LCR Honda) qui se faisait lui aussi menançant.

Après 8 tours, l’écart entre la paire Bagnaia-Marquez et Miller était de 1,2 seconde, puis il est passé à 1,9 seconde. Puis Jack Miller a fait une erreur, est sorti de la piste et a laissé ce faisant Espargaro et Mir se mettre en position de dérocher la dernière place du podium. Puis le champion en titre Joan Mir a profité d’une petite porte pour se placer devant le pilote Aprilia. Mais l’écart vis-à-vis des deux hommes de tête était à ce moment (passé la mi-course) déjà de 3,3 secondes, et il allait grandissant.

Pecco Bagnaia
Sept fois, Marc Marquez (93) a placé sa Honda à l’intérieur du virage pour prendre l’avantage sur Pecco Bagnaia (63). Sans succès!

Marc Marquez a choisi ce moment, alors qu’il restait cinq tours, pour jouer son va-tout, se rapprocher encore de Pecco Bagnaia et tenter de lui ravir la victoire. Il a plusieurs fois fait l’intérieur au pilote Ducati, qui a pu à chaque fois le repasser à l’accélération, Marquez étant un peu trop large. En tout, le champion Honda a exécuté sept tentatives, dont la dernière, dans le dernier tour, l’a fait s’écarter encore plus de la trajectoire. Et à partir de là il ne pouvait plus rien espérer.

Pecco
Pecco Bagnaia a franchi la ligne d’arrivée avec une avance suffisante (6 dixièmes) sur Marc Marquez.

Francesco Pecco Bagnaia a franchi la ligne avec six dixièmes d’avance et a ainsi enfin obtenu sa première victoire dans la catégorie reine! Marquez a décroché la deuxième place, loin devant Joan Mir qui se trouvait à son tour à une bonne distance d’Aleix Espargaro. C’est le sixième podium pour le pilote Suzuki (troisième du classement général) cette année.

Pecco Bagnaia
Bagnaia et Marquez au parc fermé.

Jack Miller a suivi en cinquième position, devant le rookie Enea Bastianini (champion Moto2 en titre, sur une Ducati satellite du team Avintia) enchanté d’avoir obtenu son meilleur classement de l’année. « Bestia » s’est même permis le luxe de battre l’officiel KTM Brad Binder de 3 dixièmes, avec Quartararo en huitième position – grâce notamment à une erreur de Lecuona, onzième. Jorge Martin s’est emparé de la neuvième place, tout près de Quartararo, avec Nakagami dans son sillage.

Joan Mir
Joan Mir (Suzuki), le troisième homme.

Pour les résultats complets, c’est par ici.

C’est le deuxième plus mauvais résultat de la saison pour Fabio Quartararo, mais son avance au championnat fait qu’il a encore 53 points d’avance pour les cinq courses qui restent jusqu’à la fin de la saison. Francesco Pecco Bagnaia est toujours deuxième.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 12 septembre 2021 à 19:17

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements