Superbike – doublé dominical pour Jonathan Rea à Estoril
Mondial Superbike

Superbike – doublé dominical pour Jonathan Rea à Estoril

Le champion en titre a bien négocié les dix tours de la course sprint dimanche, et l’a terminée devant Toprak Razgatlioglu et Scott Redding. Dans la course numéro deux, Rea a mis un maximum de pression sur Redding, et ce dernier, qui venait d’être dépassé pour le lead, a craqué et est tombé. Chaz Davies s’est hissé au deuxième rang, devant Razgatlioglu (3ème malgré une double pénalité Long Lap!).

C’est le doublé dominical pour le multiple champion du monde Superbike Jonathan Rea (KRT). Battu la veille par son rival Scott Redding (Ducati) et le pilote Yamaha Toprak Razgatlioglu, le Nord-irlandais a remis les pendules à l’heure le lendemain, d’abord dans la course sprint (appelée aussi Superpole Race, en bon français), puis dans la course numéro deux (d’une longueur « normale »).

On s’en souvient le pilote Kawasaki avait signé le meilleur temps de la Superpole samedi, ce qui lui assurait la première place sur la grille de départ de la couse sprint dimanche. Avec toujours, juste derrière lui, Scott Redding, et, en troisième position, Razgatlioglu. Et cette fois-ci, Rea ne s’est pas laissé « faire les freins » par Redding au premier virage – manoeuvre exécutée le samedi, dans la course numéro un (lire notre compte-rendu).

L’homme en vert a donc viré en tête, et il a très bien géré les dix tours de cette course en format court, qui décide en Superbike de l’ordre de départ des neuf premiers pilotes sur la grille de la course numéro deux le même jour. Sur sa moto revêtue de pneus durs, il a été assez rapidement passé par ses deux rivaux en rouge et en bleu avec leur machines chaussées de gommes plus tendres, dans les tout premiers tours.

Mais Rea savait que la fin de la course, même courte, pouvait lui donner un avantage, ses pneus étant moins sensibles à l’usure. Et Redding, en tête, a commis un erreur au virage numéro six, freinant trop « profondément » et élargissant ainsi trop sa trajectoire. Il n’en fallait pas plus pour que le pilote Yamaha et le champion en titre le laissent derrière, et même pour que Garrett Gerloff (Yamaha) fasse de même.

doublé dominical
Dans les derniers tours de la course sprint, Rea (numéro 1) a pu prendre assez d’avance sur Razgatlioglu et Redding.

Il a alors fallu un peu de temps à Redding pour retrouver son rythme, et reprendre la troisième place. Mais devant Rea avait trouvé la bonne stratégie pour vaincre Razgatlioglu, très efficace au freinage en bout de la ligne droite, et le numéro un n’allait plus être inquiété. Ni d’ailleurs le numéro 54, qui a pu conserver la deuxième place devant Scott Redding.

La course numéro deux

Pour le départ de la course numéro deux, Rea conservait son bien, et Redding concédait un rang à Razgatlioglu. Michael Ruben Rinaldi, le coéquipier de Redding, a pu grignoter une place et décrocher la 5ème position sur la grille de départ, juste derrière Gerloff. Chaz Davies (Ducati), mal qualifié (15ème), a lui aussi pu améliorer son placement (), tout comme Alvaro Bautista (Honda) et Alex Lowes (Kawasaki).

Au départ de la course 2, encore une fois, c’est Scott Redding qui a pris les commandes, et cette fois-ci devant son camarade de box Rinaldi! Rea, lui, se retrouvait quelques rangs derrière. Mais un premier coup du sort s’est abattu sur le nouveau pilote officiel Ducati, en la personne de Gerloff qui a perdu le contrôle de sa Yamaha au freinage et qui est venu littéralement balayer le malheureux Rinaldi. Les deux hommes ont été forcés de se retirer de la course.

Cette péripétie a permis à Rea de se rapprocher du duo de tête, composé à ce moment-là et dans l’ordre de Torpak Razgatlioglu, qui semblait avoir le meilleur tempo, et de Redding. Mais un deuxième coup du sort a frappé cette fois-ci le pilote Yamaha, à qui l’on a annoncé qu’il devait effectuer une double pénalité Long Lap (en suivant un chemin plus large dans le virage dédié) pour être parti avant l’extinction des feux! Razgatlioglu n’avait rien gagné par cette action involontaire, puisqu’il est parti sur quelques centimètres, s’est arrêté, puis est reparti. Mais les règles sont les règles.

A l’occasion du premier Long Lap, Jonathan Rea s’est donc emparé de la deuxième place, et il s’est mis à harceler Redding, qui se défendait bien. Le Nord-irlandais est passé une première fois, s’est fait immédiatement reprendre par le Britannique, puis a fait le coup une seconde fois… et quelques virages plus loin Redding se mettait au sol en voulant repasser par l’intérieur. Le doublé dominical était alors bien en ligne de mire pour le champion Kawasaki!

doublé dominical
Redding part vers le bac à gravier, tandis que Rea cruise vers la victoire.

A partir de là, le numéro un allait consolider son avance, comme à son habitude, et franchissait la ligne d’arrivée en solitaire. Du fait du second Long Lap de Razgatlioglu, notamment, la deuxième place est revenue à Chaz Davies, qui avait de fait aussi un excellent rythme dans cette course. Et la dernière marche du podium a été décrochée par le pilote Yamaha, avec une avance suffisante sur Alex Lowes. On note encore la bonne cinquième place du champion en titre Supersport et rookie en Superbike, Andrea Locatelli (Yamaha), et la sixième place de Michael Van Der Mark, meilleur représentant BMW… devant le meilleur pilote Honda, Alvaro Bautista, qui revenait de loin sur la grille de départ.

Quant à Scott Redding… il a repris le guidon de sa Panigale V4 et a fait tout ce qu’il a pu pour terminer 14ème, donc dans les points. Mais la direction de course lui a infligé une pénalité pour les mêmes raisons que celle donnée à Razgatlioglu. Et comme la décision est tombée après la fin de la course, il a été rétrogradé de deux places, et n’a donc marqué aucun point!

Pour le classement complet, voir le site du mondial Superbike.

Au général, Jonathan Rea profite bien de son doublé dominical et a une avance de points sur Toprak Razgatlioglu, ce dernier prenant la deuxième place à Scott Redding.

Photos: DR
Source worldsbk.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements