Pirelli Diablo Rosso IV, mieux qu’avant, et sur mesure à l’arrière
Pneus sportifs

Pirelli Diablo Rosso IV, mieux qu’avant, et sur mesure à l’arrière

Le manufacturier présente la quatrième génération de son produit sportif fait pour la route, avec des solutions techniques différentes sur la gomme postérieure selon les tailles choisies (et donc la puissance à passer au sol), et avec plusieurs améliorations, dont une construction bigomme à l’avant. Avec, toujours, l’objectif de garantir une bonne adhérence, une bonne maniabilité, et un comportement rassurant sur le mouillé. Ces Diablo Rosso visent aussi les trails sportifs…

Quand on dit Diablo Rosso à un (ou une) motard, la première pensée qui vient est une route de col avec plein d’occasions pour prendre l’angle maxi. Ce pneu sportif pour la route connaît un franc succès depuis son introduction en 2002. Il en est à présent à sa quatrième génération, Pirelli lançant cette année le Diablo Rosso IV, d’abord dans les tailles les plus courantes, puis progressivement dans toutes les mesures annoncées (il y en a 5 pour l’avant, 10 pour l’arrière).

La nouvelle version du pneu Pirelli sportif routier est censée en offrir plus en termes d’adhérence et de maniabilité, que ce soit sur route sèche ou mouillée. Et ce sans péjorer la longévité des gommes. Cet objectif, toutes les évolutions de pneus routiers le poursuivent, bien sûr. Ce qui varie, ce sont les moyens mis en oeuvre pour l’atteindre.

Chez Pirelli, on explique y arriver en adoptant une nouvelle construction bigomme pour le pneu avant, qui fait que la bande de roulement est composée de trois zones distinctes. La bande centrale, qui occupe selon le communiqué du manufacturier environ la moitié de toute la bande de roulement, est composée à 100% de silice, et est plus dure que les deux épaules. Ces dernières offrent ainsi une meilleure adhérence quand la moto est sur l’angle.

Diablo Rosso IV

Pour le pneu arrière, on a deux cas de figure, qui font que les nouveaux Diablo Rosso IV sont en quelque sorte faits sur mesure selon le type de moto, et donc selon la taille du pneu arrière. Pour toutes les tailles inférieures à 190/55 17, on a comme pour le pneu avant du bigomme, avec trois zones. Et avec les mêmes principes de base: plus dur au centre, plus tendre sur les bords. Ce qui change, c’est que la partie centrale s’étend latéralement sous les deux parties latérales, pour assurer « un meilleur équilibre thermique », une technique baptisée « Cap & Base » par la firme italienne. De quoi notamment avoir de bonnes performance par temps froid, et un comportement plus homogène dans toutes les situations.

Et si on dépasse les mesures précitées, par exemple pour le gros gommard arrière d’une vraie sportive, en 190 ou 200, on n’a plus trois, mais bien cinq zones différentes sur la bande de roulement, ce qui fait donc trois composés. Le plus extérieur, qui entre en contact avec l’asphalte sur l’angle maximal, est entièrement en noir de carbone, dérivé de celui que l’on utilise dans les championnats du monde d’endurance moto. Et comme pour la version à trois bandes, on a une construction de type Cap & Base.

Diablo Rosso IV
Pour les sportives (pneu arrière plus gros), Pirelli propose un gommard arrière construit de manière différente et capable d’encaisser les 180 à plus 200 chevaux que l’on trouve aujourd’hui dans ce segment.

Les profils des Diablo Rosso ont aussi été revus pour cette version IV. Sans entre dans tous les détails, le centre du pneu est plus pointu, et les bords sont moins incurvés. Cela donne un petit plus d’agilité tout en augmentant la surface en contact avec le sol, et donc la traction aussi, en virage.

Les rainures sont arrangées et dessinées de telle sorte que l’évacuation de l’eau est améliorée à l’avant. Et d’autres modifications donnent une plus grande stabilité à haute vitesse.

Diablo Rosso IV
Les rainures des Diablo Rosso IV sont revues par rapport aux III.

Enfin la carcasse des deux pneus utilise une ceinture en acier. Et les structures utilisent moins de cordes (mais plus rigides) que sur le Diablo Rosso III, laissant plus de place aux gommes, et donc améliorant l’amortissement, le feedback, etc.

Comme on l’a vu pour les mélanges de gommes, on a aussi un construction sur mesure pour le pneu arrière, dans les tailles à partir de 190/55. Avec des fibres de Lyocell, un mélange de pulpes de bois, qui résiste selon Pirelli mieux aux déformations et contraintes que d’autres matières. Dans l’ensemble, le pneu arrière Diablo Rosso IV, dans ses plus grandes mesures, est parfaitement apte à non seulement supporter les plus de 200 chevaux qui déboulent sur certains modèles sur la roue arrière, mais devrait aussi conserver ses qualités dans ces conditions de roulage, et oeuvrer en harmonie avec les systèmes modernes d’aides au pilotage, de plus en plus répandus.

Diablo Rosso
Les nouveaux Diablo Rosso IV visent aussi les utilisateurs de trails sportifs.

On note au passage que les Diablo Rosso IV ne s’adressent pas qu’aux pilotes de sportives ou de roadsters sportifs, mais aussi aux utilisateurs de trails de voyage… certes plutôt sportifs, car on ne trouve pas pour nouveau modèle Pirelli de mensurations allant au delà des 17 pouces à l’avant.

Voici pour indication les mesures et spécifications disponibles, ainsi que la partie de l’année où elles commenceront à être disponibles (Q1 étant le premier quart, Q2 le deuxième, etc.):

A l’avant

  • 110/70 R 17 M/C 54 H TL Q4
  • 110/70 ZR 17 M/C 58W TL Q3
  • 120/60 ZR 17 M/C (W) TL  Q3
  • 120/70 ZR 17 M/C (58W) TL Q1
  • 120/70 ZR 17 M/C (58W) TL (C) CCC Compliant Q4

A l’arrière

  • 140/70 R 17 M/C 66 H TL Q4
  • 150/60 R 17 M/C 66 H TL Q4
  • 150/60 ZR 17 M/C 66W TL Q3
  • 160/60 ZR 17 M/C (69W) TL Q1
  • 180/55 ZR 17 M/C (73W) TL Q1
  • 180/55 ZR 17 M/C (73W) TL (C) CCC Compliant Q4
  • 190/50 ZR 17 M/C (73W) TL Q4
  • 190/55 ZR 17 M/C (75W) TL Q1
  • 200/55 ZR 17 M/C (78W) TL Q1
  • 200/60 ZR 17 M/C (80W) TL Q4

Si vous voulez en savoir plus sur les pneus Pirelli, vous pouvez vous adresser à votre revendeur spécialisé, garage, concessionnaire, atelier… en allant notamment consulter notre Annuaire des professionnels de la moto. Vous pouvez aussi « feuilleter » le site du distributeur-importateur suisse Pneuservice, partie intégrante du groupe suisse Hostettler.

Photos: DR
Source comm. Pirelli

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements