Essai – Le D’elight 125 prend un air délicieusement rétro!
Yamaha

Essai – Le D’elight 125 prend un air délicieusement rétro!

Elégant, Léger, pratique, économe et surtout pas cher… la version 2021 du scooter urbain de Yamaha a tout pour séduire les jeunes, avec une cible clairement affichée, la gent féminine!

Le D’elight 125 version 2021 est destiné aux jeunes, qu’ils soient filles ou garçons, c’est certain. Pour preuve: la mise en avant promotionnelle comporte toujours une jeune fille au guidon du D’elight 125…

Et ça tombe plutôt bien, particulièrement pour la Suisse qui, depuis le 1er janvier, autorise l’accès au permis 125 cm3 (lire nos informations) dès l’âge de 16 ans.

Yamaha D'elight
Léger et très agile, le D’elight 125 arbore des formes rétros très élégantes.

Ceci répété, ce scooter 125 possède nombre d’atouts prêts à séduire les jeunes pendulaires urbains. Nous en avons pris le guidon sur quelques kilomètres dans les endroits touristiques de Florence.

Yamaha
Le D’elight est aussi séduisant dans sa version rouge (Lava Red).

Le D’elight 125 séduira les jeunes d’abord par son look « latin » et ses formes élégantes tendance rétro. A témoin, l’affichage des informations analogiques concernant la vitesse, avec en incrustation un petit affichage digital permettant de visualiser l’heure, la consommation d’essence et le kilométrage.

La consommation d’essence fait partie des atouts du D’elight 125. Yamaha annonce une autonomie de 306 kilomètres avec un plein de 5,5 litres. Epatant!

Ses lignes galbées se révèlent sensuelles et l’équipement des clignotants à ampoules est parfaitement intégré à la face avant. Le phare à ampoules dont le position est en LED ainsi que le poste de commande sont quant à eux dissociés du tablier et suivent les mouvements du guidon.

Autre atout du D’elight 125 adoubé par les pendulaire urbains: le plancher plat! Idéal pour y attacher un « Longchamp » ou le sac à « commis » Migros. Ou Coop ou… No Limits!

Sur les quelques kilomètres parcourus dans les rues florentines, nous nous sommes bien amusés en nous faufilant dans le trafic avec une aisance surprenante.

En fait, pas si surprenante que ça. Car grâce à son poids plume de 101 kilos tous pleins faits, le D’elight 125 permet toutes sortes d’acrobaties. Un poids tellement léger qu’on peut presque n’utiliser qu’une main pour le dresser sur la béquille centrale!

Par contre, le poids plume du D’elight le rend certes très agile, presque trop dira-t-on. Sur des routes parsemées de pavés voire de trous, les suspensions font un bon travail mais atteignent vite leurs limites avec un pilote d’un poids de 75 kilos.

A l’arrêt, le D’elight 125 dévoile encore un autre atout: la (grosse) contenance de son coffre de 36 litres dans lequel on peut loger, entre autres objets du quotidien, un casque intégral ou deux « Jets » (casques sans mentonnière).

Le D'elight 125
Avec un volume de 36 litres, on peut loger bien plus qu’un « Jet ».

Bien évidemment, le D’elight 125 mouture 2021 est maintenant propulsé par le monocylindre Blue Core mis aux normes Euro 5. Passage obligé qui lui permet néanmoins de conserver les performances affichées en Euro 4. Les quelques montées empruntées lors de notre essai ont démontré que ses 8,4 chevaux suffisent, car ils sont répartis de façon très linéaire dès l’ouverture de la poignée des gaz, et ne donnent aucun signe de fatigue prématurée. On pense tout de même que l’exercice en duo sera plus compliqué.

Le D’elight 125 possède encore quelques particularités… Ses roues de 12 pouces à l’avant et de 10 puces à l’arrière permettent une agilité incroyable du scooter et une réduction des coûts. Ce modèle sera vendu en Suisse au prix canon de 2990 francs. Dans les faits, ces dimensions de roues particulières sont un héritage des premiers modèles du D’elight 125 destinés en premier lieu aux marchés asiatiques.

Yamaha
Un tableau de bord délicieusement rétro!

Autre particularité visant une réduction des coûts, le D’elight 125 n’arbore pas un freinage ABS, mais un freinage combiné, efficace on le précise, avec un disque à l’avant et un tambour à l’arrière. Oui, la loi autorise ce système sur des 125 cm3. A l’usage du levier gauche, l’avant et l’arrière freinent simultanément et lors d’une action sur le levier droit, seule la roue avant est freinée.

A la moindre recherche d’une réduction des coûts, ce D’elight 125 n’est pourtant pas un scooter à qualifier de « cheap ».

Le D'elight 125
Pas de Smart Key pour le D’elight 125 mais un système Start & Stop!

Il arbore fièrement un système Start & Stop qu’on peut désactiver. Il entrera en fonction une fois le moteur chaud, à environ 72 degrés. Un gage d’économie… de carburant, cette fois!

Alors, « vanille pour les filles (D’elight 125) ou fraise (NMAX 125) pour les balèzes », Yamaha propose deux scooters urbains, faites votre choix!

Photos: Yamaha/DR

Article mis à jour le 13 mars 2021 à 05:33

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements