Règles de la circulation: ce qui change en 2021
Législation

Règles de la circulation: ce qui change en 2021

Le Conseil fédéral a décidé d’apporter quelques petites (et moins petites) modifications aux codes routiers qui ont un impact aussi sur les utilisateurs de motos et de scooters. Cela concerne la circulation sur autoroute – on peut par exemple à présent devancer, sous certaines conditions, une colonne par la droite –, la vitesse limite avec une remorque, mais aussi les règles s’appliquant aux vélos et aux enfants, et la réglementation du stationnement.

Enfin, nous avons tourné la page 2020 et nous espérons que ce nouveau chapitre sera plus favorable à notre pratique motorisée. Le conseil fédéral nous a d’ailleurs concocté une série de mises à jour sur les règles de circulation, dans le but d’améliorer sécurité et fluidité sur nos routes helvètes, que nous allons décortiquer pour vous à travers ces lignes. Nous ne revenons pas sur les nouvelles règles s’appliquant aux permis de conduire, thème déjà abordé en détail dans un de nos articles.

La circulation sur autoroute:

-Le principe de la fermeture éclair en cas de suppression de voie:

En cas de suppression d’une voie de circulation, le principe de la fermeture éclair s’appliquera désormais obligatoirement. Ce principe vaut à la fin de chaque voie, par ex. lors d’un passage de trois à deux voies ou en présence d’un accident ou d’un chantier. Il consiste à utiliser les deux voies de circulation jusqu’à la suppression de voie. Les véhicules circulant sur la voie maintenue laissent ceux circulant sur la voie coupée s’insérer à tour de rôle. L’objectif est d’éviter que les conducteurs se placent trop tôt sur la voie restante lors de suppressions de voies, comme c’est souvent le cas aujourd’hui. Le trafic pourra alors mieux s’écouler. Les conducteurs s’insérant sur la voie maintenue ne doivent toutefois pas forcer le passage, ils n’ont pas la priorité. Voici une vidéo explicative réalisée par l’Office fédéral des routes…

Désormais, le principe de la fermeture éclair sera également applicable en cas de ralentissement sur les bretelles d’accès autoroutières. Le non-respect de cette règle sera puni d’une amende d’ordre.

Le but est simple : fluidifier un trafic qui ne cesse d’accroitre sur nos autoroutes, et permettre d’éviter la création de bouchon aux abords des travaux comme c’est le cas aujourd’hui.

-Obligation de couloirs de secours:

Il sera désormais obligatoire de former un couloir de secours sur l’autoroute dès que les véhicules ne circulent plus qu’au ralenti. Cette règle sera valable même si les conducteurs ne voient ni n’entendent de véhicule d’intervention. Sur les autoroutes à deux voies, le couloir de secours devra être formé entre les deux. Sur les autoroutes à trois voies, les usagers le formeront entre la voie la plus à gauche et la voie du milieu. Le non-respect de cette obligation sera puni d’une amende d’ordre.
Soyons clair: la plupart des automobilistes suisses respectent cette consigne, nous passons ici à une obligation car une ambulance arrêtée est un patient en danger, chaque minute compte.

-Devancement par la droite:

Sur les autoroutes, l’obligation de tenir sa droite reste d’actualité. Désormais, si une file de véhicules se forme sur la voie de gauche (ou, sur les autoroutes à trois voies, sur la voie de gauche et/ou du milieu), les automobilistes ont le droit de les devancer par la droite avec la prudence qui s’impose, même en l’absence de file sur la voie de droite. Par contre, le dépassement par la droite (déboîter sur la droite et se rabattre ensuite sur la gauche) reste interdit et sera puni d’une amende d’ordre. La pratique auparavant était de tolérer cette manoeuvre, acceptée grâce à la jurisprudence (des décisions de justice sur des cas individuels). Elle devient à présent la règle officielle. Voici encore une vidéo de l’Ofrou pour que les choses soient claires.

Un bon en avant du conseil fédéral, toujours dans le même optique, attention aux abus! Il restera à savoir combien de centaines de mètres ou de kilomètres il faudra faire dans la voie de droite avant de pouvoir à nouveau se porter sur celle de gauche.

-100 km/h pour les trains routiers légers (les remorques):

Les conducteurs de voitures de tourisme ou de livraison tractant une remorque pourront rouler à une vitesse maximale de 100 km/h sur l’autoroute, contre 80 km/h juqu’alors. La remorque ne doit pas peser plus de 3,5 tonnes et doit être adaptée pour rouler à cette vitesse, de même que le véhicule tracteur et les pneumatiques. Avant de prendre la route, il est recommandé d’éclaircir les questions relatives à la vitesse et au poids maximaux avec le revendeur ou l’importateur, ou auprès du service des automobiles à l’occasion du contrôle du véhicule.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour nos livreurs et pour ceux et celles qui vont faire du circuit ou doivent transporter une moto jusqu’à l’endroit où ils ou elles vont s’en servir. 

 
La mobilité dite douce:

Règles de la circulation


Autorisation de tourner à droite au feu rouge pour les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs:

D’autres nouvelles règles de circulation concernent les vélos et les piétons. «Au feu rouge, on s’arrête!». Ce principe restera valable. La nouveauté concerne les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs, qui seront désormais autorisés à tourner à droite au feu rouge en présence d’un panneau ad hoc pourvu d’un vélo jaune et d’une flèche. Lors de cette manœuvre, ils devront prêter attention aux piétons et à la circulation transversale, ces derniers ayant la priorité. En l’absence de signalisation complémentaire, les vélos et les cyclomoteurs sont tenus de s’arrêter au feu rouge.

Cette reforme ne va probablement pas faire l’unanimité, surtout dans les villes comme Genève ou les tensions sont déjà plus que présentes entre les différents utilisateurs de la route…


Circulation à vélo des enfants d’école primaire sur le trottoir :

À l’avenir, les enfants pourront rouler à vélo sur le trottoir jusqu’à l’âge de douze ans, mais uniquement en l’absence de piste ou de bande cyclable. Ils devront toutefois prêter attention aux piétons, étant donné que ces derniers sont prioritaires.
Ce nouveau point fait actuellement débat en Suisse et n’est pas vu d’un très bon oeil par bon nombre de spécialistes de la sécurité routière.

Rues cyclables:

Des rues cyclables pourront désormais être aménagées dans les zones 30. Les véhicules qui y circulent ont la priorité lorsqu’une route débouche sur ces rues. Autrement dit, le principe de la priorité de droite en vigueur jusqu’ici dans les zones 30 ne s’applique pas au niveau des rues cyclables. Un signal «Stop» ou «Cédez le passage» est installé par conséquent sur les routes non prioritaires. Il est possible, mais pas obligatoire, de signaler au sol une rue cyclable au moyen de pictogrammes de vélo jaunes. La vitesse de 30 km/h reste valable.

Stationnement pour les deux-roues:

Pour ce qui est du stationnement, le symbole «Station de recharge» est désormais créé. Il permettra de désigner les aires de de stationnement équipées d’une station de recharge pour les véhicules électriques. Les cases de stationnement disposant d’un tel équipement pourront dorénavant être peintes en vert, afin de permettre aux automobilistes (et aux utilisateurs de deux-roues motorisés électriques, motos et scooters) de repérer plus rapidement les stations de recharge.

Une dernière nouveauté qui ne va certainement pas susciter l’enthousiasme des motards et scootéristes est la possibilité pour les communes d’édicter des émoluments de stationnement aussi pour ces catégories de véhicules. La base légale est désormais là. Ce qui ne veut pas dire que lesdites communes doivent le faire.

Ce n’est peut-être pas la refonte de la législation routière dont nous rêvions secrètement, mais cela démontre la prise de position du conseil fédéral face à l’accroissement du nombre d’usager routier et à la recrudescence des bouchons sur notre réseau routier. Cette mise à jour avantage aussi la mobilité douce en milieu urbain. Nous espérons sincèrement que ce dépoussiérage n’est que le prémisse d’une évolution de la législation routière.           

Photos: DR
Source Ofrou, ...

Article mis à jour le 5 janvier 2021 à 22:00

Auteur

Sébastien

Sébastien

Cebb, vaudois, la trentaine, dont la moitié passée sur deux roues! Addict aux sensations et grand passionné de technique, je me fais un devoir de vous faire rêver lors de mes essais.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

  • Oudart

    Bonjour,
    Petite précision quand au 100Km/h avec une remorque légère. Vous avez écrit que la remorque ne doit pas peser plus de 3.5T, ce n’est pas le poids de la remorque mais bien le poids de l’ensemble véhicule tracteur+remorque…. On y arrive vite avec un gros SUV (grosse charge utile et véhicule lourd) et une remorque pour plusieurs motos avec également une grosse charge utile .

    • Cebb oz

      Bonjour Oudart, ces informations viennent directement de la confédération, le poids de l’ensemble ne rentre pas en compte dans le cas de la limitation de vitesse … que le poids de votre ensemble soit supérieur ou inférieur à 3500 kg, la limitation de vitesse est depuis le 1er janvier 2021 est de 100km/h .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements