Gajser réalise sa première double victoire, dans le sable
MXGP 2020

Gajser réalise sa première double victoire, dans le sable

Le champion en titre du MXGP a dominé ce troisième Grand Prix motocross programmé à Lommel en empochant « facilement » la première manche et en menant la charge avec sa Honda après une chute dans la seconde. Il devance sur le podium le pilote Kawasaki Romain Febvre et le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha). Jorge Prado (KTM), en isolement, ayant dû renoncer au Grand Prix, Seewer reprend la troisième place du général. Bonne performance du Genevois Arnaud Tonus (Yamaha), qui se retrouve dans le top six. En MX2, première victoire de GP pour Ben Watson (Yamaha).

Il est en tête du championnat MXGP cette année (2020) et c’est aussi le champion en titre 2019. Mais Tim Gajser n’avait pas encore réussi en 2020 à remporter une double victoire, à la fois premier dans la première et la seconde manche d’un Grand Prix. C’est désormais chose faite, et de la plus belle des façons, dans le sable lourd et humide de Lommel, en Belgique, à l’occasion du GP de Lommel, justement. Le troisième en quelques jours à se dérouler sur cette piste.

On rappelle que l’un des principaux rivaux de Gajser, le jeune double champion MX2 Jorge Prado (KTM) ne participait pas au Grand Prix de Lommel, parce qu’il avait été testé positif au coronavirus. Et qu’il devait donc se mettre en isolement (lire notre article). Jorge Prado était troisième au classement général provisoire du mondial avant ce troisième rendez-vous à Lommel, tout près du deuxième, Antonio Cairoli.

Cette remarque n’enlève absolument rien au mérite du pilote officiel Honda, qui a pu obtenir le meilleur temps des essais chronos, sur une piste rendue encore plus lourde que d’habitude par de la pluie. Le tracé avait été légèrement modifié par rapport aux deux premiers Grand Prix de dimanche et de mercredi passés, de manière à la rendre un peu moins bossue.

Au tomber de grille, Tim Gajser n’a pas répété l’erreur du Grand Prix de Limbourg (Lommel numéro 2, lire notre dernier compte-rendu), mais a placé sa CRF 450 WR en tête du peloton, négociant parfaitement le premier virage. Il était suivi de plus ou moins près par le Suisse Jeremy Seewer sur sa Yamaha d’usine, par l’officiel KTM Antonio Cairoli et par Romain Febvre (Kawasaki). Jeremy avait pu décrocher le 10ème temps des essais chronos, durant lesquels il n’avait pas semblé totalement à l’aise avec sa moto.

double victoire
Le Suisse Jeremy Seewer, meilleur pilote Yamaha à l’issue de ce Grand Prix de Lommel.

Le Suisse Arnaud Tonus, l’un des deux coéquipiers de Seewer, semblait lui avoir retrouvé une bonne partie de sa forme et surtout de sa vitesse, puisque son temps lors des essais le plaçait carrément en deuxième position. Arnaud, qui avait dû faire une pause en Italie en raison d’une commotion et revenait dans la compétition à Lommel, a eu tout d’abord du mal a soutenir le rythme et l’intensité des courses dans ce sable traître. Mais il a manifestement retrouvé ses sensations lors de ce troisième rendez-vous à Lommel. Il a même pu rester dans le groupe de tête de cette première manche, allant jusqu’à s’emparer vers le milieu de la course de la quatrième position, derrière Seewer, et devant le troisième pilote Yamaha, Gautier Paulin.

Arnaud Tonus
Le Suisse Arnaud Tonus, numéro 4, a retrouvé sa vitesse et une bonne partie de son endurance.

Pour revenir au début de course, Cairoli, puis Febvre, ont pu passer Seewer dans le premier tour, Gajser étant toujours en tête. Puis le pilote Kawasaki a pris le dessus sur l’officiel KTM. Ces positions n’allaient pas vraiment évoluer, le Slovène étant trop rapide pour être rejoint. Et Seewer pas assez à l’aise pour reprendre la troisième place.

Tonus, lui, a perdu du temps en fin de course en devant changer de lunettes. Ce qui a fait les affaires de Gautier Paulin, de Brian Bogers, et de Jordi Tixier.

Malheureusement pour lui, le Suisse Valentin Guillod, qui avait décroché le 17ème temps aux essais qualificatifs, a eu des problèmes dans cette première manche et a dû abandonner.

Lors de la seconde manche, Gajser a à nouveau pris la tête à l’issue du premier virage, suivi cette fois par Arnaud Tonus (!), Febvre, Seewer et le Belge Jeremy Van Horebeek, coéquipier de Guillod dans le team Honda SR Motoblouz français.

double victoire
Le Français Romain Febvre (Kawasaki) a fait très bonne impression dans le sable de Lommel. Il n’a cependant pas pu décrocher la victoire, rattrappé par Gajser dans la seconde manche.

Mais Tim a commis peu après une petite erreur qui lui a fait perdre un peu de temps et a permis à Jeremy Seewer, alors deuxième, de s’emparer un moment des rênes de la course. Antonio Cairoli, lui, a chuté dans le premier tour à la suite d’un contact avec la roue avant de Paulin et a dû repartir de nettement plus loin dans le peloton. Il réussira finalement à remonter au dixième rang.

Gajser, lui, a livré une véritable démonstration, reprenant vite ses esprits et alignant des tours rapides (plus d’une seconde plus rapide que les leaders de la course). Il a dû batailler un moment pour dépasser Van Horebeek, puis les choses sont allées de mieux en mieux. A tel point qu’il a fini par rejoindre Romain Febvre en tête de la course et lui a fait l’extérieur au bout de quelques virages, avec une facilité déconcertante. Il allait alors foncer en avant, et franchir la ligne de finish avec bien 18 secondes d’avance sur le Français. Exactement ce qu’il fallait pour priver Febvre d’une double victoire et pour s’adjuger le Grand Prix.

double victoire
Nouvelle couleur de maillot et de pantalon à Lommel pour le leader Tim Gajser, qui aime bien le rose.

Seewer a pu clore cette seconde manche en troisième position, ce qui au vu des difficultés de Cairoli lui a aussi donné la troisième place sur le podium final, derrière Romain Febvre et bien sûr Gajser, très heureux d’enfin obtenir une double victoire. Tonus a fini cinquième, derrière Gautier Paulin. Ce qui lui vaut la sixième place de ce Grand Prix!

Valentin Guillod a pu terminer la seconde manche, en 18ème position, de quoi engranger trois points. Son coéquipier Van Horebeek a connu un malheureux souci de durite d’essence juste dans le dernier tour, alors qu’il était cinquième, tour qu’il n’a pas pu terminer.

Course 1 – top 10: 1 Tim Gajser (SLO, Honda), 36:25.583; 2 Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:22.638; 3 Antonio Cairoli (ITA, KTM), +0:39.629; 4 Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +0:55.783; 5 Gautier Paulin (FRA, Yamaha), +1:00.705; 6 Brian Bogers (NED, KTM), +1:09.550; 7 Jordi Tixier (FRA, KTM), +1:14.677; 8 Arnaud Tonus (SUI, Yamaha), +1:14.890; 9 Jeremy Van Horebeek (BEL, Honda), +1:23.600; 10 Clement Desalle (BEL, Kawasaki), +1:43.515;

Course 2 – top 10: 1 Tim Gajser (SLO, Honda), 36:31.050; 2 Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:18.740; 3 Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +0:23.084; 4 Gautier Paulin (FRA, Yamaha), +0:30.972; 5 Arnaud Tonus (SUI, Yamaha), +0:55.849; 6 Clement Desalle (BEL, Kawasaki), +1:10.025; 7 Brian Bogers (NED, KTM), +1:25.726; 8 Brent Van doninck (BEL, Husqvarna), +1:31.433; 9 Jordi Tixier (FRA, KTM), +1:36.101; 10 Antonio Cairoli (ITA, KTM), +1:49.623.

GP – top 10: 1 Tim Gajser (SLO, HON), 50 points; 2 Romain Febvre (FRA, KAW), 44 p.; 3 Jeremy Seewer (SUI, YAM), 38 p.; 4 Gautier Paulin (FRA, YAM), 34 p.; 5 Antonio Cairoli (ITA, KTM), 31 p.; 6 Arnaud Tonus (SUI, YAM), 29 p.; 7 Brian Bogers (NED, KTM), 29 p.; 8 Clement Desalle (BEL, KAW), 26 p.; 9 Jordi Tixier (FRA, KTM), 26 p.; 10 Jeremy Van Horebeek (BEL, HON), 18 p.

MXGP – World Championship Top 10 Classification: 1. Tim Gajser (SLO, HON), 583 points; 2. Antonio Cairoli (ITA, KTM), 509 p.; 3. Jeremy Seewer (SUI, YAM), 499 p.; 4. Jorge Prado (ESP, KTM), 476 p.

 

Pas de double victoire en MX2…

Dans la catégorie 250 cm3, le leader du championnat Tom Vialle n’a pas comme Gajser remporté une double victoire. Au contraire, c’est l’un des rares GP de l’année où il n’a pas fini sur le podium.

Le jeune Français avait pourtant débuté d’excellente manière sa première manche, prenant le Holeshot, puis la tête de la course, et ne pouvant que difficilement être inquiété par son rival pour le titre, le Belge Jago Geerts (Yamaha), qui a chuté et a dû repartir de très loin dans les rangs.

MX2 Lommel
Le départ de la course MX2.

Mais c’était sans compter sur la fougue du coéquipier de Geerts, le Britannique Ben Watson, qui s’est maintenu dans le groupe de tête et a commencé à poster des tours rapides, passant Maxime Renaux (Yamaha) puis, au dixième tour, le leader Vialle. Ce dernier allait aussi se faire avoir par Renaux, qui a décroché la deuxième place de cette première manche. Geerts, lui, n’a pu faire mieux que 13ème.

Ben Watson
Ben Watson sur sa Yamaha.

Dans la seconde manche, Geerts a mis toute son énergie dans le départ et s’est porté en tête, devant Vialle, mais aussi un solide Roan Van De Moosdijk (Kawasaki) et un non moins solide Thomas Kjer Olsen (Husqvarna). On relève la prestation du jeune Isak Gifting (GasGas), qui a surclassé successivement Olsen puis Vialle. Watson, en sixième position, a pu progresser au bout de plusieurs tours. Pour Geerts, le drame est arrivé au bout de quelques tours, avec une chute. Puis encore une autre chute un peu plus tard, et un septième rang au finish qui ne lui a pas permis de prendre des points à Vialle, ce dernier finissant sixième.

Tom Vialle
Tom Vialle (KTM) reste solidement en tête du mondial MX2.

Mais Watson, avec une 4ème place dans la seconde manche, a pu par contre remporter le Grand Prix de Lommel – pas sur une double victoire, mais peu importe – devant Van De Moosdijk et Renaux.

Course 1 – top 10: 1 Ben Watson (GBR, Yamaha), 36:15.672; 2 Maxime Renaux (FRA, Yamaha), +0:07.958; 3 Tom Vialle (FRA, KTM), +0:19.273; 4 Thibault Benistant (FRA, Yamaha), +0:27.475; 5 Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), +0:32.999; 6 Roan Van De Moosdijk (NED, Kawasaki), +0:38.393; 7 Jed Beaton (AUS, Husqvarna), +0:39.620; 8 Isak Gifting (SWE, GASGAS), +0:49.009; 9 Conrad Mewse (GBR, KTM), +0:49.770; 10 Cyril Genot (BEL, Yamaha), +1:01.312.

Course 2 – top 10: 1 Roan Van De Moosdijk (NED, Kawasaki), 36:37.993; 2 Isak Gifting (SWE, GASGAS), +0:07.808; 3 Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), +0:09.050; 4 Ben Watson (GBR, Yamaha), +0:14.966; 5 Maxime Renaux (FRA, Yamaha), +0:27.676; 6 Tom Vialle (FRA, KTM), +0:43.561; 7 Jago Geerts (BEL, Yamaha), +0:56.281; 8 Jed Beaton (AUS, Husqvarna), +1:05.561; 9 Alvin Östlund (SWE, Honda), +1:16.731; 10 Stephen Rubini (FRA, Honda), +1:21.612.

GP – top 10: 1 Ben Watson (GBR, YAM), 43 points; 2 Roan Van De Moosdijk (NED, KAW), 40 p.; 3 Maxime Renaux (FRA, YAM), 38 p.; 4 Thomas Kjer Olsen (DEN, HUS), 36 p.; 5 Isak Gifting (SWE, GAS), 35 p.; 6 Tom Vialle (FRA, KTM), 35 p.; 7 Thibault Benistant (FRA, YAM), 28 p.; 8 Jed Beaton (AUS, HUS), 27 p.; 9 Jago Geerts (BEL, YAM), 22 p.; 10 Alvin Östlund (SWE, HON), 21 p.

Photos: DR, Bavo/Honda Proracing, Ray Archer, Yamaha, mxgp.com
Source mxgp.com, comm. KTM, comm. Yamaha Racing, comm. HRC

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements