Boncourt et Racl’Ajoie veulent accueillir un show FMX 100% électrique
Motocross Freestyle

Boncourt et Racl’Ajoie veulent accueillir un show FMX 100% électrique

Samedi 10 octobre, la commune jurassienne aurait dû proposer dans le cadre du mini-festival de la raclette un spectacle de motocross freestyle avec le Suisse Mat Rebeaud, l’Allemand Rony Showman et le Français Sylvan Masson. Tous trois sur des motos Alta à moteur mû par des électrons. Mais le développement très récent de la pandémie de nouveau coronavirus a changé la donne.

Le spectacle serait 100% électrique, une première suisse, et sans doute européenne et mondiale, et il aurait dû avoir lieu le samedi 10 octobre à Boncourt, petite commune jurassienne de 1200 âmes. On parle ici de motocross Freestyle, autrement dit de FMX. Des acrobaties et des sauts sur des motos de dirt, avec trois pilotes spécialistes qui utilisent tous trois des motos électriques. Il s’agit, on s’en doute, du Suisse Mat Rebeaud, un pionnier à la fois de la discipline et, plus récemment, de la propulsion électrique, avec à ses côtés l’Allemand Ronny Showman et le Français Sylvan Masson.

Aurait dû, parce que bien que Mat Rebeaud et le maire de Boncourt aient présenté l’événement mardi dernier à la presse locale et spécialisée, on vient d’apprendre que cet événement n’aura pas lieu. Apparemment en raison du développement de la pandémie de nouveau coronavirus.

Ce show d’un genre inédit aurait distrait les visiteurs du festival Racl’Ajoie, mis sur pied par la commune avec les sociétés locales, les commerçants et les entreprises du coin comme chaque année, mais dont le concept avait été adapté pour tenir compte de la pandémie.

La manifestation est conçue pour accueillir au maximum 900 personnes, placées dans trois zones séparées de 300 places chacune. L’entrée est gratuite, mais les visiteurs et visiteuses doivent s’inscrire à l’entrée, en donnant leurs coordonnées, et s’annoncer quand ils partent. Pour qu’il soit possible de contrôler et limiter leur nombre, dans un premier temps, et de retracer d’éventuelles contaminations si elles se produisent. Dans les aires communes, les personnes qui circulent doivent porter un masque.

« Nous avons invité les commerçants à participer avec un stand, ils ne devront pas payer, l’électricité sera fournie gratuitement, précisait Lionel Maître. Et les sociétés locales se relaieront pour servir à la cantine centrale – en respectant toujours les consignes sanitaires. » Et le public se verrait remettre un jeu de couverts, d’assiettes et de verres qu’ils pourront rendre en repartant,  le tout étant recyclable. Il n’y apas de poubelle. L’écologie passe ici par la vaisselle aussi bien que par les motos!

Une rampe de lancement aurait dû être installée pour les Freestylers, avec à la réception le gros coussin gonflable rigide que Mat a déjà mis à profit cette année au Musée des Transports et plus récemment au Drive-In Freestyle à Payerne (lire notre article).

Le spectacle aurait de même été retransmis en direct live sur un écran géant de 24 mètres carrés installé par le groupe Ryser et visible de tous, comme à Payerne.

100% électrique
Mat Reabaud, à gauche, aux côtés de Luc Ryser (Ryser Groupe), du maire Lionel Maître, et, devant, de Raoul (à gauche) et Emeric, avec un vélo de Dirt.

Tout le monde connaît « Mat ». Son collègue Ronny Showman était présent à Payerne. Et le Français Sylvan Masson fêterait avec ce spectacle 100% électrique son premier spectacle sur sol européen après deux années passées à Las Vegas.

100% électrique
Les trois pilotes: le Suisse Mat Rebeaud, le Français Sylvan Masson et l’Allemand Ronny Showman.

« Il y a une surprise, ajoutait Mat. Deux jeunes spécialistes du vélo se produiront entre nos shows, en exécutant leurs figures! » Les deux spécialistes en question, Raoul et Emeric, frères, tous deux de Moutier, corrigent le pilote FMX en précisant que leurs vélos sont des vélos de « Dirt », pas de BMX. Eux aussi savent exécuter des tricks complexes, et ils font le Backflip!

Mat explique que le show est repoussé, pas annulé. En raison d’une forte hausse, toute récente, des cas de Covid-19 dans le canton du Jura. Mais il n’y a pour l’instant aucune date annoncée. Lionel Maître ajoute être en recherche d’une nouvelle date en novembre. « Si ce n’est pas possible, il faudra prévoir cela pour le printemps. En espérant que les conditions seront réunies. »

Photos: Roger Lohrer

Article mis à jour le 8 octobre 2020 à 09:10

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements