Morbidelli remporte sa première victoire dans la catégorie reine
MotoGP 2020

Morbidelli remporte sa première victoire dans la catégorie reine

Le pilote italien du team Petronas Yamaha a mené la course de bout en bout lors du Grand Prix de San Marino. Francesco Bagnaia, deuxième, sauve l’honneur de Ducati, et Joan Mir (Suzuki) souffle la troisième marche du podium à Valentino Rossi. Fabio Quartararo (Petronas Yamaha), victime de deux chutes et obligé à l’abandon, perd la tête du championnat au profit d’Andrea Dovizioso (Ducati).

Franco Morbidelli remporte le Grand Prix de San Marino et de la Riviera di Rimini, sur le circuit de Misano. Le pilote Petronas Yamaha était deuxième sur la grille de départ et a tout de suite pris les devants. Il n’ a été inquiété par Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha) que très brièvement lors d’une manoeuvre de dépassement qui n’a pas tenu. Et ensuite, il a ajouté une bonne distance entre sa Yamaha et les poursuivants.

Franco Morbidelli
L’Italien Franco Morbidelli remporte sa première victoire en MotoGP.

C’est la toute première victoire du champion Moto2 en catégorie reine. Et ce triomphe contraste amèrement avec le désastre vécu à Misano par son coéquipier Fabio Quartararo (numéro 20), leader du championnat jusqu’ici, qui avait pourtant été rapide dès les premiers essais et avait décroché la troisième place sur la grille. Fabio a moins bien réussi son départ que Morbidelli et s’est retrouvé derrière le poleman Maverick Vinales (Monster Energy Yamaha), en difficulté en début de course. Mais qui ne s’est pas laissé facilement dépasser par le Français.

Fabio Quartararo
Fabio Quartararo a chuté après avoir enfin dépassé Maverick Vinales.

Et lorsque Fabio « El Diablo » Quartararo a enfin pu exécuter une manoeuvre décisive, ce fut pour perdre l’avant quelques centaines de mètres plus loin. Le numéro 20 a pu remonter en selle de sa M1, mais il se trouvait alors en 20ème position et n’avait que très peu d’espoir d’engranger ne serait-ce qu’un point. Il est même rentré brièvement aux stands, puis est revenu sur la piste… et a chuté une seconde fois. Sans doute parce que ses pneus n’étaient plus à la bonne température. Il a alors dû abandonner la course.

Entre-temps, « Franky » Morbidelli était toujours solidement en tête. Jack Miller (Pramac Ducati), bien placé derrière Rossi, a dû céder du terrain à partir du dernier tiers de la course, dépassé tour à tour par les deux Suzuki d’Alex Rins et Joan Mir, et par son coéquipier Francesco Bagnaia, alors auteur du tour le plus rapide.

Rins, très affûté dans les enchaînements de virages, a fait tout ce qu’il a pu pour passer « Il Dottore », qui a rétorqué avec de brillantes contre-manoeuvres. Et c’est finalement Bagnaia qui a pris le dessus d’abord sur Mir, puis sur Rins, et enfin sur Rossi, grâce à la puissance de sa Ducati et à un sang-froid impressionnant.

Francesco Bagnaia
Francesco « Pecco » Bagnaia, encore souffrant d’un tibia mal en point, s’est emparé de la deuxième place.

Rossi s’est accroché, voulant absolument figurer sur le podium aux côtés de deux de ses ex-élèves de l’académie VR46. Mais Joan Mir l’a privé de ce plaisir en exécutant lui aussi un dépassement d’anthologie et en s’adjugeant enfin le podium.

Joan Mir
Joan Mir a privé Valentino Rossi de la troisième place su rle podium.

Rins a franchi la ligne en cinquième position, devant Vinales, suivi à son tour par Andrea Dovizioso (Ducati). Ce dernier, bien que seulement septième, capitalise sur l’abandon de Quartararo pour prendre les commandes du championnat, avec six points d’avance sur son rival.

Le top dix final était encore composé dans l’ordre de Takaaki Nakagami (LCR Honda, meilleure Honda en l’absence du champion en titre Marc Marquez, toujours blessé), Miller et de Pol Espargaro, première KTM.

Photos: DR
Source motogp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements