La F3 La Rouge, le chef d’oeuvre d’un concessionnaire vaudois
MV Agusta

La F3 La Rouge, le chef d’oeuvre d’un concessionnaire vaudois

Le garage Tricana Motorcycles, qui représente la marque italienne MV Agusta dans le canton de Vaud, a transformé, sur demande d’un client, une sportive F3 675 en une moto plus adaptées à la route. Mais le projet a donné naissance à une machine extraordinaire, vite baptisée La Rouge.

Elle s’appelle simplement La Rouge, en référence au coloris qui domine sur ses carénages. C’est l’oeuvre de Jonathan Natario, le patron du garage Tricana Motorcycles, à Corseaux-sur-Vevey (VD). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle fait forte impression à toute personne qui l’aperçoit.

« Un de mes clients roulait sur circuit avec une F3 675, raconte Jonathan, dont le garage représente les deux marques italiennes Aprilia et MV Agusta. Il avait décidé d’arrêter le circuit. Le projet était de la rendre utilisable sur route. Je me suis dit qu’il fallait faire plus que quelques retouches, je me suis lancé dans une vraie transformation, et il m’a donné carte blanche. »

La petite sportive MV a donc été l’objet d’une transformation visuelle (surtout) majeure, qui a commencé en mai 2017 et s’est terminée à la fin de l’année 2019. « Il y a encore eu des finitions et le processus d’expertise, en fait j’ai vraiment terminé ce printemps, en 2020 », précise le patron de Tricana Motorcycles. La Rouge est depuis entre les mains du client en question, qui prend beaucoup de plaisir à rouler avec.

La Rouge
La création de Tricana Motorcycles frappe au premier regard.

La Rouge part d’une envie, celle d’enlever le carénage d’origine de la F3, et de remodeler la moto en référence aux années 1970′. Quand les Superbike se paraient des premiers demi-carénage à l’avant. Mais avec aussi une dose d’esprit des années 60′, en utilisant libéralement les arrondis plutôt que les angles et les rectangles.

Jonathan a créé lui-même la poupe bien galbée de La Rouge, et le demi-carénage imposant mais élégant à l’avant. Il n’a par contre pas voulu utiliser un phare arrondi rétro, mais a mêlé passé (récent) et modernité, en dotant sa création d’un phare à LED en forme de losange… repris tel quel de la MV Agusta Turismo Veloce. Il a fallu tout de même au passage refaire complètement le support de phare. Et rajouter un bas de carénage noir sous le radiateur.

La Rouge
Le noir et le rouge profonds sont les deux coloris qui distinguent cette moto, avec les formes subtiles des carénages. La jante arrière est celle d’une MV Agusta Dragster 800 RR.

D’autres parties de la F3 ont été modifiées, mais ce qui retient surtout l’oeil, outre la forme, c’est la double couleur des laquages appliqués (par la petite mais célèbre entreprise vaudoise Marty Design): rouge et noir profonds. On a presque l’impression de pouvoir « entrer » dans ces surfaces et volumes en fibres de verre. Les logos MV Agusta sur les côtés du réservoir d’essence sont « décorés » de dorures qui proviennent de véritables feuilles en or. La couleur rouge est aussi appliquée sur les tubes en treillis d’acier du cadre de la F3, qui deviennent pleinement visibles, tout comme le moteur Trepistoni (tricylindre). Fondamentalement, ce moteur est inchangé, et développe toujours 128 chevaux en pointe.

MV Agusta Tricana
le phare avant est celui d’une MV Agusta Turismo Veloce.

La jante arrière (empruntée à une MV Dragster 800 RR), elle, et le pot d’échappement HP Corse sont des modifications qui puisent avec goût dans le catalogue des pièces et accessoires de MV Agusta, avec notamment un phare arrière de Brutale 800 de 2016. Le poste de commande, par contre, de forme rectangulaire, est différent et vient du monde de la course. La selle, subtile et élégante, est faite sur mesure.

La Rouge
Le tableau de bord est un emprunt direct au monde de la compétition. La couleur des roues dentées dans les logos MV Agusta provient de feuilles d’or.

La Rouge a trouvé son chemin dans quelques publications prestigieuses, notamment le magazine français Petrol Head. Et n’allez surtout pas dire à Jonathan que sa création est une MV Agusta Superveloce à la sauce maison (lire notre présentation de ce nouveau modèle néo-rétro de MV). « Les deux seuls points communs sont la base de départ, une F3, et un design néo-rétro. Mais pour tout le reste, ce sont deux idées et deux chemins différents. » Et puis il ne savait de toute façon pas du tout que MV travaillait sur la Superveloce quand il s’est lancé dans La Rouge.

Jonathan a voulu que La Rouge soit un exemplaire unique. « Je n’ai pas l’intention d’en réaliser une seconde, déclare-t-il. Mais, il n’est pas totalement exclu que j’aie peut-être un jour l’occasion et l’envie d’en faire une différente, avec des matériaux autres, que j’appellerais La Rouge EVO… mais pour l’instant, j’ai bien assez de travail! »

Pour avoir d’autres infos sur Tricana Motorcycles, visitez le site web du garage!

Photos: Jef Briguet, inverse.ch

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements