Victoire de Liaudat aux Mosses dans un championnat bouleversé
Snowcross 2020

Victoire de Liaudat aux Mosses dans un championnat bouleversé

Le résident de Châtel-St-Denis, champion en titre dans la catégorie Elite en motoneige, a bataillé avec ses concurrents autrichien et italien sur la neige et les bosses vaudoises. Ce rendez-vous est devenue de facto le premier du championnat, après l’annulation de la course du Binzberg. Chez les amateurs, victoire de David Grosjean.

Le début du championnat suisse de Snowcross (motoneige) a vu la victoire de Rudy Liaudat aux Mosses, dans la catégorie Elite. La première course à l’agenda, au Binzberg, a du être annulée en raison du manque de neige. Le Fribourgeois Liaudat pourrait décrocher cette année son dixième titre national de suite.

L’or blanc était présent en quantités suffisantes sur la piste vaudoise des Mosses, à 1400 m d’altitude, samedi 1er février dernier. L’organisateur,  le Motoclub Adrénaline, a fait de son mieux pour couvrir les 600 mètres du tracé et leurs nombreux jumps, en amenant de la neige depuis d’autres portions du domaine skiable. La relative chaleur du lieu a fait que la neige était molle, la piste recouverte de bosses, et que les participants ont du redoubler d’effort et d’attention pour exécuter leurs runs.

On précise que le règlement FMS a connu quelques petites modifications pour cette saison. Les pilotes des catégories Elite et Amateur se sont ainsi retrouvés dans la même course, mais avec des classements séparés. Un maximum de 4 courses sont prévues pour chaque catégorie – si bien sûr les conditions météo, surtout la quantité de neige, le permet.

Enfin Rudy Liaudat aux Mosses concourait aussi pour ce qui était le coup d’envoi du championnat européen CEST (Central Europe Snowcross Trophy), organisé par BHV Events.

Dès les essais chronos (Elite), on a vu que la bataille allait être acharnée entre trois pilotes: l’Italien Federico Amadei, l’Autrichien Elias Bacher et bien sûr le Suisse Rudy Liaudat (numéro 1, en photo ci-dessus avec Amadei). Ces trois-là étaient au même niveau, clairement au-dessus du reste des participants (16 en tout).

Dans chacune des 4 courses du jour, ces trois pilotes ont à chaque fois mis au moins un tour aux autres concurrents. Liaudat, qui avait conçu le tracé de cette piste, a ouvert le bal avec une première victoire consécutive à un holeshot. Dans la deuxième, c’est étonnamment Elias Bacher qui s’est imposé, alors qu’il avait pris du retard au départ. Le champion CEST Amadei a ensuite pris les commandes de la troisième manche. Le final fut dramatique, lorsque Liaudat se plaça dans le dernier tronçon exactement dans la chenille du transalpin et ne manqua la victoire que de 3/10ème de seconde.

Ce fut donc le triomphe de Liaudat aux Mosses. Derrière ces trois enragés, on a retrouvé l’Italien Marco Galli et le vice-champion 2019 de la catégorie Elite suisse, Stive Tschirren, qui a avoué n’être pas satisfait de sa performance et qui se plaignait de son amortisseur.

Chez les amateurs, le vice-champion en titre, David Grosjean, a tout raflé. Avec quatre victoires il tient le bon bout et engrangé le maximum de points pour la suite du championnat, devançant le résident d’Innsbruck Martin Angerer.

Liaudat aux Mosses
David Grosjean, vainqueur et champion en titre chez les amateurs.

Le mélange des amateurs et des pilotes de la catégorie sur la piste, et la grande différence de vitesse entre les deux catégories ont conduit à de nombreuses manoeuvres de dépassement, parfois sur le fil, qui n’ont heureusement causé aucun accident et qui ont ravi les spectateurs.

Les autres courses mélangeaient comme d’habitude les dames et les seniors (au-delà de 40 ans). Marc Frei, champion l’an passé (déjà 12 titres) et figure tutélaire de  ce sport avec 34 ans d’expérience, a gagné 3 des 4 courses et n’a du s’avouer vaincu que lors de la première, battu par Jimmy Tissot, nouveau venu dans cette catégorie. Ce dernier n’a d’ailleurs manqué un premier sacre journalier que parce qu’il a connu une mésaventure en forme de rodéo suivi de chute dans la dernière manche.

Liaudat aux Mosses
La figure digne d’un rodéo de Jimmy Tissot (seniors), juste avant qu’il ne chute.

Et chez les Amazones, la quadruple championne suisse Samantha Gilliéron a imprimé sa marque, ne laissant le préséance que lors de la dernière manche, en faveur de l’Italienne Martina Invernizzi.

Liaudat aux Mosses
Samantha Gilliéron.

De gros nuages planent malheureusement sur la suite du championnat. Si on a vu Rudy Liaudat aux Mosses, on ne le verra peut-être pas pour SA course. L’étoile de la scène suisse du Snowcross et lui-même organisateur de la course prévue aux Paccots (FR), près de Châtel-St-Denis, déplore: « il n’y a pas de neige, et pas non plus de neige en vue! » Et c’est la même chose pour Dylan Allemann, organisateur de celle prévue à Saint-George: « C’est vert, pas trace de neige! » Les représentants de la Fédération Motocycliste Suisse (FMS) annoncent qu’il faudra probablement se contenter d’un « mini-championnat » tout en étant soulagé que la manche des Mosses ait pu avoir lieu et donner le coup d’envoi. Ne sont assurés pour l’instant que le rendez-vous de Lenk (BE), les 14 et 15 mars, et la finale dans l’arène de ski de Melchseefrutt (OW), le 28 mars. Harald Bacher, de BHV Events, explique quant à lui que si Châtel-St-Denis doit être annulée, le CEST se repliera sur Lenk. Ce que les organisateurs bernois ont d’ores et déjà approuvé avec joie!

Pour savoir quelles courses auront lieu, on peut consulter régulièrement le site de la FMS.

 

Photos: www.midi-pics.de
Article à paraître sous une autre forme dans le magazine Moto Sport Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements