Alex Marquez maîtrise sa course avec brio et devient champion du monde
Moto2 Malaisie

Alex Marquez maîtrise sa course avec brio et devient champion du monde

Malgré un bon départ, et après avoir tout donné, Thomas Lüthi n’a pas trouvé le rythme suffisant pour empêcher Alex Marquez de terminer en seconde position de la course et de décrocher son deuxième titre mondial après celui décroché en Moto3! Hommage à la famille Marquez qui, avec le frère Marc double pour la deuxième fois un sacre la même année. Thomas Lüthi devra encore se battre lors du prochain GP pour espérer devenir vice-champion car Brad Binder, le vainqueur de la course le devance désormais au classement.

Alex Marquez est un beau champion du monde Moto 2, c’est certain! Et, quelle famille Marquez! Pour la deuxième fois, comme en 2014, les deux frères deviennent champions du monde la même année, dans deux catégories différentes Pour Alex, c’était en Moto3. Exceptionnel!

Le Bernois Tom Lüthi n’avait pas la tâche facile s’il voulait encore espérer remporter le titre et absolument terminer devant Alex Marquez. Il a véritablement tout donné, mais il n’a pas, réussi à revenir su l’Espagnol, malgré un bon départ. Pire, Brad Binder, le vainqueur de la course lui souffle la deuxième place du classement général. Pour Tom Lüthi, le titre (honorifique) de vice-champion se jouera à Valencia, lors du dernier Grand Prix de la saison…

Alex
Beau joueur, le Bernois a déclaré avoir tout donné. Il a aussi félicité Alex Marquez pour sa performance!

Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS), qui disputait sa deuxième balle de match ce week-end, avait mis toutes les chances de son côté en partant de la pole position et cette fois, ses efforts auront fini par payer, puisqu’en assurant une deuxième place derrière Brad Binder (Red Bull KTM Ajo), ce dernier ne peut être désormais plus être rejoint au classement général. Álex Márquez est donc Champion du Monde Moto2™.

Brad Binder ne l’aura pourtant pas démérité. Le Sud-Africain s’emparait d’ailleurs de la tête dès le premier virage devant Álex Márquez et Tetsuta Nagashima (ONEXOX TKKR SAG Team). Parallèlement, trois rookies se faisaient piéger dès les premiers tours : Fabio Di Giannantonio (Beta Tools Speed Up), Enea Bastianini (Italtrans Racing Team) et Jorge Martín (Red Bull KTM Ajo).

Devant, le trio Binder – Márquez – Nagashima commençait déjà à se détacher et puis arriva cette petite erreur de Brad Binder ; un écart qui le repoussait au troisième rang et qui laissait les rênes à Álex Márquez… ou du moins temporairement. Car son adversaire revenait rapidement sur lui, pour finalement récupérer son bien au huitième passage.

Son retour permettait également à Tetsuta Nagashima et à Tom Lüthi d’effectuer la jonction. Le pilote helvète profitait en fait d’une erreur du n°45 pour se hisser au troisième rang. Brad Binder produisait ensuite son effort pour se mettre à l’abri. Oui, mais voilà : dans cette situation, le représentant du team Red Bull Ajo ne lui reprenait que cinq points sur les 33 qu’il accusait de retard sur Álex Márquez. Et malheureusement pour lui, Tom Lüthi ne sera jamais en mesure de venir s’intercaler entre eux.

Le classement se figera. Brad Binder triomphait pour la quatrième fois devant Álex Márquez, qui décrochait par conséquent sa couronne mondiale. Tom Lüthi grimpait pour sa part sur la troisième marche du podium, au pied duquel terminaient Xavi Vierge (EG 0,0 Marc VDS) et Jorge Navarro (Beta Tools Speed Up), qui conservait mathématiquement ses chances.

Iker Lecuona (American Racing KTM) et Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40) se classaient quant à eux sixième et septième. Tetsuta Nagashima, Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP) et Luca Marini (Sky Racing Team VR46), qui aura fait preuve d’une certaine discrétion tout au long de cette course, complétaient le Top 10.

Au Championnat, la deuxième place se jouera désormais entre Brad Binder et Tom Lüthi, séparés de quatre points.

Alex Marquez
Marc Marquez ne voulait pas manquer le sacre de son frère Alex!

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements