Luca Marini domine la course et s’offre la deuxième victoire de sa carrière
Sport

Luca Marini domine la course et s’offre la deuxième victoire de sa carrière

Le demi-frère de Valentino Rossi triomphe de manière souveraine pour la deuxième fois de sa carrière en Thaïlande. Thomas Lüthi, très bien parti, s’est vite retrouvé aux alentours de la 13e place. Après un « coup de mou », le Bernois est revenu pour terminer à la septième place. Au championnat, il reste quatrième, mais à 48 points d’Alex Marquez qui a assuré une 4e place. Dominique Aegerter termine à la 16e place et Jesko Raffin à la 22e.

Depuis ce Grand Prix de Malaisie 2018, le compteur de Luca Marini (Sky Racing Team VR46) demeurait bloqué à un succès. Mais ce dimanche, le demi-frère de Valentino Rossi se sera montré clairement au-dessus du lot, comme en attestent ces 2.3 secondes qui le séparaient de son plus proche poursuivant sous le drapeau à damier.

À l’extinction des feux, Tetsuta Nagashima (ONEXOX TKKR SAG Team) signait le meilleur envol mais le Japonais tirait un peu large dans le premier virage ; une erreur qui permettait à Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) de virer en tête… ou du moins temporairement.

Derrière, Iker Lecuona (American Racing KTM), qui figurait en quatrième ligne, se frayait rapidement un passage. Augusto Fernández (FlexBox HP40), Tetsuta Nagashima et Remy Gardner (ONEXOX TKKR SAG Team) ne pourront d’ailleurs pas résister à l’Espagnol, qui s’installait en troisième position à l’entame de la troisième boucle.

Au même moment, Luca Marini réussissait à trouver l’ouverture sur Álex Márquez ; les deux hommes s’étaient alors légèrement détachés en tête de course. Mais l’Italien donnait dans la foulée un léger coup de collier et le leader du Championnat n’était pas en mesure de suivre. Pire encore, il voyait revenir sur lui dans un premier temps Iker Lecuona, puis Brad Binder et Augusto Fernández.

Le représentant du team EG 0,0 Marc VDS allait résister tant bien que mal durant quelques tours, avant de céder face à Iker Lecuona et Brad Binder. Augusto Fernández aura quant à lui un peu plus de mal à s’en défaire. Le n°40 devra en effet porter plusieurs attaques. Sur la phase finale, deux duels se formaient ainsi, alors que Luca Marini caracolait paisiblement en tête…

Iker Lecuona se faisait tout compte fait une grosse frayeur dans le dernier tour, qui faisait les affaires de Brad Binder et Álex Márquez finissait par craquer. Les dés étaient jetés!

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements