Alex Marquez enfonce le clou, tandis que Tom Lüthi vit une grosse désillusion
Moto2 Brno

Alex Marquez enfonce le clou, tandis que Tom Lüthi vit une grosse désillusion

Grosse désillusion pour Thomas Lüthi qui, après sa chute et un zéro pointé, est repoussé à 33 points d’Alex Marquez, le vainqueur impérial du jour. Dès lors, on voit mal comment le Bernois peut prétendre au titre mondial tant la domination d’Alex Marquez semble naturelle. Fabio Di Giannantonio et Enea Bastianini complètent un podium jeune.

Alex Marquez semble devenir de plus en plus seul au monde après sa victoire impériale à Brno. Tom Lüthi aussi semble seul au monde si l’on fait parler la photo ci-dessous!

Alex Marquez
Grosse désillusion pour Tom Lüthi.

Tout avait pourtant bien commencé pour Thomas Lüthi puisque dans le premier secteur avait déjà gagné six rangs sur la grille. Puis, le Bernois se faisait déborder pour pointer au 10e rang à la fin du premier tour.

Les images diffusées par la RTS nous montrent soudainement Thomas Lüthi dans le gravier. Stupeur et gros coup au moral du Bernois! Déjà loin devant, Alex Marquez s’envole vers une victoire impressionnante et indiscutable.

L’autre Suisse, Dominique Aegerter termine à la 21e place.

l’avis de motogp.com

Cette course se sera transformée en une nouvelle démonstration d’Álex Márquez, qui accroît un peu plus son avance au Championnat!

Et si cette année était enfin celle d’Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) ? Ce dimanche, l’Espagnol aura en tout cas inscrit sa cinquième victoire en six courses, alors qu’au même moment son dauphin Tom Lüthi (Dynavolt Intact GP) se faisait piéger : une sacrée opération au Championnat…

Pourtant c’est Sam Lowes (Federal Oil Gresini Moto2) qui, à l’extinction des feux, réalisait le meilleur envol ! Le Britannique plongeait en tête au premier virage devant Álex Márquez et Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40). Ceci étant, le poleman récupérait sans tarder les commandes, que plus jamais il ne lâchera. À l’inverse, Sam Lowes commençait à dégringoler, passé par Fabio Di Giannantonio (Beta Tools Speed Up) et Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP). Lorenzo Baldassarri connaîtra le même sort. Pire encore l’Italien allait perdre l’équivalent de neuf positions en l’espace de huit tours.

Quelques minutes plus tôt, un véritable coup de théâtre était survenu avec cette chute de Tom Lüthi. Le Suisse pointait alors au 10e rang. Une erreur, qui le repousse désormais, à 33 longueurs de son adversaire ibérique au classement général.

Sam Lowes sera le suivant sur la liste, imité dans la foulée par un discret Mattia Pasini (Tasca Racing Scuderia Moto2). Pendant ce temps-là, Marcel Schrötter montrait de plus en plus de signes de faiblesse. Luca Marini (Sky Racing Team VR46), Jorge Navarro (Beta Tools Speed Up) et Enea Bastianini (Italtrans Racing Team) n’en feront d’ailleurs qu’une bouchée.

Une lutte s’engageait alors pour la troisième marche du podium. Jorge Navarro se défaisait de Luca Marini. Après avoir créé un léger écart, Enea Bastianini revenait toutefois sur lui dans le dernier tour et le rookie venait lui priver de la troisième place.

Devant aucun changement : Álex Márquez s’imposait avec une large avance sur Fabio Di Giannantonio, qui ne l’aura malgré tout pas démérité. L’Italien n’avait encore jamais figuré sur le podium en Moto2™.

Jorge Navarro devait ainsi se contenter de la quatrième position, juste devant Luca Marini et Marcel Schrötter. Nicolò Bulega (Sky Racing Team VR46), Augusto Fernández (FlexBox HP40), Testuta Nagashima (ONEXOX TKKR SAG Team) et Iker Lecuona (American Racing KTM) complétaient le Top 10.

Le Top 10 :
1. Alex Márquez (EG 0,0 Marc VDS)
2. Fabio Di Giannantonio (Beta Tools Speed Up) + 3.018
3. Enea Bastianini (Italtrans Racing Team) + 4.158
4. Jorge Navarro (Beta Tools Speed Up) + 4.290
5. Luca Marini
 (SKY Racing Team VR46) + 7.031
6. Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP) + 8.847
7. Nicolò Bulega (SKY Racing Team VR46) + 8.937
8. Augusto Fernández (FLEXBOX HP 40) + 11.900
9. Tetsuta Nagashima (ONEXOX TKKR SAG Team) + 12.896
10. Iker Lecuona (American Racing KTM) +19.079

 

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Article mis à jour le 10 août 2019 à 10:34

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements